Avait une quoi?

Décidément, n’importe qui peut être titreur au Journal de Québec. La seule chose que ça vous prend… être capable d’écrire au son.


Via Arpin!

Commentaire inutile à m’envoyer: il fait peur, ce gars-là!