La faute au Summum?

Capture d’écran 2014-08-15 à 10.43.47

C’est ce que dit la défense de l’adjudant André Gagnon qui est en cour présentement contre Stéphanie Raymond.

Stéphanie et lui sont dans un party au manège militaire en 2011 et il y aurait eu caresses et avances d’André Gagnon. Quelques mois plus tard, elle pose dans la revue Summum.

On peut lire par la suite: L’adjudant Gagnon présente ainsi une défense qui attaque la crédibilité de la prétendue victime, alléguant que Stéphanie Raymond était consciente de son pouvoir d’attraction et usait de ses charmes pour provoquer les faits aujourd’hui reprochés et qui se retrouvent au centre du procès.

Particulier comme remarque, non?

Summum = fille facile?

Argument bouette un peu…

Commentaire inutile à m’envoyer: pas ce problème-là avec Le Bel Âge!