Louis-José Houde



Ça c’est la bande annonce du nouveau film de Yves Pelletier (R.B.O et les Aimants). Ça n’a pas l’air mauvais, mais un peu comme son dernier film, c’est un film très Plateau. Dans le genre que les critiques vont adorer mais que peu de monde va aller voir, disons que ça ne sera pas un Blockbuster québécois.

He bien, non, vous vous trompez.

Voyez-vous, on s’est beaucoup inspiré de nos voisins américains pour cette bande-annonce. On prend un humoriste hyper connu pour un petit film et on mise beaucoup sur lui dans la bande-annonce. Louis-José Houde est une mine d’or partout où il s’affiche. Ce qui est bien avec LJH, c’est qu’il a juste à rester lui-même, peu importe la perruque, peu importe le rôle, il fait rire des milliers de personnes.

Vous pensez que c’est anodin de laisser la dernière réplique de la bande-annonce à LJH et de mettre son nom plein écran dans l’énumération des acteurs ? Pas du tout, et c’est là le génie de l’équipe qui produit le film.On veut aller chercher les gens qui normalement ne seraient jamais allés voir ce film. C’est évident qu’on a imposé le choix de LJH à Yves Pelletier, et lui ,le grand cinéaste,  il a dû céder aux pressions des producteurs.

Voyez-vous, les matantes des régions vont aller voir un film cette semaine et vont tomber sur cette bande-annonce. Ils vont rire des blagues de LJH et c’est la seule chose dont elles vont se rappeler de ce film. Finalement quand le film va sortir, elles vont trouver le film plate, car c’est évidemment pas un film pour elles. Oui, LJH va les faire rire, mais elles s’attendaient à le voir plus longtemps dans le film, car soyons clairs, c’est évident qu’il ne sera pas présent plus de 10 minutes dans ce film. Les matantes vont être déçues mais les producteurs vont leur avoir pris leur argent, et c’est ça qui compte en bout de ligne.

Tomberez-vous dans le piège?

Pensez-vous que les vrais acteurs du film sont en accord avec cette pratique?

Commentaire inutile à m’envoyer: moi je trouve que c’est un rôle COMPLÈTEMENT différent à ce que LJH nous a habitué.