Le déclin des critiques culinaires!!!



On en parle souvent, mais bon… c’est peut-être à force d’en parler que ça va changer!

De plus en plus, les critiques culinaires de nos différents médias perdent en crédibilité à chaque jour. La Clique ne comprend pas pourquoi certains médias, dont un en particulier, critiquent des restos et donnent 95% du temps de bonnes notes. Voulez-vous nous faire croire que TOUS les restaurants choisis sont excellents? C’est impossible que tous les établissements visités soient dignes de mention!

Il y a seulement le critique du Journal de Montréal qui parfois peut démolir un resto dans sa critique. Pourquoi les autres médias ne suivent pas et sont toujours aussi complaisants? En France, les restaurants sont notés par le système d’étoiles Michelin. Quand un établissement perd une étoile c’est toute une claque qu’il reçoit et on en fait même une nouvelle. Jamais ici on ne verrait ça!!! Pourquoi, contrairement à l’industrie du disque ou de la télé, nos critiques culinaires sont toujours gentils?  On ne dit jamais: « Heille!  T’as vu tel restaurant?  Il s’est fait ramasser pas à peu prês par X! »

Avez-vous remarqué qu’un certain type de photos accompagne souvent les critiques?  Exemple ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici et ici.  C’est bizarre, mais souvent cette photo nous montre le chef ou le propriétaire du restaurant en question présentant fièrement des plats inclus dans son menu. C’est tellement ridicule!  Question: est-ce que le critique mange dans l’établissement et une fois terminé, demande à prendre une photo? « Oui bonjour, je viens de terminer mon repas, j’ai beaucoup apprécié!  Pourriez-vous aller préparer des plats pour que je puisse vous prendre en photo avec? » YEAH RIGHT!!!  Une seconde supposition pourrait être: le critique se présente dans le restaurant, s’annonce comme étant un critique et une fois les mets préparés pour lui, demande de prendre une photo.  Faites votre choix, nous on a déjà fait le nôtre!

Est-ce que ça se pourrait qu’on se soit fait des amis dans le milieu? C’est tellement facile de se faire reconnaître aujourd’hui. Faut dire que les critiques culinaires n’aident pas leur cause, ils se montrent la face partout.  On publie des livres de recettes avec notre photo, tous nos articles sont accompagnés d’une belle photo de soi (!?!?!?) et on se permet même d’aller à des émissions de télé.  C’est bizarre mais la Clique n’a aucune idée de ce à quoi ressemble la critique culinaire de The Gazette. Pourquoi donc?  Est-ce que ça se pourrait que ce soit parce qu’on ne la voit nulle part?  Ni à la télé,ni dans les journaux? Si un critique culinaire se présente souvent dans un établissement X et qu’à chaque visite tout est merveilleux, il va évidemment en parler dans son journal, mais qu’arriverait-il le jour où ce même critique trouverait que la cuisine s’est détériorée?  Va-t-il le souligner?  On ne croit pas, nous.

De plus, trouveriez-vous bizarre de voir le rédacteur en chef d’un journal être ami avec le sommelier d’un restaurant et, comme par hasard, la semaine suivante on retrouverait une bonne critique du resto où ce même sommelier travaille?

Ou le  restaurant où tous les grands boss d’un grand journal vont toujours manger va-t-il avoir un jour une mauvaise critique? Poser la question, c’est y répondre! (Nos deux exemples ont complètement été inventés de notre part!!! )

Vous avez remarqué que nous n’avons nommé aucun critique dans notre chronique…

Primo: on n’a pas le droit!
Secondo: c’est pour ne pas les faire connaître!
Tertio: ils le font assez bien eux-mêmes!

Message final aux critiques: vous allez tous disparaître et les lecteurs iront se référer à des blogues ou des forums faits pas monsieur et madame tout-le-monde pour se faire leur propre opinion et non par un critique qui est appelé par son nom lorsqu’il entre dans un restaurant.  Cette profession est vouée à l’échec, on ne vous croit plus!

Commentaire inutile à m’envoyer: c’est pas aussi pire que vous dites (chef d’un grand restaurant)