55 réflexions au sujet de « François Lambert va se faire aimer des syndicats! »

  1. L'épinette

    Les syndicats sont inutiles là où ils sont et seraient utiles là où ils ne sont pas. Des emplois gouvernementaux n’ont pas besoin d’être syndiqués alors que de minables emplois au salaire minimum pour des multinationales nécessiteraient peut-être leur présence.

    (68)
    1. Le squelette qui rap dans le vidéo de Rush

      Oui mais, les gros salaires de fonctionnaires avec des emplois garantie à vie, c’est plus payant pour les syndicats que des trous de cul à $10 de l’heure.

      (16)
    2. Jeanvingt23

      Très bien dit, avec les vrais boss des entreprises privées ils n,ont pas le gros bout du bâton, donc au total ils sont juste bons à collecter de grosses cotisations, dans la mafia on appelle cela un pizzo. Syndicats= mafia légalisée.

      (0)
  2. smartass

    Francois, Francois.

    Combien de monde peuvent se dire qu’ils vont travailler à une autre place la semaine prochaine juste parce qu’ils n’aiment pas leurs boss. Combien ont le fameux 3 mois de salaire mis de côté ? Le monde qui vivent de chèque en chèque? Qu’en est-il des travailleurs non-spécialisés sans compétences spéciales qui ont peut-être une bonne job qu’ils ont peu de chance de d’avoir ailleurs ? Ou bien que des mises à pied massive dans un domaine particulier saturent le marché de candidat pour plusieurs mois dans un domaine précis ? Ou bien dans les régions où l’emploi est plus précaire et que les travailleurs  »endurent » plus qu’ils ne le devraient ?

    Si quelqu’un avec l’envergure de M. Lambert saute dans le débat avec rien d’autres que son expérience personnelle d’il y a 15 ans, qui est clairement de l’anecdotique (et qu’il ne semble même pas saisir que c’est de l’anecdotique son intervention), on voit qu’il est aussi bien de rester chez lui à compter son cash plutôt que de sortir des inepties du genre.

    Je ne suis pas pour les syndicats, mais de dire qu’ils sont inutiles… il y a amplement de raisons d’avoir des syndicats, d’ailleurs, on peut même les blâmer pour ne rentrer là il y a possibilité d’avoir du membership donc du $$$ plutôt que de cibler les endroits vraiment problématiques.

    (28)
    1. Claque

      Les problèmes de ces gens là (ne pas avoir le fameux 3 mois de salaire de côté « au cas où »), ça relève de la responsabilité des entreprises et des gouvernements? Pas de la responsabilité du citoyen qui doit budgetter ses finances personnelles?

      « oui mais si leur salaire est pas assez élevé pour épargner? »
      -tu changes de job pour une job plus payante

      « mais ils peuvent pas accéder à des jobs plus payantes »
      -tu changes de métier ou d’industrie

      (-6)
      1. smartass

        Où j’ai mentionné que c’est de la responsabilité de l’entreprise qu’un employés doit un 3 mois de salaire et que ça a un lien avec la nécessité d’un syndicat?

        Je te parle de raisons qui fait que contrairement à Francois Lambert qui se targue de quitter sa job juste parce que son boss était un crétin, certains endurent plus que ce qui est raisonnable parce qu’ils ont besoin de ce chèque de paie à la fin de la semaine ou bien parce qu’ils peuvent se faire écraser par leur patron

        (8)
        1. Claque

          Ah ben c’est sûr que tu dois endurer ta job quand t’as pas le choix (pas d’annonces d’emploi, jobs disponibles moins intéressantes, etc).

          Mais c’est pas une raison pour prendre en otage un gars qui a fondé une entreprise et qui t’as donné une job. C’est ça qui m’énerve, le monde qui ont des problèmes personnels et qui s’en prennent aux autres.

          (0)
  3. La clique de Québec

    Quand les syndicats empêchent des parents et élèves de peinturer les murs des classes et de faire d’autres travaux mineurs bénévolement, il y a un osti de problème quelque part.

