parce qu'on nous prend pour des clowns

Pense qu’yé écoeuré…

Mais sa solution, est?

Commentaire inutile à m’envoyer: Trump aurait une solution, lui!


publié le
19 novembre 2016 12:01
catégorie
n'importe quoi

64 réactions

Vital Laforce 19 Nov 2016 12:46
+39 Thumb up Thumb down

Le gars amène de très bon point. Oui ya du racisme, mais les viols, les meurtres, les voies de fait, vols, etc. ça vient de leur propre communauté à cause de graves problèmes de drogues et d’alcool. Ça faudrait qu’il le commence par le reconnaître s’il veut vraiment que ça change.

Toujours la faute des autres 19 Nov 2016 14:42

Les Indiens (comme les Noirs d’ailleurs) préfèrent blâmer tout le monde plutôt que de reconnaître qu’ils sont les artisans de leurs malheurs. Quand ils seront tannés, peut-être qu’ils assumeront enfin leurs responsabilités au lieu de toujours se lamenter.

buveur de 10.1% 19 Nov 2016 17:10

le gouvernement americain conspire despuis 400 ans pour soumettre les noirs a leur systeme meme chose pour les indiens. si tavais pas la tete dans ton cul tu realiserais que les meme tactiques qu<on ete employer contre nous par lempire britannique pis le canada on ete utilise contre les noirs pis les indiens sauf en 100x pires. yen avais pas dalcoolisme en amerique avan que les anglais arrivent

Deux poids, deux mesures 20 Nov 2016 10:56

Bien sûr, c’est la faute des colonisateurs d’il y a 400 ans si les Indiens d’aujourd’hui se dopent et boivent comme des trous. Très logique, ton affaire.

En attendant, donne-nous donc un seul exemple d’un droit qu’ont les Blancs, mais que les Indiens non pas. En échange, je te donnerai la longue liste des privilèges (fiscaux entre autres) dont ils bénéficient et auxquels nous n’aurons jamais droit.

The Rick 21 Nov 2016 13:23

T’as vraiment la vision d’un buveur de 10,1% pauvre petit communiste!

L'épinette 19 Nov 2016 19:28

En fait, seuls les Occidentaux et les asiatiques ont appris à pratiquer une introspection collective pour régler leurs problèmes. Ailleurs (et ça inclut les amérindiens) on pratique la culture de la victimisation et on est passé maître dans l’art de blâmer les autres pour ses propres problèmes.

Moi Meme 19 Nov 2016 19:34

quand tu sauras de quoi tu parles, tu pourras commenter … entre temps, sur quoi tu te bases pour dire ca des indiens et des noirs… ? c’est gratuit comme affirmation… est-ce que tu connais l’histoire un peu ? misère… ca fait pitié…

Avocardudiable 20 Nov 2016 5:54

#whiteguilt au maximum…

Retour momentané de Bertholde 19 Nov 2016 17:42

Le principal suspect dans un des derniers cas en date est un conjoint blanc, soit Lévis Landry (cas Sindy Ruperthouse), il a finit par être arrêté pour le meurtre d’une blanche (cas Marie-Ève Charron).

La plupart des meurtres à Val-d’or sont liés aux réseaux de criminels blancs. Juste à lire l’Écho Abitibien…

Oui, il y a des vols par des autochtones, pour payer leurs dépendances aux drogues vendues par des réseaux de blancs etc…

Si tu avait été pensionnaire à l’établissement de St-Marc, toi aussi tu te droguerais possiblement, en tout cas tu nuancerais certainement plus ton propos. La colère accumulée ça rend violent et tout croche et ça se transmet d’une génération à l’autre.

