C’est aussi ça, passer chez le concurrent!



C’est l’histoire d’un gars (Michele Motta) qui a berné différents médias avec une histoire rocambolesque concernant l’intimidation sur les chantiers et qui, en bout de ligne, était fausse! Oui, on pourrait parler de tous ces journalistes qui ne sont plus capables d’être professionnels et qui sautent sur la première nouvelle choc sans même faire les vérifications. Mais ça, c’est un autre dossier!

Ici, ce qui nous intéresse, c’est le journaliste qui a écrit le texte! C’est notre beau Vincent Larouche, connu mondialement pour son article : Vivre à Montréal-Nord. M. Larouche est un ancien du Journal de Montréal qui a maintenant trouvé refuge à la Presse!

Il écrit ceci sur l’histoire du supposé entrepreneur qui a berné des journalistes : Michele Motta a d’abord réussi à berner un journaliste du Journal de Montréal et s’est retrouvé en première page du quotidien avec son récit samedi. L’histoire a été reprise par TVA et la chaîne Sun News. Lundi, Motta en a remis dans une entrevue au quotidien Le Droit, qui a ensuite découvert des failles dans son récit.

C’est le Droit qui a trouvé les failles, le Droit fait parti de l’équipe Gesca!

Question : Est-ce que Vincent Larouche aurait écrit le même article, sur le même ton, si c’étaient les médias de Gesca qui s’étaient fait berner et si c’était le Journal de Montréal qui avait découvert des failles…

On se demande ça nous, comme ça, pour le fun!

Commentaire inutile à m’envoyer : Oui!