Patrick Brazeau est so-so en arbitrage…

Un beau marteau-pilon…

Commentaire inutile à m’envoyer: à première vue, ça semble être une commotion!