La misère et la souffrance des autochtones rapportent énormément et est entretenue hypocritement depuis longtemps. C’est le même processus qu’avec les aborigènes d’Australie et d’ailleurs…

Val-d’or, c’est un beau ramassis de vidange et je ne parle pas d’Autochtones. C’est incroyable tous ce que j’ai vu ici. Les pires vidanges que j’y ai vu sont tous des blancs respectables, en apparences en tout cas. Viens faire un p’tit tour la nuit dans la ruelle du château Louis, tu vas voir que Hochelaga Maisonneuve n’a rien à envier à Val-d’or. Pis les boss qui runnent le show, c’est pas des indiens pantoute.

Merci la police qui a peur, les notables qui profitent et les socialeux de gauche qui justifient leurs jobs, les drettistes qui discréditent les appels aux secours etc… C’est l’actualisation d’un colonialisme hypocrite autant à gauche qu’à droite et dans tout les milieux.

En passant, une autochtone a pas besoin d’être belle pour être abusée, c’est le contrôle et la domination qui excitent certains types de porcs en plus qu’une intoxiquée peux crédible est une victime parfaite. Réveillez un peu. C’est toujours les mêmes (argument) subjectifs que je vois ici.

Ma solution à moi, c’est d’au moins commencer à dire ça mais, le monde voient juste ce qui arrange leurs prémisses on dirait.
Ils admettent leurs problèmes mais, ils savent qu’ils sont liés à un contexte sociologiques qui perdure et qui est en dehors de leur volonté.
Admettons au moins ça nous-même. Les problèmes de drogues et d’alcool sont le résultat d’un contexte sociologique, il faut remonter aux causes.

Selon ta logique, tu sembles insinuer que la cause des problèmes de drogues et d’alcool et ce qui s’en suit, sont la drogue et l’alcool. Wow!
La belle pétition de principe toé. Méchant anthropologue sociologue et psychologue de génie!
Y faut remonter aux causes profondes sans blâmer et culpabiliser avec mépris ces gens-là et admettre nous-même nos torts et agir en ce sens-là en faisant tranquillement une transition vers l’abolition des mesures de la loi sur les indiens pour défaire la hiérarchisation des citoyennetés tout en prenant compte des traités et éduquer collectivement en ce sens. C’est donc bien difficiles à comprendre, ça rentre pas on dirait.

Rachid Gonzales-Poitras-Wong 20 Nov 2016 2:17

Pas mal sensé, le point que tu soulèves, Bertholde. Je partage ton point de vue en grande partie.

Vital Laforce 20 Nov 2016 12:12

Wow t’es dans le déni pas à peu près. La faute aux gros méchants blancs, toé. Tu pointes un cas ou un blanc est arrêté pour cacher les centaines de cas ou ce sont des autochtones.

« Selon ta logique, tu sembles insinuer que la cause des problèmes de drogues et d’alcool et ce qui s’en suit, sont la drogue et l’alcool. Wow! »

Tu sais pas lire, je dis que les cas de viols, meurtres, voies de fait, vols, etc. sont causés par des problèmes de drogues et d’alcool. Ce n’est pas les blancs qui les force à boire et se droguer, loin de là. Maintenant si tu cherches à remonter à la source de ces problèmes, je pencherais davantage sur des problèmes d’ordre culturel ou génétique, plutôt que ton hypothèse des pensionnaires. La preuve, les blancs qui ont été dans des pensionnaires et abusés sexuellement n’ont pas ces problèmes de criminalité. Autre preuve, les jeunes inuits n’ont pas été dans des pensionnaires et souffrent des même problèmes.

Bonne réflexion!

Retour momentané de Bertholde 20 Nov 2016 20:14

Les blancs qui ont été pensionnaires dans des orphelinats et les jeunes
de la dpj sont plus portés aux problèmes sociaux par la suite tout comme
les indiens or, dans les années cinquante soixante, les autochtones
étaient presque systématiquement placés pour des raisons d’assimilations
avouées par l’état. Plusieurs études démontrent par les statistiques que
c’est pas nécessairement génétique car les grands parents étaient moins criminalisés au niveau statistique.
à ce niveau. Juste à lire les chercheurs sérieux, entre autres: Simon Langlois, Yves Martin, etc…

