Caroline Orchard qui parlait du féminisme en 2016…

La dame qui se présente pour Coalition Montréal dans le district de NDG avait un beau Facebook…

Geez Caro!😂

Commentaire inutile à m’envoyer: ma femme dit que je suis dangereux dans le lit!

29 réflexions au sujet de « Caroline Orchard qui parlait du féminisme en 2016… »

  1. Yannick

    Il est vrai que le concept de culture du viol est une absurdité alarmante, une déformation de la réalité pour grossir certain problème (néanmoins grave) afin de donner plus de légitimité à des groupes.

    Une culture est un ensemble de valeur que partage un groupe d’individu donné et qu’ils mettent de l’avant. Il y en a qui croit réellement que de père en fils, entre frères, entre amis, il se transmet des valeurs et des idéologie prônant d’une quelconque façon le viol? Que forcer un contact sexuel est banal, voire souhaité?

    Croire cela démontre une chose; votre perception de la société est totalement brouillé. Que ce soit par ignorance ou afin de pousser un agenda quelconque, cette théorie de la culture du viol est illégitime.

    Je ne dis as qu’il n’existe pas des hommes qui force les contact sexuel, loin de là. Mais amplifier une situation pour se donner un avantage ou une légitimité sur un enjeu de société est le meilleur moyen de créer un effet de réaction de la part de ceux qui sont visé et de ce fait, risque plus de fermer le dialogue qu’autre chose. Assurément, cela augmente la polarisation, ce qui n’est jamais constructif pour discuter d’une problématique.

    (52)
    1. JF

      Je serais bien porté à appuyer vos propos si bien articulés. Malheureusement des groupes d’individu donnés se transmettent véritablement des valeurs et idéologies promouvant le viol.
      Banalisés ces gestes constituent la culture du viol.

      Je garderai sous silence les anecdotes exemplaires afin d’éviter la marde inutile.

      (5)
  2. Fabien L'Amour

    Elle dit que le féminisme est une maladie mentale. Ce n’était pas le cas avant, mais maintenant que les féministes marchent main dans la main avec les islamo-gauchistes et les anarcho-communistes, elle a crissement raison.

    (17)
    1. Taane

      Que de raccourcis…! Expliquez donc ce que vous dites!
      En attendant je ne vous donne pas tout à fait tort : les valeurs féministes sont des valeurs de gauche. Sûr! Partout où vous prenez la défense des moins chanceux, des abusés, vous êtes à gauche. Une simplicité enfantine n’est-ce pas? N’empêche que pour certains ça semble vraiment difficile à comprendre.

      (0)
  3. Un patriarche oppressant

    Elle a raison, il n’y a pas de culture du viol. Bonne chance pour trouver un seule personne saine d’esprit qui soit en faveur du viol. Même les pires prédateurs savent que c’est mal, et ils le font quand même : ils ont des problèmes mentaux. Blâmer tout les hommes pour ça est aussi un problème mental.

    (14)
  4. Vital Laforce

    C’est quoi le problème? Elle dit juste la vérité. Ah oui c’est vrai en 2017 on ne peut pas dire ce genre de choses, paraît que ça choque nos curés de la bonne mœurs…

    (7)
  5. Le problème avec les médias sociaux

    Une femme n’a pas le droit de critiquer un certain féminisme, Clique? Geez Clique.

    Il faut encourager ces voix de la raison. Je lui souhaite d’assumer ses propos devant les mauviettes roses bien pensantes et d’être quand même élue. Ça serait une petite victoire du bon sens.

    (1)
  6. Jeanvingt23

    Bravo madame enfin une femme bien dans sa peau qui aime les hommes, on en a marre des cri… de folles hystériques pro islam qui chient sur les hommes à temps plein.

    (-20)
    1. You Go Girl !

      … et qui accaparent les médias (tant sociaux qu’officiels) pour tenter de nous convertir ! Je nous souhaite d’autres Caroline Orchard !

      (1)
    2. Claque

      Le pire c’est que souvent ces femmes là ont le culot de dicter au monde quoi penser, comme si elles étaient des phares de la moralité, pis après elles ont des névroses personnelles pis des prescriptions de médicaments. Vous pouvez ben gardez vos suggestions pour vous, les névrosées.

      (-2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *