52 réflexions au sujet de « L’anglais de Manon est pire que celui de Pauline? »

  1. Alerte au colonisé

    M. La Clique, pourquoi ne voit-on jamais sur votre site des clips montrant des anglos du Québec qui massacrent le français ou, pire, qui sont incapables de le parler?

    Ce ne sont pas les exemples qui manquent. Vous pourriez commencer avec le vestiaire du Canadien, puis vous promener ensuite dans Notre-Dame-de-Grâces, Westmount, Parc-Extension, Chomedey, ou encore à Brossard, Saint-Léonard, etc.

    Oui, c’est pitoyable d’entendre Manon Massé, Pauline Marois et Stéphane Dion parler anglais, mais c’est pas mal plus grave de constater qu’en 2017, des milliers d’anglos et d’ethniques refusent encore de parler notre langue.

    (50)
    1. Zigèle

      A commencer par Trudeau qui met des mots français sur une pensée conçue en anglais et exprimée avec les règles de la langue anglaise. Intercallée de « heu », entre chaque mot pour lui laisser le temps de chercher l’équivalent français de ce qu’il voudrait dire en anglais.

      (30)
    2. JBL

      Le débat n’est pas là. Il est totalement inacceptable d’être en politique au Québec et ne pas savoir parler en Anglais. Tu es entouré de l’Ontario et des États-Unis, tes principaux importateurs/exportateurs. Il est normal de savoir parler la langue des affaires.

      Il y a des limites à s’entêter à protéger sa langue. Il y a moyen de protéger son français tout en parlant l’anglais. Il faut juste se donner la peine. Ce que les cruches n’ont pas fait.

      (-4)
      1. Paul

        Le désir de vivre en français au Québec, c’est dire : «Ici, je peux exister au complet en français sans devoir me coloniser à l’anglais. J’existe.» C’est possible.
        Toi, tu dis : «C’est cute le français, mais c’est pas les vraies affaires.»
        C’est ça, passer du français langue vivante au français folklorique.

        (7)
        1. jbl

          Absolument pas. Désolé. En tant que citoyen, si tu veux rester ici et vivre uniquement en français, je n’ai aucun problème avec ça. Mais si tu es en politique et que tu fais des affaires avec l’Ontario, les États-Unis ou tout autre pays, c’est une obligation de parler Anglais.

          Et moi même par choix, j’ai appris l’anglais par simple volonté car je vais souvent en voyage et quand je suis ici, je m’attends à me faire servir en français.

          (0)
        2. Des interprètes, ça existe.

          @jbl

          Le plus gros partenaire commercial des États-Unis est la Chine, suivie du Mexique. Est-ce que les présidents américains parlent chinois et espagnols pour autant?

          (-2)
      2. Alerte au colonisé

        Je ne suis pas en train de défendre l’unilinguisme. Ce que je dénonce, ce sont les colonisés qui tapent sur des francophones qui parlent mal l’anglais, alors qu’ils se taisent devant les milliers d’anglos bornés et d’ethniques indésirables qui ne font même pas l’effort de nous parler dans notre langue, chez nous.

        Cela dit, il faudrait rappeler à certaines personnes que les Chinois (entre autres) se torchent pas mal de l’anglais et qu’ils font du commerce mondial quand même. Rappelons aussi que trois des sept dirigeants des pays du G7 ne parlent pas anglais et ça n’empêche pas leur économie de rouler.

        (6)
        1. Claque

          C’est vrai que l’économie du Japon, de l’Italie, de l’Allemagne c’est comparable avec l’économie du Québec qui représente démographiquement 3% de l’Amérique du Nord (et probablement encore mois au point de vue économique.)

          Mais on est le paradis (plutôt l’enfer) pour les taxes!

          Pourquoi qu’on taxe autant les gens? On peut vivre comme la Floride non? Ah ben non, au Québec on déteste se faire dicter notre comportement, on veut pas se faire obliger de manger santé, de cesser de fumer la smoke, hey pis il faut surtout pas préparer à long terme la création d’une famille, non non fourre, pond tes enfants, divorce et répètes l’année suivante. Pis les caves vont payer pour tes problèmes de santé, et pour tout les services qu’il faut déployer pour les problèmes que tu causes (enfant qui coule son primaire, engager des profs pour le ratrappage, etc…)

          Québec = société de loser, voilà pourquoi les immigrés s’intéressent pas au français.