En ce moment en Abitibi, les procès pour meurtres et enquêtes préliminaires qui occupent l’actualité sont ceux de Patrice G Morin, Yan Giroux, Sébastien Gaouette, Pascal Therrien etc… sans parler de ceux qui sont en attente et des cas moins récents. C’est toute des bon p’tits Québécois de « soulche » alcooliques ou drogués et liés au monde criminel. Beaucoup sont des enfants de la dpj ou de mauvais parcours comme quoi c’est assez universel et c’est pas une affaire de génétique nécessairement mais, souvent de milieux ou de parcours car certains viennent de bon milieux mais, ont eu peu de chance.

Je ne nie pas la génétique mais, trop d’études sérieuses démontrent que le parcours est significatif au sens où dans la conjoncture entre l’inné (génétique) et l’acquis (milieu,condition sociale), c’est ce dernier qui est le plus déterminent. Un eugéniste doctrinal comme toi est peut-être engendré par la génétique au niveau de sa subjectivité mais, personnellement j’en ai rien à torche. (rire Sardonique). Moi je vis à Val-d’or et j’ai jamais eu de problèmes avec les indiens ni avec la police d’ailleurs…

Si tu as besoin de te sentir d’une race supérieure (génétique) au point d’être sélectif et de manquer d’empathie envers l’universalité humaine en te justifiant par des idées eugénistes dignes d’une doctrine (croyance), la réflexion est pour toi.

Les Inuits ont été sédentarisés de force et il vivent dans des maisons qui appartiennent au gouvernement en plus de biens d’autre choses. C’est drôle de voir à quel point des identitaires obsédés par des idées de génétique donc, de racialité, sont souvent complètement fermés quant aux conséquences qu’une perte à ce niveau-là (identité) peut engendré dans un autre contexte que le leur.
C’est à mon avis, un manque d’empathie lié à de l’incompréhension mutuelle. Je ne pourrais en vouloir à un aveugle de ne pas voir tout comme je ne peut en vouloir à un pied bot de boiter. Je ne t’en veux donc pas mais, il serait temps de voir plus clair que ça. La plupart des indiens (je connais surtout des algonquins), sont des gens parfaitement respectables et à leurs affaires, c’est certain qu’on parle pas d’eux souvent. Commencer à être moins méprisant serait bien. Je ne pense pas que nuancer et objectiver c’est être dans le déni, ça fait que documentes-toi un peu, quitte à parler avec des autochtones, à lire sur le sujet. Nous avons de bons anthropologues, les départements de sociologie mettent de la documentation à la porté du public etc… Il faut être de bonne foi et objectif. Les prémisses eugénistes dignes des années trente, tu peux te brosser avec, monsieur génétique. Au niveau fondamentale, l’humanité est une et indivisible, les différence sont liées au contexte, la génétique n’étant qu’un facteur parmi d’autres, le contexte social et le parcours restent beaucoup plus lourds de conséquences. C’est à ce niveau-là que je dis qu’il faut réfléchir.
Je parle d’un système de type colonial qui engendre un contexte qui favorise l’émergence de problèmes dont certains tirent profit par opportunisme , c’est pas l’affaire des méchants blancs qui force les indiens à boire et se drogué. Tu subjectives mon propos par un procédé sophistique.

Vital Laforce 21 Nov 2016 10:41

@Retour momentané de Bertholde

« Tu subjectives mon propos par un procédé sophistique. »

Et toi tu fais de la projection.

Sinon, je suis le premier à vouloir sortir les autochtones des réserves. On abolit les réserves, on abolit leurs privilèges, on fait des autochtones des citoyens égaux en droits et privilèges à n’importe quel autre citoyen. Mais tu sais très bien qu’il n’ont pas envie de se voir perdre tous ces privilèges ($$$).

Retour momentané de Bertholde 21 Nov 2016 23:08

Ce que tu appelles de la projection, c’est de l’empathie (capacité à se mettre à la place des autres),par jeux dans mon cas.

