Écrire, c’est quelque chose; parler, c’est autre chose…

95353

Quelle aventure chez madame Charette à Radio-Canada!!!

Première chose étrange en arrivant: le nombre énorme de petits vieux qui entraient dans la grande tour de Rad-Can.  Je croyais être aux Résidences Soleil, mais après mûre réflexion je me suis rendu compte que le show de Michel Barrette était le matin.

Une fois arrivé, le recherchiste m’annonce qu’une journaliste de La Presse voulait me voir. Hé merde, ça commence bien!  Finalement, elle n’est jamais venue.  Après, j’attends mon tour avec Lagacé et Mme Michon.  Parle, parle, jase, jase.  9:45, c’est à nous.  Première observation en entrant dans le studio: il y fait quand même noir, on ne voit presque juste le visage de Mme Charette, assez intimidant merci.  Je me sens un peu comme un élève qui va rencontrer la directrice (stressé et ne sachant pas ce qu’elle allait me demander).

Bref, ça a bien été, mais c’est à la fin de l’entrevue que ça s’est corsé. Le réalisateur vient me chercher en me disant qu’un photographe de La Presse m’attend pour prendre un cliché de moi. Tsé dans 24 quand on assiste à un attentat manqué sur le président des USA et que tous les agents le prennent pas le bras pour l’escorter hors de danger?  Ben c’était comme ça!  On m’indique un chemin alternatif à suivre pour m’échapper et sortir de cette tour.  Pendant de longues minutes j’essaie de m’en sortir dans ce labyrinthe qui n’en finit plus. Soudain, je suis libre et je peux enfin respirer de l’air frais. À genoux dans le gazon sous la pluie. Je me sentais comme Andie Dufresne à la fin de Shawshank Redemption.

En espérant que le photographe en question ne soit pas un des deux contacts avec qui la Clique a déjà échangé.  Si oui, je devrais commencer à lire Se faire planter un couteau dans le dos pour les nuls.

Commentaire inutile à m’envoyer: as-tu fait l’entrevue avec ton masque?
Commentaire de Guy.A (invité de la semaine): une chance que t’es pas tombé sur moi mon ptit cr…