TLMEP 21 mars!



Un TLMEP couci-couça. Le générique du début était moins long, donc l’espoir d’une émission chargée et peut-être captivante a commencé à poindre, pour finalement disparaître peu à peu après la première entrevue… c’est peu dire.

Jean Cournoyer : Entrevue la meilleure, qui aurait mérité de s’étirer sur un 5 minutes de plus comparativement à certaines autres horreurs qu’on nous a déjà servies. Instructif et même linguistique puisque maintenant la prononciation « mois de juillette » est introduite au palmarès des bizarreries verbales. Son expérience comme ministre nous a laissé voir que plus ça change, plus c’est pareil au Québec. Intéressants commentaires sur le lock-out du Journal de Montréal.

Rufus Wainwright : Bravo, on a appris que Journal de Mtl & USA Today = same shame concernant la photo d’Anna McGarrigle. On l’a trouvé intense avec son histoire de la rue Sainte-Catherine. Pauvre lui de subir l’entrevue au piano, au secours!! Il avait l’air découragé, complètement blasé même. Dommage qu’en plus il ait reçu la carte poche de la soirée, vraiment gênant : Dany, t’as Rufus Wainwright devant toi, pas Richard Abel.

Maria Labrecque Duchesneau : directrice générale de l’organisme Au cœur des familles agricoles. Information nouvelle, on n’en entend pas assez parler. Il manquait quand même un peu de chair à l’entrevue. On aurait aimé qu’elle parle un peu plus des vraies méthodes utilisées par les éleveurs de bovins, volailles etc., surtout qu’elle était supposée être là, à la base, pour décrier les vidéos des activistes contre les producteurs de viande, mais ça a l’air que tout ce qu’on a retenu c’est que le coupage d’oreilles des petits cochons, ben y en a pas au Québec, viarge!

Martin Matte : pensée d’avant-entrevue; de quoi va-t-il nous parler si ce n’est encore que de lui-même? Pensée d’après-entrevue; ben c’est ça qui est ça. On a souri un peu quand même, mais encore une fois le gag de l’excellence s’essouffle pas mal; non, même qu’il s’est complètement auto-asphyxié.

Christophe Lambert : promotion de L’homme de chevet, un film qui jouera probablement dans une ou deux salles pour 2-3 semaines. On a retenu l’anecdote des serpents (à propos du tournage du film La légende de Tarzan) et conclu que de highlander à philosophe, il n’y a qu’un pas (sic). C’est là qu’on a failli changer de poste pour le documentaire Mon bébé est un singe au Canal D.

Marie-France Roy : planchiste professionnelle. Ses exploits sont impressionnants, bref « elle l’a », comme on dit. Longue vie à sa carrière. Pas une entrevue enlevante, mais correcte. « J’ai jamais aimé les Honda Civic » : quin toé, la première qui sait boucher Mr. Cocky Matte.

Dave Ouellet alias MC Gilles : Sosie de Norbourg selon Jean Cournoyer!! Bien drôle. Que de découvertes à venir côté musique de sous-sol. Faudrait bien lui proposer Zirika.

Commentaire inutile de la soirée : Coudonc, aurais-je halluciné Julie Couillard avec la coupe de cheveux du chanteur M dans la pub de La Semaine???? WTF?