    (29)
  4. Jeanvingt23

    Bravo, les syndicats au Québec sont en train de nous mettre en faillite, ils protègent les incompétents, cols bleus et autres parasites sociaux.

    (22)
    1. Un fin analyste

      François Lambert, ça donne beaucoup, beaucoup d’impôts pour commencer. Probablement plus en un an que vous dans toute votre vie. Il encourage beaucoup l’entrepreneuriat aussi. Bref, François Lambert, ça donne pas mal plus que vous et moi qui jouons aux gérants d’estrade.

      (2)
  5. Alias

    Lorsque la mafia intimidait les commerçants en leur imposant une cote en échange de protection, aujourd’hui ça s’appelle syndicat.

    (5)
    1. sco100

      Dans le secteur de la construction, il y a rarement une palissade entre mafia et syndicat. Ça travaille main dans la main depuis des décennies.

      (9)
  6. Ah bon !

    François devrait mettre en pratique son conseil :

    ´ Il est toujours mieux de mettre à profit ses qualités que de dénigrer quelqu’un pour se remonter ´

    Donc, François, arrête de dénigrer les syndicats…

    (11)
  7. Andrew

    Les sydicats sont des parasites de la société moderne et sont
    très appréciés des paresseux et des incompétents.
    Dans certains cas c’est nécessaire mais en général , ils ne font que
    prendre ton argent.

    (21)
      1. Andrew

        J’ai eu la meme réaction en voyant ton commentaire.
        On pense la même chose des parasites et on n’est
        pas les seuls!

        (-10)
  8. Bérangère

    À croire que tous les lâches, les paresseux et les parasites sont syndiqués: bonjour la généralisation. Il n’y a pas seulement les patrons exploiteurs, il y a aussi une foule d’autres raisons pourquoi les syndicats ont leur raison d’être… même en 2017.

    (6)
  9. Paul

    Si tu as les moyens de partir parce que ton patron t’exploite, il est probable que tu n’aies pas besoin de syndicat. Il est même probable qu’ils soient un frein à ton développement et une entrave corporatiste à la bonne marche de l’entreprise.
    Si tu es dans une situation précaire, s’il n’y a pas de meilleur emploi dans ta région, si ta famille dépend de toi, si tu n’as de compétences très valorisées sur le marché et que tu étudies pour en développer des plus précieuses, il est possible que tu doives rester dans ton emploi. Ce n’est pas une raison pour te faire exploiter.
    On est en 2017, pas au Moyen Âge.

    (10)
    1. Cliquetis

      Ce qui m’intrigue c’est pourquoi on ne regarde jamais les choix de vie désastreux de la personne qui se sent « trop coincée » financièrement.

      Me font rire les québécois quand il est question de carrière et de finances, c’est comme le monde qui ont un doctorat en littérature pour ensuite se plaindre que la seule job qu’ils peuvent faire c’est de travailler au Starbucks. Ben oui, ton diplôme inutile là, ça l’a pas de valeur, peu importe tes notes et ta discipline irréprochable.

      Réveillez calisse, pis ayez pas peur de vous enrichir et de courir après le cash. Quand tu seras à l’aise, là tu te permettras de la liberté pour poursuivre tes passions et tes hobbys…

      (-3)
        1. Claque

          J’en ai eu plusieurs et je me suis adapté, je suis allé cherché un diplôme quand je voulais changer de secteur et de style de vie.

          Pour le reste, c’est pas de tes affaires.

          (-3)
  10. 2017

    Ouain, en 2017 maudit!!!!

    J’veux ben croire qu’en 2016 on pouvait se faire exploiter pis vouloir se syndiquer mais surement pas en 2017.

    Se syndiquer c’est tellement 2016.

    Arrivez en 2017 maudits arriérés!

    (8)
  11. Léona, quaquagénaire.

    Pour les gens en général, les opinions de Criquette Rockwell comptent plus que celles de François Lambert.

