FACEBOOK

gars-facebook

Quelques observations que j’ai remarqué sur ce phénomène:

Tsé quand t’organises des retrouvailles des anciens du secondaire, tu fais un groupe sur Facebook dans le genre  »retrouvailles école bla bla bla année 1998″.  En fait, tu veux juste savoir qui vient et qui vient pas, point.  Ben criss, t’as toujours des esti de twit qui écrivent:

 « Je ne pourrai pas être là, je suis présentement en Australie ou je participe à un séminaire sur les changements climatiques… »

« Haaa….  Dommage, j’viens juste d’accoucher d’une belle petite fille, je dois allaiter et je ne pourrai pas être là!« 

ON S’EN FOUUUUUUUUUT!!!! ON VEUT JUSTE SAVOIR SI VOUS ALLEZ ÊTRE LÀ OUI OU NON!!!!!!! Le pire, c’est que ces commentaires viennent toujours de la même conne qui faisait partie de tous les clubs à l’école (journal étudiant, présidente d’école, etc….)  Tsé le monde qui savent tout faire, comment ça peut tomber sur les nerfs, une genre de Caroline Néron. 

Autre chose:  moi le monde qui se font larguer par leur blonde et que 2 minutes plus tard changent leur statut de In a Relationship  à single….! Get a life!  C’est peut-être pour ça qu’elle t’a trompé  ducon.

Maintenant, voici les pires noms que tu peux pas lire sur Facebook:

Madame X se demande si on se rappelle qu’elle existe tellement elle est toute seule….

– Monsieur Y est parti skier avec son amoureuuuuuuuuuuuuse

-Monsieur Z is some people call it hope, some people call it love, I just call it my life

 

N’importe quoi!!!