parce qu'on nous prend pour des clowns

LE POLYVALENT

journaliste

 

Analyse d’un excellent article du Journal de Montréal. 

Guillaume Lemay-Thivierge prévient déjà les cinéphiles québécois qui le verront dans le film Léo Huff en octobre prochain : il s’agit du rôle le plus violent de sa carrière. Plus bum que ça, tu meurs!

Agent: Tu vas voir, c’est tout un rôle ça mon Guillaume, très violent même!

Guillaume: Un rôle de bum quoi!

Agent: Exactement!

«J’ai même demandé au réalisateur Sylvain Guy s’il voulait que j’aille aussi loin. 

Guillaume: Veux-tu vraiment que j’aille aussi loin que ça?

Réalisateur: Vas-y mon Guilaumme, je le sais que t’es capable!

C’est encore pire que lorsque j’ai tourné ma prise d’otages dans Le Négociateur».

La clique: Quelle prise d’otage???  Dans quelle émission???

confie l’acteur en pleine possession de ses moyens.

La clique: Hein???

La reconnaissance de leur talent est là et tous deux ont la maturité pour faire face à cette pression.

La clique: Reconnaissance????  Pression????

L’un d’eux est Le poil de la bête dans lequel il jouerait un loup-garou.

Guillaume: Heille, c’est quoi le scénario qui traîne sur ton bureau?

Agent: Oublie ça, c’est rien, c’est genre un film de loup-garou…

Guillaume: Au contraire, ça m’intéresse, montre moi-ça!

Guillaume Lemay-Thivierge se fait prudent face à cet immense succès.

La clique: Est-ce qu’immense veut encore dire quelques choses de très grand??

 

Commentaire inutile à m’envoyer: Si j’ai bien compris, en italique c’est l’article et en rouge c’est toi??


Les commentaires sont fermés.

Billets en relation

haut de page