Les autochtones qui doivent choisir ou non, de vivre dans une réserve sont devant un choix difficile à cause de la perte des droit ancestraux.
Un identitaire comme toi, devrait savoir les liens entre l’identité et un terroir et ses traditions. Il n’est pas question de privilèges mais, de droits suite à des négociations et traités.

Une famille autochtone qui sort d’une réserve pour travail (dur à trouver à cause de préjugés) ou études, peut voir sont revenu baisser en bas de 13 000,0$ par années et c’est souvent là que la dpj se garoche pour retirer les enfants.

Si ils restent dans la réserve, ils n’ont aucun droit à la propriété et sont considérés comme des mineurs (enfants) devant la loi. Il n’ont aucun droit au crédit et quand ils quittent, ils ne peuvent même pas vendre leurs maisons ou terrains car leurs seuls droits en ce sens, est d’occuper un terrain et une maison du gouvernement. Ils n’ont pas droit à la propriété, c’est pourquoi ils investissent dans des véhicules.
Quand ils partent, c’est avec peu de moyens avec une transition à vivre.

Un ménage moyen, a souvent moins de 20 000,00$ par années. Comme les prisonniers qui ont purgé une longue sentence, ils ont souvent peur de partir à cause de l’inconnu, des préjugés et de l’isolement.

Je ne vois pas vraiment de privilèges à vivre sur une réserve.
C’est cette loi des années 1870 qui n’a pas d’allure. Quand ont infantilise une population, elle se déresponsabilise. Certains ne peuvent même pas ouvrir un compte de banque.

Une bonne transition serait d’accorder le droit à la propriété sur les réserve pour commencer. Une déhiérarchisation progressive des citoyennetés tout en gardant les droits ancestraux.

Ce que tu appelles des privilèges ne sont qu’une acquisition de droits en échange de la perte de d’autres droits et ils se sont fait avoir pas à peu près.

Tu parles d’eux comme de parasites méprisables alors que tout ceci est facile à comprendre et a constater.

Je suis loin de me projeter n’étant pas du tout dans une situation comparable, j’ai été privilégié mais, je trouve que les québecois sont bornés et subjectifs. Un misanthrope comme moi, ne méprise pas un peuple en particulier, tout les peuples me font pitié. J’ai particulièrement honte des québecois simplement car c’est de ce peuple dont je suis issu et le plus proche, si peuple il y a.

Je ne crois qu’en l’analyse pure et froide et l’être humain n’est qu’un animal conditionné par le jeux subtil entre l’inné et l’acquis à mes yeux. Comme les indiens, vous êtes tous beaucoup trop émotifs. L’autre et une représentation pour le rapport à soi, les québecois méprisent comme ils sont méprisés par certains anglais par exemple. Ils dominent quand ils peuvent, simplement parce qu’ils se sentent dominé etc… Ce n’est pas pour rien que se sont les nationaleux qui sont souvent les plus méprisants avec les autochtone, le nationalisme et le mépris des autres peuples vont souvent de pair avec une émotivité puérile.

Personnellement, je ne vois pas pourquoi je serais plus respectueux des chiens que des cochons. J’aime toute la ferme, ne serait-ce que par principe. Je ne me suis jamais identifié à un collectif, c’est de la psychologie de meute le collectif et je ne pourrais plus m’en divertir si je n’étais pas en dehors de ce type d’identités émotives issues d’atavismes liés à l’animalité humaine, et ce, chez tout les peuples.

