Ça c’est un beau défi d’équipe…

Un geste… « incivile »!

Vu à l’hôpital à Coaticook!

Commentaire inutile à m’envoyer: le défi d’équipe chez Ashton c’est vendre un extra fromage!

58 réflexions au sujet de « Ça c’est un beau défi d’équipe… »

  1. l'ingrate

    Encore une matante aux cheveux rouge avec une coupe de cheveux bizarre qui a hérité d’un poste de direction/gestion qui veux pas perdre la face donc elle fait des menaces…Justement, quand plusieurs employés se plaignent, c’est TA JOB de tout faire pour arranger ca, surtout pas par des menaces…

    On dirait que plus tu montes en haut, plus tu veux pas perdre la face et que tu deviens méchant avec les autres…

    (63)
    1. Paul Lemoine-Allaire

      Ne cherchons pas midi à quatorze heure. Les femmes font tout simplement de très mauvaises gestionnaires.

      (27)
      1. ayoye

        Trop d’émotion pas assez de logique. Et les émotions ne sont pas le reflet de la vérité mais juste une interprétation personnelle de la situation.

        (11)
    2. btw

      Boss même pas foutue de faire un accord, a eu le poste parce que facilement manipulable. Peut ben répéter la bullshit de Barrette.

      (1)
  2. Milieu de femmes

    Je sais qui a écrit ça. C’est la même qui passe sont temps à dire que « ça fait un million de fois que je vous demande de ne pas exagérer » et « Arrêtez de sacrer, tabarnac ».

    (14)
  3. J'ai le sac qui traîne à terre

    Le genre de gestionnaire qui ne veut pas rencontrer ses employés pour comprendre la situation

    (12)
    1. la maîtresse décolle.

      C’est un mot trop « culturé » pour la Clique. La Clique connaît 180 mots français et 900 anglais.

      (23)
  4. Le prof

    Moi ceux qui passent leur message par des p’tits mots, pas capable. Y’a un problème, tu le règles directement avec la personne concernée ou encore tu fais un meeting. On est pu à l’école!!

    (8)
    1. Claude Poireau

      C’est pas comme si c’était pas clair.

      C’est pas tous les gens qui sont capables de bien s’exprimer devant les autres pour véhiculer leur message.

      D’autant plus sachant qu’elle travaille avec une gang de chialeux, le meilleur moyen pour passer son message était celui-ci, ça évite qu’un chialeux chiale plus fort par-dessus elle pendant qu’elle s’exprime.

      (-3)
  5. Police de la pensée

    Une attitude n’est pas un geste, c’est une disposition d’esprit qui peut porter à poser certains gestes.

    (2)
  6. Krine

    Bah ça manque peut-être de tact mais le fond est vrai… j’ai arrêté d’aller diner dans la salle à manger au travail pour cette raison. Pu capable du monde qui se plaigne pour tout et pour rien et ça pourrie un ambiance de travail. Et pour « incivile » une petite recherche dans le dictionnaire pour découvrir que c’est un vrai mot !

    (0)
  7. Observateur politique a 2 cennes

    Jeanvingt23 à moins le mérite d’avoir largement contribué plombé le ranking de cliqueduplateau.com et donc son seul et unique revenu. C’est drôle la droite, ça s’auto détruit tout le temps. Peu importe le nom de l’organisation ou le type. Ça fait tellement chier qu’ils se retrouvent tout seul avec leur idéologie de « je suis le meilleur et j’ai raison » pis s’entre bouffre entre eux. Pis le pire c’est que le con va en ressentir de la fierté, c’est un grand d’accomplissement pour quelqu’un qui n’a pas confiance en lui et se sent impuissant.

    (-2)
  8. Fin observateur

    Les boss de bécosse se sont multipliés dans le réseau de la santé grâce à l’arrivée d’un vrai boss à la tête de celui-ci.

    (-4)
  9. François

    Un gros merci à Gaétan Barrette, le king de la gestion de la santé qui aura, au final, instauré tout ce foutoir et cette détresse psychologique chez les employés du système de santé. Mis à part les médecins, tous y perdent, employés comme patients (Barrette préfère le terme « client »…).

    (-6)
    1. hagen

      Tout de même un heureux hasard que l’on entende parler des infirmières à chaque heure de la journée, qu’on les entende se plaindre, qu’on les voit brailler justement alors qu’elles sont en négociation pour aller chercher un plus gros salaire et de meilleures conditions de travail. Le reste du temps de la convention collective on les entends pas.

