Sacré Guy A!

Là ça va pas ben, la Clique se fait achaler sur son Twitter et pas par n’importe qui: « ze » Guy A. Lepage en personne.

Voyez-vous, il y a quelques semaines la Clique parlait du nouveau resto de Guy A. On dénonçait le fait que tout le monde en parlait surtout car il appartient à une vedette et qu’évidemment toute la clique en parlerait en bien.  Par exemple, on avait souligné que Sophie Durocher, qui était présente à la soirée d’ouverture, s’était repointée au resto le lendemain pour y faire évidemment une critique positive. Pas wise wise, mais bon…

Bref, on pense que nos deux textes n’ont pas plu à notre chum Guy A. Imaginez-vous donc que monsieur prend la peine de nous envoyer, par le biais de son Twitter, des bonnes critiques de son restaurant trouvées sur le Net. Les deux premières venaient de blogues qu’on ne connaissait pas. Ha bon…on a laissé faire sans trop comprendre pourquoi il nous envoyait ça. On s’est dit que peut-être il ne comprenait pas Twitter et qu’il nous balançait des liens comme ça pas rapport. Hé bien non, cette semaine un autre envoi, une autre critique positive mais du journal Voir cette fois-ci. C’est là qu’on a compris les agissement de Lepage: il veut nous prouver que des personnes non connues parlent positivement de son restaurant. On imagine la scène: Guy A. devant son ordi qui lit la Clique et qui se dit: « Ha ben ça se passera pas comme ça!  M’en vais chercher sur toute le Net moi pour leur prouver que du monde que je ne connais pas parle en bien de mon restaurant! »  Imaginez le temps que ça a dû lui prendre…

Pauvre Guy A., tu ne comprends rien!  On est persuadé que ton restaurant est très bon et tout le blablabla. C’est vraiment pas ça le point… si nos textes sont trop compliqués, demande à une de tes recherchistes de t’en faire un résumé. Nous, ce qu’on dit c’est que tout le monde en parle juste parce que c’est toi le proprio. La preuve: les trois articles que tu nous as envoyés précisent dans leur texte que c’est le nouveau restaurant de Guy A. Bizarre ça, car en général, les critiques de restaurant parlent du chef et rarement des propriétaires.

Question: si tu prends la peine de nous envoyer ces liens-là et que nos textes te font réagir comme ça, est-ce que ça se pourrait qu’on ait un peu raison? Parce que si on avait été dans le champ t’aurais même pas pris la peine de nous répondre!

Tu penseras à ça ce soir, au gala Artis assis entre Pénélope Mcquade et Mitsou, hehehehe!!!

Bonne chance en passant, la compétition est féroce: France Beaudoin et Michel Jasmin, HA HA HA HA!!!

Commentaire inutile à m’envoyer: comment allez-vous faire pour critiquer TLMEP et les Artis en même temps?