Rififi sur le Plateau et 4 citations épiques…

Capture d’écran 2015-09-14 à 07.27.26

 

Top 4 citations du jour dans le Journal de Montréal:

Numéro 4

Ferrandez: Gérer le Plateau c’est gérer beaucoup d’artistes, beaucoup de journalistes et beaucoup d’égos»,

Numéro 3

Ferrandez: «On a des artistes qui demandent des permis pour la rénovation de maisons à 3 millions $ et qui disent “c’est pas vrai que tu vas me faire faire un détour par telle ou telle rue”. Quand ils me parlent de ça, ils ne me parlent pas en tant qu’artistes, ils me parlent en tant que bourgeois»

Numéro 2

L’animateur (Guy A. Lepage) en a aussi long à dire sur le «labyrinthe de détours» qu’il doit emprunter pour rentrer chez lui depuis que Luc Ferrandez a changé le sens de plusieurs rues afin d’apaiser la circulation

Bouhouhouhou, cry me a river!!!

Numéro 1

Ferrandez: «Les pires, ce ne sont pas les artistes, ce sont les journalistes, assure-t-il. Quand on te dis: Mon permis de démolition, ça fait six mois que je l’attends et by the way, mon nom c’est ça… Ça a plus de poids.

HA HA HA, on veut des noms!

Commentaire inutile à m’envoyer: moi, ya des travaux dans ma rue à Charlesbourg (animateur de radio de Qc)