      (12)
    2. Un automobiliste-cycliste

      @ François:les  »problèmes » du système de santé existaient bien avant l’arrivée de Barrette.
      C’est le Parti Québécois qui a détruit le système de santé,on s’en est pas encore remis.
      C’est le parti Québécois qui a réalisé les fusions forcées et qui nous promettaient des économies d’échelle Ha!Ha!Ha!

      (9)
      1. Le Hutin

        Tout à fait. Et qui a mis à mal le peu de système d’éducation qui nous restait avec la réforme Marois et le virage vers une pédagogie par compétences transversales.

        (5)
    3. God

      tu penses que nos problèmes en santé sont du juste à Barrette? Ca remonte pas de plusieurs dizaines d’années?

      (7)
    4. Un maudit baveux

      Tiens, un autre qui défile la rengaine dictée par son syndicat. Mon père est en Chsld public et les employés  » bitchent  » contre Barrette même pour des décisions LOCALES prises par les gestionnaires incompétents locaux. Ah oui, il va y avoir du verglas demain, c’est la faute à Barrette.Un crétin prends 2 places dans le parking des visiteurs, c’est la faute à Barrette.Samedi matin, le tiers des employés entre pas au travail pcq il fait beau, c’est la faute à Barrette.

      (4)
    5. Antisyndigaleux

      « Détresse psychologique » bien sûr exacerbée par les syndigaleux en mal de nouveaux membres = plus de cotisations syndigaleuses!!!

      (2)
    6. KPK

      Faux… Tout cette merdier provient du virage ambulatoire et de tous les mises à la retraite qui ont découlé de ce gâchis. Le système n’a jamais pu rattraper cette gaffe gracieuseté du PQ.

      Un peu comme l’échange de Patrick Roy et l’arrivée de Peanut Houle. Le CH en subit encore les conséquences.

      (-6)
      1. C'est toujours la faute des autres

        Barrette est le plus grand «peddler» de l’histoire politique du Québec.

        Quand il a été candidat de la CAQ (avant de devenir un vire-capot pour les cochons libéraux corrompus), il prétendait être capable de donner à chaque Québécois un médecin de famille en seulement une année.

        Or, aujourd’hui, son discours a mystérieusement changé et il renie cette promesse électorale.

        Par ailleurs, il faudrait que les incompétents cochons libéraux corrompus cessent de blâmer le PQ pour tout ce qui va mal, car ils gouvernent (mal) le Québec depuis 2003.

        Un moment donné, il faut assumer son incapacité à être bon et efficace.

        (10)
      2. François

        Ce n’est pas le PQ qui coupe de nombreux postes en services sociaux depuis 4 ans et qui a instauré un gel d’embauche. Ce n’est pas le PQ qui a donné une augmentation aux médecins de 2 milliards. Ce n’est pas le PQ qui a donné les pleins pouvoirs aux médecins dans les CLSC et hôpitaux.

        Les coupes de Lucien Bouchard datent de 20 ans. Il faudrait en revenir. Et même si les effets s’y feraient encore sentir, il faudrait se poser la question pourquoi tout semble craquer de partout EN CE MOMENT (et non pas durant l’ère Charest ou Marois).

        (-2)
  10. Jeanvingt23

    Enfin des boss qui mettent leurs culottes, il est temps au Québec de mettre au pas ces bums de syndigaleux de la fonction publique qui ne respectent pas le payeur de taxes. Dehors les syndicats de la fonction publique et la sécurité d’emploi., comme en Australie et dans les pays scandinaves.

    (-39)
    1. Employé du Réseau

      Va donc te faire soigner dans une urgence bondée, ou accompagner une personne malade dans les dédales du réseau. Sors de de chez toi et va voir sur le terrain comment ça se passe. Ne te limite pas juste à ce que tu vois dans les médias. Tu pourrais aussi tenter de discuter avec des travailleurs du milieux médical. C’est normalement ce que les gens sains et intelligents font avant d’émettre une opinion.
      Après tu vas savoir de quoi tu parles. Parce que ce que tu régurgites ici depuis des semaines indique clairement que t´es ignorant de la réalité.
      Mais pour ça faut être capable de rentrer adéquatement en contact avec les autres humain qu t’entourent. Pis à voir le temps et le contenu que tu mets sur ce site, ça va être un énorme challenge pour toi mon narcisse…
      Aussi, je te suggère de te trouver une vraie job qui t’occupe à temps plein. Celle que tu as ne semble pas assez stimulante pour toi et t’occupe pas assez. Ça te rend oisif et agressif.
      Trouve toi un psy et des amis(es).

      (0)
      1. John D.

