Les chiffres parlent!



On peut lire sur Cyberpresse un article fort étonnant qui a comme titre: Un Québécois sur six craindrait de devenir itinérant Heu What? Rewind… Un Québécois sur six craindrait de devenir itinérant??? Ben voyons…continuons pour voir dans l’article si ce n’est pas une faute de frappe : Un sondage CROP dévoilé lundi par les organisateurs de la Nuit indique que 16% des Québécois pensent qu’ils pourraient un jour devenir des sans-abri, soit un Québécois sur 6.

Désolé, mais on n’y croit pas du tout. Un sur six, c’est impossible! C’est ça qui est fascinant dans les médias, un résultat comme ça sort et il y n’a personne qui prend un peu de recul pour dire : ben là, ça se peut pas!

Voulez-vous bien nous dire où vous avez fait votre sondage et à qui il s’adressait? Vous avez fait votre sondage à Amqui? C’est certain que la question avait un double sens pour en arriver à cette réponse. Genre: Si vous perdez votre emploi, quelle serait la pire chose qui pourrait vous arriver?

Faites le test, demandez à 6 personnes dans votre entourage si elles ont peur de devenir itinérantes. Nous, on a demandé au moins à 15 personnes et toutes nous ont répondu : pantoute!

C’est bien beau vouloir aider les itinérants, mais ce n’est pas un sondage bidon comme ça qui va nous encourager à en faire plus pour eux.. C’est de la manipulation totale, cette nouvelle-là, et ça n’a aucun sens!

Commentaire inutile à m’envoyer : c’est de la foutaise ce sondage-là (une Inuit qui traîne à la station Atwater)