Vital Laforce 22 Nov 2016 16:04

@Retour momentané de Bertholde

« Un identitaire comme toi »

Coudonc es-tu Luc Lavoie?

p.s. Si tu cherches où est la projection dans ton commenaire, relis mon commentaire initial et relis ta première réponse comment tu as détourné le sens de ce que je disais. Et ensuite tu viens me dire le plus sérieusement du monde que je « subjective ton propos ». Hahaha

SteveJob a temp partiel 19 Nov 2016 20:11

Il amène de très bon point effectivement

Elvis Casanova 19 Nov 2016 12:46
+18 Thumb up Thumb down

…et d’où vient la majeure partie de la violence faite aux femmes autochtones??? De leurs conjoints autochtones pardieu. Chez nous, On appelle ça de la violence conjugale. Chez eux, ça semble à une sorte re rite de passage…

Ti-Bert 19 Nov 2016 12:19
+5 Thumb up Thumb down

Arrêtez de leur donner de l’argent et revenez donc à la bonne vieille méthode des miroirs pour négocier.

L'anti-Ferrandez 19 Nov 2016 12:27
Thumb up Thumb down

I want to build a wall!!!

514>450>418 19 Nov 2016 12:29
-7 Thumb up Thumb down

« une gang de totonne à val-d’or… » huh?

Avocardudiable 20 Nov 2016 5:56

Je crois qu’il voulait dire touch tone……

Le ptit gros des classels 19 Nov 2016 12:44
-13 Thumb up Thumb down

He’s the hero Val d’or deserves, but not the one it needs right now.

Jeanvingt23 19 Nov 2016 12:50
-2 Thumb up Thumb down

Êtes-vous comme moi, écoeurés d’écouter ces plumés alcooliques qui nous coûtent des milliards de $ , qui bloquent les ponts, qui donnent du fil à retordre aux policiers de Val d’Or en se promenant soul dans les rues. Fermons les réserves et coupons leur les vivres.

Le Corbeau 20 Nov 2016 1:19

Bien dit! Bravo!

Marie 20 Nov 2016 19:25

Okay. Redonne-leur leurs territoires et va dans leurs réserves. Pas trop compliqué comme échange?

Le Parvenu du Pléteau 19 Nov 2016 12:59
-1 Thumb up Thumb down

Ce gars là me fais penser à Lasagne dans le temps de la crise d’Oka !

Andrew 20 Nov 2016 14:37

en version extra fromage

Matante Roulotte 19 Nov 2016 13:50
-1 Thumb up Thumb down

C’est une catastrophe sans nom, ce qui arrive aux femmes autochtones. En attendant de prendre des mesures adéquates, on perd son temps en distribuant la faute. Ça passe mieux. C’est ainsi que de minables trous de cul vivent pénards et savent que la police des polices ne leur causera aucun tort. C’est comme ça partout: les gens sans défense se font malmener et le mieux qu’on a à faire, c’est de jouer à l’avocat du diable. « Le monde est à pleurer »,dixit J. Leloup.

Jean-Claude 19 Nov 2016 14:46
-8 Thumb up Thumb down

Une des petites actions qui pourrait permettre d’améliorer le climat social en général: fermer la section commentaire du blogue de la clique du plateau.

Même si le nombre de visiteurs n’est pas gigantesque, le blogue de la clique du plateau contribue indubitablement au renforcement de ce qu’il y a de pire dans le monde : il renforce les ignorants dans leur ignorance, les colériques dans leur colère, les crétins dans leur crétinisme, les petits dans leur petitesse, les agressifs dans leur agressivité, etc.

La clique est un des nombreux déchets culturels qui, au bout du compte, nuisent à la liberté d’expression.

Mephisto 19 Nov 2016 19:10

Vous venez de décrire en quoi consiste, grosso modo, les mouvements artistiques gauchistes : de la vidange qui sert juste à choquer le monde, comme si calmait les névroses de l’artiste en question.

Orignal Titubant 19 Nov 2016 20:12

Merci JiCi

On passe à un autre appel!

SteveJob a temp partiel 19 Nov 2016 20:13

Marc Cassivy?

