Envoye, va réfléchir dans l’coin!

 

Coudonc, une lueur de bon sens est revenue au Québec?

Le prof qui a énormément manqué de jugement en montrant le meurtre de Magnotta à ses élèves est congédié. Maudite bonne nouvelle!

À ceux qui disent que ce sont les étudiants qui ont mis de la pression pour voir la vidéo, vous oubliez qu’en 2012, attention on va vous étonner, c’est encore le professeur qui a l’autorité dans la classe. Oui oui… Imaginez-vous donc qu’il peut dire « non » à des jeunes de 16 ans. C’est vrai qu’ils ne sont pas habitués les jeunes à se faire dire non.

Tant qu’à ça, les élèves pourraient faire de la pression pour qu’un examen soit annulé ou bien avoir un après-midi de congé! Le clown aurait sûrement accepté s’il y avait eu majorité.

Message aux étudiants débiles qui manifestaient pour qu’il reste en classe: on le sait que vous êtes jeunes et un peu naifs, mais de grâce, fermez-la! Tiens, commencez donc par apprendre à écrire au lieu de le faire au son sur Facebook.

Finalement, la Clique est surprise qu’il n’y ait pas encore eu de parents qui ont poursuivi le professeur en question. Quoique, là, une partie des parents le défendaient… ça peut ben donner des enfants comme ça. Crime que le monde est innocent

Oui, c’est plate pour le prof, il a déjà été jugé dans les médias et sur la place publique, mais c’est impardonnable d’avoir fait ça. Il n’y avait rien de pédagogique là-dedans. Ceux qui trouvent ça injuste n’ont juste pas vu la vidéo, c’est clair. La même histoire se serait passée en Allemagne et on aurait tous dit: sont malades les gens, dans ce pays-là!

Ben là, c’est ici. Crime qu’on a honte…

D’accord ou non avec le congédiement?

Commentaire inutile à m’envoyer: le syndicat la trouvera pas drôle et va trouver des arguments bétons pour le défendre.