Marc Cassivi s’prend un peu au sérieux.

Marc Cassivi a écrit dernièrement un papier sur le nouveau livre/biographie de Simple Plan. On va se dire les vraies choses, un livre sur Simple Plan c’est l’équivalent d’un livre sur Justin Bieber. Il doit y avoir beaucoup de photos, car côté contenu… on repassera. On s’attendait tous à ce que Cassivi trouve ça insgnifiant. Pantoute, heille, il les a même rencontrés… Faut dire que le livre a été fait par une collègue du Soleil et que le livre est paru aux éditions…(suspense), La Presse. Gulp! En plus, l’article a été écrit presque le même jour que la sortie du livre. Certains, de mauvaise foi, nous diront: oui, mais comment aurait été le texte de Cassivi si Québécor avait distribué le livre? Tut tut tut, pas l’droit de poser des questions comme ça.

Bref, Simon Jodoin du Voir était à l’assemblée de la FPJQ. Une genre de secte rassemblement de journalistes, où tout le monde trouve que ce que fait le Journal de Montréal est nul et où on s’auto-congratule entre journalistes de la Presse et du Devoir. Simon Jodoin aurait dit devant des collègues que l’article de Cassivi (sur Simple Plan) était une sorte de publireportage.

Cassivi, qui devait surement être en train de prendre un Pastis chez lui tranquille, a vu ça sur son Twitter…

Et il a répondu…

Une affectation!?!?! Un journaliste qui part couvrir la guerre en Syrie, ça c’est une affection. Couvrir un livre d’un boysband, c’est une affectation? HA HA HA HA!

Et ça continue…

Ha ha ha, de quoi elle se mêle, elle?

On rapporte sur Twitter? HA HA HA! Depuis quand Twitter est une source crédible? C’est comme un enfant en pleurant qui dit: j’ai entendu ça dans la cour de récré…

suite et fin…

Je, je, je! On dirait un poupon qui fait des coliques!

Il n’y avait pas juste Georges St-Pierre qui se battait hier…

En passant… merci de nourrir la Clique, les clowns!

Commentaire inutile à m’envoyer: le livre de Simple Plan est très bien (Fanny 12 ans).