parce qu'on nous prend pour des clowns

Le mot « carrière » est insulté ce matin!

carriere

On peut lire dans la Presse qu’un étudiant de L’UQAM, Gabriel Duchesneau,  poursuit le SPVM pour 500 000$. Il était présent dans les manifestations, et à un moment donné, ç’a commencé à brasser pas mal.

On peut lire: L’homme de 30 ans a décidé de quitter la manifestation et a mis son masque de menuiserie pour se protéger des projectiles du SPVM.

C’est après que ça n’a pas été beau; les policiers l’ont ramassé et il en a mangé une maudite accumulant les coups de matraque. Sérieux, le mec a été amoché.

Gabriel est un étudiant en création littéraire. À la fin de l’article, on nous dit cette phrase particulière :

Depuis le mois de mai, Gabriel Duchesneau souffre de forts maux de tête et a dû renoncer à sa carrière de poète, car il ne peut pas écrire. 

Est-ce que c’est juste nous, ou bien mettre les mots CARRIÈRE et POÈTE dans la même phrase est, genre,  un peu poussé.

« CARRIÈRE » et « POÈTE » ne devrait jamais se retrouver aussi proche que ça dans une phrase, quand même.

C’est comme si on mettait CARRIÈRE et Miss Météo dans la même phrase.

Encore pire, ha ha ha, Carrière et blogueur! Ouf!

Commentaire inutile à m’envoyer: Nelligan lui?


publié le
7 novembre 2012 8:51
catégorie
n'importe quoi

Les commentaires sont fermés.

haut de page