Ce poupon a 21 jours!



Nos médias québécois nous refont le même coup qu’il y a deux semaines avec Denis Philippon qui a tué 3 personnes, incluant son fils. Cette semaine, c’est au tour de cette jeune fille de 17 ans qui a laissé son enfant dans la maison,  seul en compagnie de 2 chiens huskies. On transforme quelqu’un qu’on devrait tous pointer du doigt en belle victime. On laisse de côté les vraies victimes (3 personnes mortes dans l’accident d’auto et le bébé).

Voyez-vous, on écrit de beaux textes comme quoi la mère n’a pas besoin de sentence, car sa sentence, elle l’a déjà eue. Aussi, on dénonce haut et fort le comportement injustifié qu’ont des policiers envers la jeune mère. Tout ça sans connaître le fond de l’histoire. Est-ce qu’on est les seuls à s’être dit que si les policiers avaient agi aussi vite, c’est qu’ils avaient sûrement une bonne raison. Aucun média n’a souligné cette aspect. Pauvre fille par-ci, pauvre fille par-là. Mais là, tout d’un coup, de nouvelles informations sont connues. On apprend ce matin qu’après tout ce que nos médias nous ont répété 20 fois par heure (porte entrouverte, 2 minutes à l’extérieur, etc.) que finalement ça ne serait pas le cas  et qu’il y aurait des circonstances aggravantes comme disent les avocats.

Le jeune poupon de 21 jours, on vous le rappelle, aurait été laissé entre 20-30 minutes seul à l’intérieur sans surveillance. Si c’est pas de la négligence ça, on se demande bien c’est quoi? Quand t’es parent, t’as TOUJOURS un oeil sur ton bébé. Tu le lâches pas 5 minutes et t’es supposé penser juste à ça.  Combien de parents vont voir leur nouveau-né dormir la nuit, juste pour être certains que tout va bien. Après tout ça, vous allez nous en faire une victime?

Le meilleur moment cependant reste son entrevue à TVA lorsqu’elle parle de son arrestation et dit: Ils m’ont traitée complètement comme un animal? Ha oui???? Criss, et ton bébé lui, tu l’as traité comment???? Ça nous renverse, un tel comportement. Évidemment, les médias vont ignorer cet aspect-là. On rêve du jour où un journaliste va faire sa job et  lui demander: mais toi, ton bébé comment tu l’as traité?

Dernier point, est-ce qu’on est les seuls à ne voir, ni chez le père ni chez la mère, aucune tristesse dans leur témoignage! Ils sont solides devant les caméras, même pas un trémolo dans la voix! On le sait qu’ils sont jeunes, mais quand même.

Commentaire inutile à m’envoyer: tous les commentaires inacceptables seront supprimés.