Anyway, est-ce que François allait vraiment au Tim?

Ça doit être plus le genre à aller au Starbucks… non?

« Bye Bye Tim » 😂😂😂

Commentaire inutile à m’envoyer: comment ça va le boycott de Pétro-Canada?

21 réflexions au sujet de « Anyway, est-ce que François allait vraiment au Tim? »

  1. Charia-Mental Pitoun

    François récolte lui même son café dans sa plantation. Il le sèche, le torréfie, et le passe au moulin en personne. Tu veut savoir d’ou provient son lait clique?

    (53)
  2. Anne Honyme

    Sa sortie n’a probablement aucun rapport avec la Une du Journal de Marde qui le faisait passer pour un riche con qui pleurniche sur le vol de sa montre à 65 000$…

    (27)
    1. mechant crakpot

      sa montre fait avec des morceaux du titanic, le bateau qui a fait des milliers de morts.

      beau souvenir ca….

      (16)
  3. point

    J’ai aucune idée de qui est ce clown et si il allait vraiment au Tim et je m’en calisse.

    Mais je suis parfaitement d’accord avec lui. Acheter c’est voter.

    (23)
  4. un pauvre saint d'esprit

    Si un jour j’ai le même montant dans mon compte en banque que ce Monsieur Lambert et que je perds encore mon temps à écrire des petits textes à 2 balles sur mon Twitter, s.v.p. venez m’aider !!!!

    (15)
  5. Vital Laforce

    Bon l’autre clown essaie de se racheter pour tous les propos pro-patronat qu’il a émis depuis des années.

    Puis pour répondre à la question de Clique, avoir de l’argent veut pas nécessairement dire avoir des goûts « fancy », la preuve il a déjà choisi Marie-Chantale Toupin comme partenaire de vie.

    (14)
  6. btw

    Ça allait déjà mal pour cette chaîne. Baisse drastique de la qualité des produits, franchisés mécontents, employés incompétents, pénurie de personnel… La marque au complet va payer cher pour l’erreur de quelques franchisés.

    (7)
  7. shawouin

    Étrange quand même, la semaine passé vous l’encensiez parce qu’il défendait le fondateur de Couche-Tard parce qu’il avait le droit à son salaire, là vous varger dessus parce qu’il défend les travailleurs??

    Mais vous ne dites pas en quoi il a tort, seulement des insultes puériles sur sa personne parce qu’au fond, vosu savez qu’il a raison et vous ne voudriez surtout pas que votre boss vous traite comme les employés de Tim Hortons.

    (1)
  8. Restaurateur informé

    1 – La rumeur voulant qu’un franchisé TH du Québec garde le pourboire des employés, ça n’a jamais été prouvé. Ça tous les airs d’une fake news. Et ce serait illégal, donc si c’est vrai, que la personne porte plainte à la police et que le voleur se fasse arrêter.
    2 – Le fait de couper dans des avantages sociaux supplémentaires des yés (donc des avantages plus élevés que ce que la loi exige), quand leur salaire augmente de plus de 2$ l’heure d’un coup, c’est probablement encore au final quelque chose qui avantage l’employé. La loi n’oblige pas de payer une pause. La loi n’oblige pas l’employeur de défrayer en tout ou en partie la prime d’assurance s’il offre une assurance collective à ses employés. Ce franchisé le faisait parce qu’il avait la marge pour offrir des « bonus » ou des extras. Le gvt a fait bondir le salaire minimum tellement rapidement qu’il n’a plus la marge en question et a dû couper un pour soutenir l’autre. Si d’autres employés ailleurs n’ont pas eu à couper dans des extras pour absorber la hausse de 15% du salaire mininum, c’est qu’ils n’offraient probablement pas les extras.

    C’est quand même une question raisonnable à envisager. Quand un gvt impose 15 % de hausse de salaire à un employeur, c’est impensable qu’il va tout absorber à coût nul pour ses dépenses en main d’oeuvre. Francois Lambert devrait savoir que dans la restauration, rapide ou standard, les marges de profit sont de l’ordre de 5 à 10%. Pas de quoi faire des miracles.

    (-1)
      1. Restaurateur informé

        Vous n’avez pas compris. La pause est un droit pas un extra. Le fait de payer l’employé pendant qu’il est en pause est un extra. Dans la fonction publique les employés ne sont pas payés pendant leur temps d’arrêt du dîner.

        (2)
    1. Jacques Morand

      Restaurateur, vous me faite rire, vous dites surement vrai, vous dites ce qui vous arrange, vous pensez a court terme, les règles sont pareil pour vos compétiteur, comme les coût variables augmentes, vous dites il faut coupez dans les dépenses, ………. donc coupez dans la production, ou dans la qualité de la production. en coupant les avantages, vous allez perdre vos meilleur élément, les plus productifs, avec le chômages historiquement bas, bonne chance…

      en passant, c’est quoi les nom des franchisés rebelles, et ben c’est la famille Horton, leurs père doit être fier,

      1000 $ par mois, 1000$ par mois, vous avez déjà vécu avec ça Restaurateur

      augmenter le prix du café, baisser les frais de franchises……. vos compétiteur suivrons

      (1)
      1. Restaurateur informé

        J’ai vécu avec 1000$ par mois sans souffrir. Pas de câble pas de cellulaire et une vie raisonnable. Ce n’est pas la mendicité.
        Je n’irai pas défendre ceux qui ont pris cette décision. Mais c’est trop facile de jeter la pierre aux employeurs. Et dans un système de franchise (Tim McDonald’s Subway etc.) Le franchisé n’a aucun pouvoir de décision sur les prix, le menu, les coûts de nourriture (pcq il doit obligatoirement acheter du franchiseur) et le reste.
        Tant mieux si je vous fait rire. Mais si, sinon quand la même hausse du salaire minimum va toucher le Québec, il y aura forcément des employeurs qui vont réagir de la même façon. Je comprends que vous ne les appuierez pas ni François, mais moi oui.

        (3)

Les commentaires sont fermés.