parce qu'on nous prend pour des clowns

Est pas la seule comme ça!

La matante ontarienne qui se rend même pas compte qu’on cogne dans sa vitre.

Commentaire inutile à m’envoyer: c’était son tour à jouer!


publié le
29 août 2016 16:29
catégorie
La vie d'artiste

Les commentaires sont fermés.

haut de page