Pauvre toi,,,,t’as de la grosse peine?

hagen 19 Nov 2016 14:55
+11 Thumb up Thumb down

Avez-vous vu Gibord s’en va en guerre? Le gros Corbeil est pogné exactement comme Guibord dans le film. Un gros lard qui n’a aucun pouvoir, a les mains attachées, peut juste regarder le train passer, peut juste répéter:  » je la comprends ta colère, je la partage ta colère », pis après s’en va manger ses beignes au Dunkin en s’en cr*issant complètement.

Il faut que les autochtones deviennent des citoyens à part entières, ça veut dire: fini les réserves, vous devenez « canadian » et vous vivez parmi le peuple. Comme les arabes qui voulaient se construite un ghettos à Brossard. Couillon a dit: « non pas de discrimination, je suis pour la mixité ». Crimme pourquoi on fait pas pareil avec les amérindiens?

J'écoute RDI 24/60 19 Nov 2016 16:44

Ils n’ont pas a devenir Canadien, ils ne le sont pas !
Il faut leur redonner leur terre, il faut leur payer des redevances sur le bois récolté, les mines exploité, les barrages électrique, les lignes de transport électrique, les parc à éolienne, les chemins de fer sur leur territoire, les pourvoirie en forêt, le commerce sur le St-Laurent, etc

Tout ce qui se passe sur leur territoire et pour lequel il ne sont pas dédommagé. La dépossession a assez duré.

Question d'même! 20 Nov 2016 6:20

Euh…c’est parce que le Canada leur envoie $14.0 MILLIARDS par année…

Si t’appelles pas ça un « dédommagement », je me demande bien ce que c’est.

Sèche tes pleurs, ma soeur 20 Nov 2016 11:09

Ahahanahaha, le ridicule argument de la soi-disant dépossession. Aucun indien vivant actuellement n’a été dépossédé, mon champion.

Et si tu sors le bête argument du « ils étaient là avant nous », il faudra donc l’appliquer aux immigrants, puis leur retirer des droits, car nous étions ici avant eux.

En plus, tu proposes de donner encore plus d’argent aux Indiens, alors que les coffres de leurs conseils de bandes débordent déjà. Donne plus d’argent à un Indien, et il s’en servira pour boire encore plus.

hagen 21 Nov 2016 17:57

@j’écoute RDI
T’es fou estie! Ça ne donnera absolument rien de les fournir en cash. Plus on va leur en donner, plus ils vont en demander. Toi t’es le genre hypocrite qui dit: « on les paye pis on a l’esprit tranquille, pis plus on les paiera plus on aura la paix ». Il faut que ça finisse ce cercle vicieux là. Il faut les sortir de là, qu’ils s’intègrent, qu’ils apprennent le « vivre-ensemble » pour employer un terme dont tu raffoles sûrement. Pourquoi la mixité est bonne pour nous qui devons tout accepter et nulle pour les autochtones? Je le sais qu’ils ne sont pas canadien, c’est pour ça que je veux qu’ils le deviennent. Pour en finir avec ces niaiseries là.

Dodécaèdre 19 Nov 2016 17:56

Parce que les autochtones sont considérés comme des citoyens de troisième zone, et ce sur le plan juridique.

Avocatdudiable 20 Nov 2016 19:04

Sauf s’ils sortent des communautés. Just saying…

SteveJob a temp partiel 19 Nov 2016 20:18

B-R-A-V-O

Meilleur post des dernières semaine,

Ont serais a même de mieux les assistés et aider ,que de les laisser pourrir dans leur réserve..
Des millionsdans les poche de clique des conseil de bande,,plus aucun intervenant veut aller se mettre le nez las dans..

La Clique Montérégienne 20 Nov 2016 6:53

Les Amérindiens dépendent d’une loi fédérale,ça regarde pas Couillard.
La majorité des  »Indiens » du Canada et du Québec ne vivent pas sur une réserve mais exactement comme nous tous.La loi fédérale vise a protéger les  »Indiens » qui veulent vivre leur vie dans le modèle traditionnel Amérindien.
J’ai eu longtemps un voisin »Indien » et je croyais que c’était un  »Anglais »

J'écoute RDI 24/60 19 Nov 2016 15:05
-10 Thumb up Thumb down

Après la fin des alliances militaire, on s’est tout bonnement approprié l’ensemble de leur territoire, de leur ressources, on les a parqué dans des réserves, on les a humilié dans des pensionnats, et maintenant on leur met nos pires flics crapules dans les jambes, pour les battre et les agresser sans retenue et en toute impunité.

