Tout ça, pour ça?

Laurent Proulx, celui qui est alllé jusqu’en cour supérieure pour avoir le droit d’assister à son cours supposément important, à l’Université Laval pendant la grève, abandonne finalement ce cours…

Ouin, pas fort fort…

Si les rouges avaient besoin de munitions, Laurent ne pouvait pas mieux les aider.

Qu’il abandonne son cours c’est équivalent à Gabriel Nadeau-Dubois qui prendrait un cours en cachette pendant que 200 000 personnes marchent dans la rue.

Commentaire inutile à m’envoyer: peut-être que Laurent a trouvé une job au Grand Prix.