Top 3 de Sophie…

devoir

Stéphane Baillargeon, du Devoir, écrit sur Québécor et les journalistes d’enquêtes. Il dit: Ses médias consacrent bien plus d’efforts à la convergence de ses industries culturelles qu’à la traque des crapules des affaires.

He he he, good one.

Évidemment, Sophie n’a pas aimé.  Elle dit: Il attaque la crédibilité de mes collègues. Je refuse de laisser son texte sans réponse.

Hou, les frissons toi!

Top 3 des choses drôles que Sophie énumère dans sa chronique (pas de lien, car faut être VIP…):

NUMÉRO 3

Oublie-t-il que c’est le Journal qui a sorti le Pastagate? Ou la grève de la voix de Marc Hervieux qui a ébranlé l’Opéra de Montréal? He he he, deux histoires de Sophie Durocher! Elle écrit un texte pour défendre ses collègues, mais cite ses exemples à elle. À part de ça, tu peux en revenir avec ton Pastagate, get over it!

NUMÉRO 2

Le Cahier weekend est une référence culturelle, qui parle autant de poésie, que de théâtre, de cinéma, de musique ou de littérature. Ha ha ha ha ha, une référence culturelle… pour qui?  Une auditrice de Salut Bonjour? Le cahier weekend n’arrive même pas à la cheville d’une seule page Arts et spectacles de la Presse. À part parler d’une vedette de Star Académie qui a perdu son chat ou de Celine Dion, Le Cahier weekend est l’équivalent du 7 Jours. Et ça, c’est sans compter Michelle Coudé-Lord… Le cahier weekend est la seule place au monde où peut lire des nouvelles des Respectables ou des Justiciers masqués, faut le faire.

 NUMÉRO 1

À la fin elle dit: On n’a pas besoin, en plus, de se faire cracher dessus et dénigrer dans un journal concurrent. Ha ha ha!!  Est bonne celle-là!  C’est qui qui varge tout le temps sur Radio-Canada, Musique Plus, La Gazette, National Post, etc…?  Come on!

Gif-Nome-name

Commentaire inutile à m’envoyer: l’horoscope du Cahier weekend est la meilleure.