Ça l’fait drôlement chier!




Comme c’est cute, Éric vient à la défense de son petit fr-frère Hugo! Voyez-vous, le petit pou-poussinot n’a pas de no-nomination à l’Adisq! Bouhouhouhou, cry me a river bouhouhou! T’as demandé à ton grand frère de ve-venir te pro-protéger?

Éric, lui, devrait se rendre compte que sans les matantes, il ne serait pas où il est aujourd’hui! Alors, Hugo Lapointe devrait se rendre compte encore plus que sans son frère, il n’aura jamais existé.

Éric Lapointe dit, attention, sortez vos Kleenex: «Chose certaine, il a eu beaucoup de peine. Ça l’a énormément blessé et avec raison. C’est son troisième album et il méritait une certaine reconnaissance, a-t-il déclaré. C’est ça aujourd’hui le problème, c’est que les artistes n’en font que pour avoir une reconnaissance.

La musique? Pftt c’est secondaire ça!

Commentaire inutile à m’envoyer: j’savais même pas qu’Éric avait un fréére!