Même avec un air de bœuf, les douaniers sont drôles.

Le gouvernement Harper a décidé de supprimer 1000 postes aux douanes.

Le président du syndicat des douaniers nous dit le plus sérieusement du monde: Plus de pornographies infantiles franchiront nos frontières, plus d’armes à feu et plus de drogue réussiront à passer au travers des mailles de nos filets, sans parler du risque élevé que des terroristes et des prédateurs sexuels et des criminels endurcis parviennent à entrer sur notre territoire.

Ha ha ha ha, l’exagération! Heille, la seule fois où vous mettez une voiture sur le côté pour une fouille, c’est la petite famille de 4 qui est allée à Burlington; vous vérifier si la petite a acheté une poupée de plus que la loi le permet.

Faites-nous rire avec les terroristes…

Qu’ils coupent, crime…

Anyway, ils ont juste à aller plus vite entre chaque voiture. Combien de fois on peut attendre inutilement avant de voir le seul mouvement physique d’un douanier? On parle évidemment du mouvement qui consiste à sortir sa main gauche par la petite fenêtre, ouvrir sa main, paume vers le haut, coller 4 doigts ensemble et faire des aller-retour avec ses doigts pour nous dire d’avancer. Heille, imaginez, ces gens-là ont droit à des pauses… votre job, c’est une pause 40 heures semaine, les clowns.

Avez vous remarqué qu’à toutes les fois où vous passer aux douanes, il y en a un dans la cabine et toujours 2-3 dans les bureaux qui sont debout et jasent.

Le pire, c’est qu’ils ont vraiment un emploi avec un pouvoir immense. Une sorte d’immunité d’insultes… Tu peux jamais dire à un douanier : heille le smat, ça te tente pas d’aller plus vite, on crève nous autres, dans l’char! Ou bien, tu peux jamais klaxonner après un douanier ou pire encore lui mettre tes hautes dans la face pour lui dire d’aller plus vite.

Suggestion: Dans les 1000 employés touchés, prenez seulement ceux qui ont des airs bêtes, ça va vous prendre 3 minutes pour régler les coupures.

Commentaire inutile à m’envoyer: si c’est long entre chaque voiture, c’est qu’ils ont de la paperasse…