    (7)
  12. jordi 7 ans

    un autre millionaire qui croit que c’est facile de changer de job

    bin oui vieux sec, toe , tu pourrais meme pu travailler de toute ta vie pis tu serais correct.
    Moe, faut je me leve a 4h du matin chaque ostie de jour pendant 365 jours avec le risque de me faire crisser a porte. pis toe tu fais mon salaire en 1 jour…. wow

    (4)
    1. Claque

      Peut-être que tu as atteint le maximum de tes capacités? Si tu dois en vouloir à quelqu’un, vise tes parents.

      (0)
      1. Igor

        Si il existait une recette infaillible au succès, tout le monde le ferait.

        Tout le monde n’a pas la même vie que toi. Tu sembles très en moyen : tu devrais aller t’acheter de la perspective et de l’empathie.

        (2)
  13. Claque

    Le monde au Québec s’imagine que tout leur est du, qu’ils doivent prendre possession de quelque chose même si ça ne leur appartient pas. Une belle bande d’envieux qui cherche juste la prochaine opportunité de parasiter ce qui est meilleur que soi.

    Si tes conditions de travail sont poches, change de job. Si toutes les jobs sont poches, change de métier.

    (4)
  14. sco100

    Ce que ça prendrait à l’école dans des cours de finances personnelles, ce sont des cours de négos avec ton boss pour déterminer ton salaire.

    On a souvent du mal a comprendre ce qu’on apporte comme valeur à la chaîne de production. C’est pourtant ce qui devrait déterminer notre rémunération. Pas besoin d’un syndicat pour comprendre que si tu représentes un certain pourcentage de la valeur ajoutée de ce que tu produis, tu devrais être rémunéré en conséquence. Tu devrais surtout être éduqué pour apprendre à le calculer.

    Un syndicat préférera toujours que tu l »ignores, histoire de négocier à ta place.

    (4)
  15. La naine asiatique bipolaire

    Regardez qui parle ! Un ex dragon arrogant qui exploite des employés à un salaire misérable dans un centre d’appel qui se nomme ATELKA.

    Conseil d’un travailleur salarié ordinaire: jamais je n’irai travailler pour un patron comme toi

    (3)
  16. sco100

    Les syndicats ne demeurent nécessaires que pour les employés non qualifiés qui ont besoin de la force du groupe. Quand tu as quelque chose à vendre qui ne peut pas être ramassé à la pelle au coin d’une rue, tu disposes d’un rapport de force. Si tu regardes ce que ça demande désormais comme compétences pour opérer de la machinerie dans une usine, le créneau de l’ouvrier non spécialisé jetable est en voie d’extinction.

    (1)
  17. Shawouin

    Faux-tu être mal informé pareil…

    Il pense faire quoi en partant de sa job d’exploiteur? Que le patron va arrêter d’être exploiteur?? C’est pas une lumière! C’est comme dire qu’on veut lutter contre la drogue juste en n’achetant pas… Il va continuer à avoir des pusher pareil!

    Ceux qui disent que tout les syndicat sont mauvais sont exactement pareil comem les communistes qui disent que tout les patrons sont pareil, étrangement ce que Lambert accuse les autres, sans se rendre compte qu’il fait la même chose.

    Quand tu es mal informé et que ton idéologie t’aveugle, c’est ce que ça donne, t’haïs tout le monde sans exception. Angry white men!

    (-4)
    1. M.Pipi

      T’aurais pu résumer ça en écrivant que t’es syndiqué. Y a que vous autres qui êtes informés, éduquez-nous

      (-1)
    1. Monique

      Si tu regardes 68% des drapeaux des pays membres de l’ONU, que tu t’enregistres les décrire à haute voix et que tu fais jouer le tape à l’envers, tu obtient les visées claires de la communauté internationale qui marche main dans la main avec l’agenda islamo-gauchiste, en suivant un scénario précis qui avait été écrit en mars 1995 par un étudiant en théâtre canadien ….. Je vous laisse deviner qui !!!!!!!!!!!!!!!!!

      (3)
      1. Le malicieux

        Je veux bien, mais il faut aller jusqu’au bout: qui détermine l’agenda mondialiste?

        Phillipe ploncard d’assac et pierre hillard apportent la réponse.

        (-1)

Les commentaires sont fermés.