Mais de quoi se plaignent-ils, les indiens ?

phil 19 Nov 2016 16:54

Tout ça, c’est de la faute du FÉDÉRAL. C’est le gouvernement canadien qui a édicté la Loi sur les Indiens, qui protège tellement les autochtones qu’il les infantilise.

Dodécaèdre 19 Nov 2016 22:56

Le gouvernement provincial n’est pas sans faute; on n’a qu’à penser à la saga de la Baie James, entre autres.

J'écoute RDI 24/60 20 Nov 2016 0:42

Que ça soit la faute à lui ou à l’autre, penses tu que ça fait une différence quand tu te prend un coup de matraque dans face, ou qu’une femme de ta famille se fait abuser par un policier?

Mais bon, si ça te fait sentir mieux de mettre ça sur la faute de qui tu veux…

Dodécaèdre 19 Nov 2016 18:26

Bah ouais, de quoi se plaignent-ils, ces privilégiés ?

Bill Wabo 20 Nov 2016 18:23

La très, très vaste majorité des Indiens actuellement vivants ne sont pas allés dans les pensionnats. Pourtant, ils boivent et se dopent mur à mur.

De plus, tous les Indiens actuellement vivants sont nés dans un pays nommé Canada. Donc, aucun d’eux n’a été dépossédé de quoi que ce soit. Ce territoire n’est pas plus à eux qu’à quiconque.

Fais-nous pas suer avec ta désinformation de petit bien-pensant bandé sur le mythe du bon sauvage.

Norbert Bernard 21 Nov 2016 15:56

Entièrement d’accord avec ton énoncé.
Malheureusement, il y a encore beaucoup de colons racistes pas éduqués au Québec, donc certains postent des commentaires ici.
Après faut pas s’étonner qu’un redneck comme Trump ait été élu chez nos voisins du sud. Il y a bien des Québécois qui auraient fait la même chose.

Ah bon ! 19 Nov 2016 16:16
-1 Thumb up Thumb down

Le monsieur a pas compris qu’un Liberal ca restera toujours un Liberal…donc, même si Corbeil est maire de Val d’or, il va toujours se contenter de faire ce que Couillard va lui dire de faire dans ce dossier…c’est-a-dire rien…

vrai ou faux 19 Nov 2016 16:56
+11 Thumb up Thumb down

A Val d’or c’est pas mal plus les blancs qui sont écoeurés de passer pour les méchants. J’ai beaucoup de respect pour ces policiers qui doivent faire face à ce petit groupe d’indiens alcooliques qui savent pas vivre et croient que tout leur est permis.

Je dis pas que tous les policiers sont parfaits et je dis pas non plus que tous les indiens ne savent pas vivre. La majorité des autochtones vivants a Val d’Or sont calmes et paisibles.
Les indiens vivant dans les réserves près de Val d’or, y vivent parce qu’ils le veulent bien et ne veulent pas en sortir ou ne sont pas capable de s’en sortir. La meilleure solution serait d’abolir toutes ces réserves.

Well well well 19 Nov 2016 17:47
+9 Thumb up Thumb down

Si ils étaient aussi prompt à demandé des explications et des enquêtes sur la police, que de demander des états de comptes à leurs conseil de banque qui recoivent des millions par années pendant que leurs citoyen vivent dans des chiottes dans électricités….

vrai ou faux 19 Nov 2016 18:04
+9 Thumb up Thumb down

Si les médias se contentaient de bien faire leur travail et qu’ils mettraient de coté le sensationnalisme pour plutôt chercher la vérité,la VRAIE.La vie serait et de beaucoup plus calme et vivable,sans les manifestations qui entrainent souvent des débordements qui font vivre ces mêmes médias tel que….