          (-8)
    3. colonisé

      Parce que les anglais qui massacrent le français eux ils font au moins l’effort de parler français même si personne comprend. C’est symbolique.

      (-8)
      1. Mauvaise cible

        Justement, on ne rit pas des (rares) anglos qui se forcent pour nous parler dans notre langue. Alors, pourquoi La Clique rigole-t-elle bêtement des francophones qui font l’effort de s’exprimer dans la langue de la minorité anglaise?

        Ceux qu’il faut attaquer, ce sont les détestables anglos unilingues qui empestent le Québec, ainsi que les ethniques qui débarquent chez nous en refusant obstinément de parler la langue de ceux qui les accueillent.

        (9)
  2. Paul

    Avant, on se défendait pour exister en français.
    Aujourd’hui, on rit si on parle anglais avec un accent.
    Le Québec, nouvelle Louisiane.

    (31)
  3. Jean Froissé

    Ce sont ses professeurs d’anglais qui devraient être gênés…
    À une époque l’anglais était considéré comme l’ennemi. Cependant, aujourd’hui, ne pas parler anglais peut être un handicap social.
    Mais ça va car, même le français est mal enseigné, donc pas d’injustice!!

    (17)
      1. Tiens, un idiot de village doublé d'un simple d'esprit

        Mon chaton, non seulement tes affirmations sont totalement dans le champ et contraires à toutes les statistiques à ce sujet, mais tu les formules avec une telle quantité de fautes qu’on a le goût d’organiser un téléthon pour te sauver et t’empêcher d’avoir l’air un peu plus moron.

        (7)
  4. Wang Chuck

    Si tu es incapable de parler l’autre langue, ou bien tu manques d’instruction, ou bien tu manques d’intérêt pour l’autre majorité (l’anglais au Canada et le français au Québec). Les deux sont inacceptable en politique.

    (7)
  5. Un automobiliste-cycliste

    Jamais les Anglos-Juifs-ethnies vont voter autre chose que Libéral,même s’ils connaissent les problèmes de corruption du parti libéral.Alors,la clientèle de QS est 100% francophones.

    (6)
    1. Claque

      Si le parti libéral devient trop complaisant avec l’Islam, tu vas voir que les juifs vont voter pour un autre parti ça prendra pas de temps.

      (-2)
      1. Un automobiliste-cycliste

        @Claque:non au contraire,les Juifs Montréalais se fichent complètement des Islamistes,le gouvernement donne aux 2 ethnies suffisamment d »accommodements raisonnables » pour que ces groupes puissent vivre au Québec sans aucune embûche chacun dans leur communauté respective.
        Dans les faits,l’existence des communautés Montréalaises constituent a elles seule un accommodement raisonnable.

        (1)
  6. S'peetch laisse

    C’est quoi le problème? Ça ressemble à un anglophone qui s’exprime en français every now and then; C’est pas parfait mais, vous savez quoi? Practice makes better.

    (5)
  7. Que sais-je

    In a Pickle: Words for When You’re in Trouble :

    pickle
    conundrum
    plight
    buffalo
    muddle
    discombobulated
    confounded
    quandary
    dilemma
    predicament
    dumbfound
    mystify
    perplex
    bemuse
    imbroglio

    (3)
  8. colonisé

    Étant parfaitement inconscient que mon prétendu bilinguisme est à peine mieux que celui de Pauline, j’aime à rire de l’anglais des autres, particulièrement de celui de politiciennes fières de leur langue et leurs racines. Faut pas en faire un plat, c’est juste que je crois qu’être capable de parler anglais comme un chaudron moi aussi est la preuve incontestable que je suis intelligent et cool.

    (3)
  9. Fabien L'Amour

    L’anglais est la lange des méchants américains (les diaboliques amazon, netflix, etc.) alors ça s’excuse.

    Aussi avec Trudeau les Québécois sont juste une ethnie parmi une centaine d’autres, donc attendez pas que les immigrants parlent français (sauf s’ils le parlaient déjà avant).

    (1)
  10. Toe!Oui Toe!!!

    Se faufiler en politique, pas de diplome politique et aucune expertise/savoir a transmettre ou peu importe, cest une chose…
    Mais etre ne au Quebec et ne pouvoir exprimer son cadre de pensee en un seule langue ou une seulle grille d analyse, cest tout simplement de la paresse intellectuelle. sorry Mario… euh Manon, Chose….

