Tout, sauf mon prénom!

Il y a une bonne femme de Sillery (genre de modèle réduit cheap d’Outremont) qui a eu la chienne hier, quand un chevreuil est entré dans sa cuisine.

On nous dit dans le Soleil que l’incident à eu lieu sur la rue Narcisse-Pérodeau.

On peut lire :

«J’ai entendu mon chien japper, après ça j’ai entendu un fracas. Là, je suis arrivée face à face avec [le chevreuil] dans le corridor. Il a sauté par-dessus moi, il s’est réfugié dans ma salle de bain au bout du couloir, raconte Mme Racine, qui a préféré taire son prénom.

Taire son prénom?!?!?!? Ha ha ha, depuis quand on tait le prénom… c’est quoi? Il y a 28 madames Racine sur la rue Narcisse-Pérodeau et elle ne veut pas que les voisins sachent que c’est arrivé chez elle? Ha ha ha, crime que les gens de Sillery ont peur de ce que les autres vont penser…

Imaginez la discussion entre elle et le génie de journaliste :

– Là là, j’vous raconte ça, mais j’aimerais rester anonyme

– ouin, ouin, je sais pas trop quoi faire…

– hmmm…

– Ha oui, peut-être que je pourrais juste nommer votre nom de famille?

– peu importe, moi, en autant que vous ne nommiez pas mon prénom. C’est super important, tout sauf mon prénom!

– deal!

Commentaire inutile à m’envoyer : c’est humiliant à mort avoir un chevreuil qui entre chez vous.