Bof 20 Nov 2016 0:29
+1 Thumb up Thumb down

Avez-vous déjà mis les pieds à Val d’Or bande de couillons? À lire la majorité des commentaires, je ne crois pas…

Val d’Or, c’est une ville de sauvages! Pis les sauvages sont blancs! Plusieurs jeunes autochtones vont au primaires sur la réserve et vont faire leur secondaire à la ville où ils se font ostraciser par les jeunes blancs qui ont entendu toute leur vie leurs parents blancs parler des amérindiens comme étant des estis de cawish alcooliques. C’est super bon sur l’estime de soi et l’envi de faire confiance. Après, que j’en vois un venir me dire que c’est leur faute pis qui sont donc Ben bien dans leur réserve payée des millions (LOL) par année par nous pauvres blancs qui payent des taxes… on fait tellement pitié… la violence pis l’acoolisme, c’est des cycles. Les amérindiens y échappent pas. Ils be blâment pas les autres, inquiétez vous pas, ils le savent qu’ils ont des problèmes. Mais comment voulez vous qu’ils s’en sortent alors qu’on fait tout pour que ça n’arrive pas …

Bref. Mon commentaire est un peu décousu mais ça me met tellement en criss de lire des idioties de la sorte…

vrai ou faux 20 Nov 2016 10:42

Les couillons sont ceux qui vivent dans un aveuglement volontaire et qui se font manipuler par un petit groupe qui s’enrichissent à leur dépend.
Et j’ai toujours vécu à Val d’Or.

De VD 20 Nov 2016 18:52

Tu as bien raison. Je suis de Val-d’Or et mes parents me ressortent encore aujourd’hui les pires choses racistes à propos des indiens. On dirait une mentalité ségrégationniste…les blanc reprochaient la même chose aux noirs aux USA: Tous des pas bons, des violeurs et des criminels.
Quand on vient du coin on sait

Ethnologue en herbe 21 Nov 2016 8:09

Tellement facile de juger et ici, c’est la première qualité des habitués, ne t’en fait pas. Une belle gang de grand champion.

Keven en Technik policiaire au chégep 20 Nov 2016 0:36
-1 Thumb up Thumb down

La vraie question que tout le monde se pose …Est-ce que le prix des pipes à Val d’or a grimpé depuis le reportage d’enquête ?

Le Corbeau 20 Nov 2016 1:17
Thumb up Thumb down

Nos BS plumés qui chialent alors que ce sont eux qui sont les principaux responsables de toute cette violence…. Faudrait peut-être leur rappeler et cesser de s’auto-flageller.

Peter Bradi 20 Nov 2016 8:25
+2 Thumb up Thumb down

Mention spéciale à Miss Tuque avec sa lavette qui a peur de s’approcher.

Slim Pop 20 Nov 2016 9:52

Parfois les odeurs ça aide à garder les gens à distance.

doos 20 Nov 2016 12:43
+1 Thumb up Thumb down

Hey Clique allume. Sa solution c’est de recevoir encore plus $$$$ » des gouvernements

Ethnologue en herbe 21 Nov 2016 8:06
-1 Thumb up Thumb down

Je pense que vivre à Val d’or en soit est déjà une bonne raison de devenir alcoolique.

Norbert Bernard 21 Nov 2016 15:52
+1 Thumb up Thumb down

À quand le festival du colon redneck raciste de Val D’Or?

Bingo_L'indien 22 Nov 2016 5:55
-1 Thumb up Thumb down

Dès qu’il est question des Indiens on ferme toutes les sections commentaires sur les sites de Radio-Canada/CBC … on a tellement peur que les citoyens critiquent les Indiens semble-t-il. Ils ont peur quand les gens disent les vraies affaires. 🙂

haut de page