    (1)
  11. Your avocate

    Tu t’embarques en politique, le minimum est de parler les deux langues de façon acceptable du moins. Pis ça se dit prête pour être PM, lol!

    (1)
  12. Le problème avec les médias sociaux

    J’ai beau mépriser la Massé au plus haut point, je trouve ce genre d’attaque ultra cheap.

    J’ai beau être en désaccord total avec les séparatistes, ça me lève le coeur de voir un de souche mépriser son semblable pour sa méconnaissance de l’anglais.

    Désolé Clique, mais ça c’est du stuff de colonisé solide.

    (0)
  13. QuennelleDeKepak

    Je déteste parler Anglais, comme beaucoup de Québecois qui je présume ne l’avoueront jamais par peur de passer pour quelqu’un qui n’embrasse pas la modernité.
    Sauf que c’est un devoir de l’apprendre, de le lire et de le parler.
    Car…..
    « Connais ton ennemi et connais-toi toi-même, même avec cent guerres à soutenir, cent fois tu seras victorieux. Si tu ignores ton ennemi et que tu te connais toi-même, tes chances de perdre et de gagner seront égales. Si tu ignores à la fois ton ennemi et toi-même, tu ne compteras tes combats que par les défaites. ». Sun Tzu. 6e siecle avant JC…

    S’en est à se demander si Françoise David, Amir Kadhir( que j’ai respecté longtemps…) et Manon Massé le parlent vraiment…..On dirait qu’ils reprennent à leur compte tout l’agenda des mouvements transhumanistes, féministes et LBTQxyz issues des universités anglos-saxonnes sans vraiment comprendre les tenants et les aboutissements de leurs projets sociétales( à l’inverse du social)….Serait-ce parce qu’ils ne maîtrisent pas la langue formaté par Francis Bacon(qui est réellement derrière Shakespear) ou bien c’est qu’ils le parlent mais les lgnorent volontairement à des fins de clientèlisme politique( que les Libéraux/fédêralistes soient derrieres ou pas) ?
    Il reste la troisième option, la théorie la plus cartésienne, celle de l’idiot utile. En ce sens que les progressistes sont près à implenter n’importe quelle doctrine si au préalable on y appose la certification féministes ou guai friendly(maitenant faut dire genderfluidnonbinarysexuallyattractedtowhatHeSheItTheypleasefeelsgoodforthematanygiventime). Comme si on était rendus tellement crétin qu’il suffirait d’une sorte de nametag progressiste sur un projet de loi pour que nos têtes de linottes gauchiasses autant que libtards d’ici acceptent de la soutenir. On pourrait croire donc qu’il suffirait à des franc-maçons un peu( bcp lol) tordus de déposer des lois toutes pondus d’avances à des politicens autant de droite que de gauche, qui techniquement légaliserait la pédophilie de certains déviants/aggresseurs sexuels sous prétexte d’être en phase avec le progrès….Ha ben c**ss, ils ont déjà osé en France….on va se faire rattrapper avec plus ou moins 10 ans de retard ici, comme à chaques fois. https://www.egaliteetreconciliation.fr/Les-pedophiles-pullulent-dans-le-milieu-politique-et-mediatique-48479.html

    (0)
    1. Ah

      « Je déteste parler Anglais,  »

      Mais tu utilises des mots comme nametag et libtards

      « Connais ton ennemi  »

      Les anglophones sont l’Ennemi? Ah bon. Je croyais que c’était Pierre Trudeau qui avait inventé le Multiculturalisme et qui l’avait institutionalisé au Canada.

      « issues des universités anglos-saxonnes »

      Et l’UQAM et le CEGEP du Vieux-Montréal c’est quoi ça?

      MAIS C’EST LA FAUTE AUX ANGLAIS!!! Non.

      (1)
  14. Mam Cousineau

    Êtes-vous surpris??? C’étair certain qu’une grosse BS à moustache communiste du 514 ne parlait pas anglais. Écris dans le ciel comme son manque d’éducation, son manque de dissernement et son mana que propreté

    (0)
  15. Jeanvingt23

    Wow ! Mononcle Massé a aussi l’air confu en anglais qu’en français, mononcle devrait savoir que pour expliquer clairement ce qu’est le communisme il faut à tout le moins avoir lu Das Capital de Karl Marx.

    (-5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *