Tyrolienne là, autobus ici et blessé à l’hôpital!

Les gens de l’entreprise Haut Bois Normand à Eastman sont un peu, pas mal épais!

Voyez-vous, il y a une tyrolienne sur le centre d’activités où, pendant la descente, tu passes par-dessus une route qui mène au sommet des pentes. Il y a un autobus qui passe sur le chemin, rempli de trippes et d’enfants qui veulent aller glisser en haut. Alors, c’est très logique:  quand l’autobus monte la côte, il doit arrêter pour voir si un enfant descend sur la tyrolienne.

Mercredi, un enfant de 14 ans est rentré en plein dans l’autobus… Traumatisme crânien, mâchoire fracturée, dents brisées, etc… Est-ce que le chauffeur n’a pas vérifié? Ils ne savent pas ce qui est arrivé.

Il y a du monde assez cave pour avoir pensé à ça! Imaginez, il y a des gens qui ont conçu le site et se sont dit:

-Ben… la tyrolienne va passer là.

-…et l’autobus, lui?

-ben… il va passer sur le chemin.

– qu’est-ce qu’on fait si un jeune descend la tyrolienne?

– ben, le chauffeur a juste à vérifier si quelqu’un descend…

– ouin, c’est pas fou…  go for it!

Imaginez le pauvre garçon qui descend, impuissant, ne pouvant pas se détacher, fonçant direct sur le bus!

Y’avait pas moyen de mettre la tyrolienne plus haute ou encore mieux, tiens, la faire passer ailleurs?

Incroyable…

Commentaire inutile à m’envoyer: il pouvait pas se lever les jambes?