AJOUT : Quand quelqu’un d’ici fait quelque chose de mauvais…

Capture d’écran 2015-03-09 à 17.48.05Capture d’écran 2015-03-09 à 17.49.08

Ken Scott a longtemps été un chouchou du cinéma québécois. C’est lui derrière La Grande Séduction et Starbuck. Vous savez Starbuck avec entre autres Patrick Huard. C’était un grand film ici au Québec… succès au box-office et surtout succès critique.

Ken Scott avait réalisé la version américaine. Les critiques d’ici disaient que la version américaine était identique à la version québécoise. Lussier de la Presse: Il est bien difficile de dire si le Delivery Man de Ken Scott est supérieur ou inférieur au Starbuck de Ken Scott. En vérité, il n’y a pratiquement pas de différences marquantes entre les deux films.

Ce qui était drôle, c’est que tous nos critiques avaient adoré Starbuck (version québécoise), car vous savez, c’est du stock d’ici. Mais l’affaire, c’est que la version USA avec Vince Vaughn s’était faite démolir par la critique… elle avait eu un mince 39% sur Rottentomatoes. (52 bonnes critiques VS 82 mauvaises). La Clique avait souligné dans le temps que nos critiques étaient beaucoup trop complaisants avec nos films québécois. Comment le même film, avec les mêmes plans pis toutes, pouvait avoir des bonnes critiques ici, mais pas au States.

Ben là, Ken Scott récidive en tournant une autre comédie américaine avec encore Vince Vaughn. Bizarre, car on n’en a pas entendu parler ben ben pendant le tournage. Scott n’a pas été invité à TLMEP et on ne trouve pas vraiment d’articles là-dessus. Le film sort cette semaine et devinez combien il a sur Rottentomatoes… 12% (10 bonnes critiques VS 72 mauvaises). Ouch!!!

Capture d’écran 2015-03-09 à 17.45.51

Question maintenant… comment peut-on entendre autant parler de nos réalisateurs qui réussirent si bien à l’étranger (Xavier Dolan), mais qu’on n’entend jamais parler de ceux qui se plantent. 12% c’est pas rien, tous les grands médias américains disent que c’est un gros navet.

Ce qui est bizarre aussi, c’est qu’on ne se presse pas pour sortir la critique ici. Le film sortait vendredi passé, et aucune critique encore sur le site internet de la Presse. Pourtant, on ne se gène pas pour critiquer d’autres navets américains. Où sont les Marc-André Lussier et Marc Cassivi pour nous parler d’une autre comédie américaine pourrie? Est-ce que c’est parce que le réalisateur est québécois?

AJOUT: HA HA HA, La Presse a donné 3 étoiles sur 5! Parlant de complaisance toi. La critique a été fait par Alain de Repentigny.  Incroyable, un gros navet partout, mais 3 étoiles ici. 

Pathétique!

Capture d’écran 2015-03-09 à 21.10.35

On veut garder une bonne relation en ne se prononçant pas?

On veut continuer d’avoir des laissez-passer gratuits pour les premières? On ne veut pas choquer un gars de la gang… un gars qu’on pourrait croiser dans le futur?

He he he, Scratch My Back / And I’ll Scratch Yours.

Commentaire inutile à m’envoyer: moi je ne jure que par Dolan! (Cassivi)