« Bruits à Mtl » n’égale pas « Bruits au Qc »!

Après les poules dans la cour arrière, Lagacé et Lortie sont ben impressionnés par les casseroles à Montréal. Le hic, c’est que les deux pensent que parce que c’est comme ça dans une dizaine de rues à Montréal, c’est comme ça partout. Ils nous parlent d’un rassemblement qui est gros dans des quartiers de Montréal, mais petit dans le reste du Québec, c’est un évènement purement anodin.

Lagacé écrit, en parlant des casseroles:

Entendez-vous ce son assourdissant ?
C’est le bruit de quelque chose qui se passe.

NOOOON Patrick, le vrai monde hors Montréal n’entend rien. C’est la preuve qu’il se passe quelque chose à 2-3 coins de rue du Plateau, mais c’est pas mal tout.

Ensuite il dit : Mais chaque soir, dans les quartiers, le monde — pas juste les étudiants — sort dans la rue, sort sur leurs balcons, et le monde martyrise des casseroles. En gang. Comme en party. Le monde proteste. Le monde se réveille. Pour attirer l’attention.

La chose que Lagacé a oubliée d’écrire dans ce paragraphe, c’est qu’après le mot « monde » il aurait dû ajouter « de quelques quartiers de Mtl ». Parce que si on laisse ça comme ça, et bien c’est faux!

Marie-Claude, elle, écrit ce matin: Si, au lieu d’attiser les foules par son absence et son mutisme, Jean Charest (avec son cabinet) descendait voir un peu ce qui se passe réellement dans la rue, pour une fois, il verrait ce que voient tous ceux qui se donnent la peine de regarder: un mouvement devenu, en très très grande partie, une sorte de grande fête, de festival où le sujet n’est pas le jazz ou le rire, mais plutôt l’expression citoyenne.

L’expression citoyenne !??!?!?! L’expression citoyenne encore là de 3 quartiers à Montréal oui, mais pas de partout! Arrêtez de généraliser… La chose que les gens de Montréal (la clique du plateau) n’ont pas l’air de comprendre, c’est que si Jean Charest sort de l’île, il risque de ne rien entendre. Qu’on l’aime ou non, c’est pas mal ça qui est important pour lui, la fameuse majorité silencieuse…

Si le monde sortait dans la rue avec des casseroles à Granby, Chicoutimi où à Alma, la Clique n’écrirait jamais ce post… mais il n’y en a pas de sorties de citoyens dans les rues du Québec.

La Clique se dirait alors : ouin ben, faut l’avouer, ça commence à être pas mal régional ce mouvement-là, mais ce n’est pas le cas. C’est plate, mais pour l’instant l’extérieur de Montréal ne vous suit juste pas…

On comprend que lorsque ton appart est sur le Plateau, c’est impressionnant, mais sortez un peu de l’île, SVP. Prenez vos voitures et dirigez-vous vers les ponts.

Vous allez en entendre du silence…

Commentaire inutile à m’envoyer : pas besoin de sortir, même moi à Lachine c’est le silence.