        « Ne te limite pas juste à ce que tu vois dans les médias. » C’est vrai qu’il ne faut pas limiter notre lecture. Puisqu’on ne parle jamais de ces infirmières qui ne déclarent pas des incidents tel qu’une chute, qui contresignent l’administration de narcotique sans avoir été témoin de l’acte avec le patient, qui refusent de traiter un patient parce que ce dernier a une déficience légère, ou celles qui ne sont pas les victimes mais bien les agresseurs envers des préposés aux bénéficiaires, des agentes administratives voire même des patients.

        Des cas isolés? ou la généralité que personne n’ose dénoncer? L’ego surdimensionné de plusieurs infirmières a mis un climat de morosité extrême dans le réseau et cela provoques des clivages entre employés. Mais n’ayez craintes, rare seront les cas disciplinaires fait les les chefs d’unité (qu’on nommait avant des INFIRMIÈRES-CHEF) puisque les deux font partie de la même confrérie; l’OIIQ.

        Existe-t-il d’autres milieux de travail où le boss est membre du même ordre que les employés?

        John D. aka Employé du réseau #2 après plus de 20 ans d’ancienneté.

        (12)
        1. Employé du réseau

          John D. Tu as tout à fait raison de dire que plusieurs infirmières manquent d’encadrement. Ho! Que oui !!
          Et t’as aussi raison de dire que les préposés aux bénéficiaires sont malmenés. C’est su cheap labor honteux.
          Ya que des crétins-délirant comme « Narcisse23 » pour ne pas s’en rendre compte et tout mettre sur le dos des syndicats.
          Soigner les malades est devenu plus complexe qu’il y a 25ans quand j’ai commencé. Tout à tellement changé. Les approches, le matériel et les techniques. On garde les gens vivant sans leur donner une qualité de vie. Ça prend juste des pousseux de crayons et des pelleteux de nuages radicaux pour critiquer le personnels en place. Je voudrais bien les voir donner des bains et changer des couches. C’est tellement facile de se faire jouir sur son clavier et brandir ses diplômes. Le ministère de la sante’ en est plein de crisss de génies qui savent tous quoi faire. De gauche ou de droite, ça reste des crosseurs de méninges qui se gardent les mains propres. Des « casques blancs » de la sociologie.
          Dans le fond, « Narcisse23 » est aussi radicalement stupide que Mme Moustache, Amir, et GND.
          Pendant que ces enculeurs de d’idéologies se branleent l’égo à nous dire quoi faire, on est pogné à soigner du vrai monde avec de la vraie souffrances.
          Mais un jour mon « 23 » toi aussi tu auras la chance d’êrre assis le cul dans ta couche pisseuse et tu pourras alors le dire toi même aux syndicaleux qui te torchent qu’il ne méritent pas leur salaires et leur conditions…

          (8)
      2. ayoye

        Pourquoi que les services de santé sont toujours débordés? Pourquoi tant de gens malades ou qui ont toujours besoin de services?

        Est-ce que c’est le manque d’effectif, ou trop de gens malades?

        Personnellement j’ai tendance à croire qu’il y a trop de gens de malades qui n’ont jamais fait attention à leur santé.

        Mentalité typiquement québécoise de chiâler que l’eau rentre dans le navire pis au lieu de trouver colmater la fuite, on devient hystérique pour demander de plus grosses chaudières pour évacuer l’eau.

        (-2)
      3. Jeanvingt23

        Pauvre clown, quand tu es malade au Québec tu es très bien soigné, ce sont les BS parasites qui vont à l,urgence parce qu’ils n’ont rien d’autre à faire.

        (-15)
    2. ayoye

      À l’heure où les normes de travail existent, les syndicats servent à rien du tout, ça ne fait que détruire l’efficacité économique en détournant les lois du marché.

      Ah mais non, faut leur payer une retraite, être pognés avec un employé pour des années alors qu’il ne sert plus à rien, augmentation salariale automatique, etc…

      (-3)
      1. Jeanvingt23

        Effectivement , les scandinaves ont une social démocratie qui fonctionne, ils paient le privé pour donner des services aux citoyens, ils n,ont pas comme ici à endurer les parasites syndiqués qui braillent et nous volent depuis des décennies. Enlevons la sécurité d’emploi, j’espère que la CAQ va s’y attaquer.

        (-1)
        1. hagen

          @Jeanving23
          Ce qui me désespère c’est que la CAQ, justement, ne s’y attaquera pas. Ils vont faire quelques petits changements cosmétiques mais ils n’ont pas les capacités intellectuelles et les connaissances pour chambouler le système. Il faudrait un parti Schumpetérien dans ce pays mais jamais au grand jamais ça n’arrivera.

          (1)

Les commentaires sont fermés.