Contrôle, contrôle, contrôle!!!



Quelle dérape dans les journaux de Cyberpresse au sujet des enfants qui sont obligés de manger en silence pendant l’heure du dîner. On pouvait lire un long article dans la Voix de l’Est concernant la nouvelle. Lagacé a repris cette nouvelle sur son blogue avec un titre qui en disait long : Vos gueules les enfants! rien de moins. Ce matin, cette même journaliste s’auto-congratule en écrivant que des blogues de Cyberpresse ont parlé de son article : on veut pas te décevoir, mais c’était plus une plogue que d’autre chose.  Alors, tu lis ça et tu te dis : ma foi, le dîner dans cette école est l’équivalent d’un camp de concentration.

Après ça, t’écoute Dutrizac au 98.5 fm qui en fait tout un plat et qui s’entretient avec la directrice de l’école. Comme à son habitude, il essaie de lui faire dire des choses pour démontrer que c’est terrible et lui demande même : c’est une école ou un centre de détention? Wow, A+ pour l’effort sur celle-là, mon Dutrizac.  Pis là, pis là, pis là…. t’as la directrice qui explique la situation puis finalement on se  rend compte, comme on s’en doutait bien, que c’est pas si pire que ça! C’est d’entendre Dutrizac lui lancer chaque point négatif et d’entendre la directrice, très calme, lui répondre sur un ton, dans le genre : bien non, vous exagérez. Une belle job à la Jean-Luc Mongrain que Cyberpresse et 98.5fm ont fait!!! Maintenant, on va juste montrer un autre côté de la médaille.

Quand on lit l’article, on se rend compte que ce n’est pas 200 mères, mais bien UNE mère, qui a initié la pétition concernant ce nouveau règlement. La pétition a été signée au centre commercial de Waterloo, alors c’est assez facile d’avoir des signatures. La mère en rajoute en disant, tenez vous bien : À cause de ce règlement, le comportement de son fils a changé du tout au tout, à son retour de l’école et celle -là c’est  la meilleure : Il m’a dit que pour lui, dîner à l’école en silence, ça lui pesait trop. Heille, il a 7 ans!!! Ben vous savez quoi, nous on pense que son fils était peut-être un petit monstre et qu’il dérangeait tout le monde.

On est d’accord avec cette pratique, on parle pas d’une heure en silence, mais bien de 15 minutes. C’est facile pour nos journalistes de dénoncer la situation quand on est pas sur le terrain à chaque jour; mais nous on pense qu’avant le règlement, c’était le bordel dans cette cafétéria. Il y a un temps pour parler et un temps pour manger, that’s it. C’est pas la fin du monde, au pire, ça va juste leur mettre un peu de discipline dans le corps. En plus, selon la directrice, les élèves peuvent chuchoter pendant le dîner et vous savez quoi, il y a plein de parents de l’école qui sont d’accord avec cette pratique. Tiens tiens tiens… Évidemment t’as tous ces journalistes qui s’offusquent en disant : laissez les s’exprimer, bla bla bla… Ben crime, après le 15 minutes du dîner, ils en pour une heure à aller se défouler à l’extérieur…. et t’as l’autre qui vient dire que son fils a changé de comportement. Heille come on!!!

Anyway, depuis quand on parle la bouche pleine!

Commentaire inutile à m’envoyer : moi, chu ben bon pour dire aux autres comment s’occuper de mes enfants!