Archives par étiquette : Dérapages

Chronique cinoche!
8 mai 2012 - n'importe quoi

La Clique doit se rétracter. On pensait qu’il n’y aurait pas grand monde qui irait voir l’excellent film Dérapages, mais on s’est trompé. Après presque 2 semaines, le film a amassé plus de 400 000$ au box-office. À titre de comparaison, l’Empire Bossé a fait 158 000$, à vie!

C’est pas drôle, à Québec, il y avait des projections de Dérapages qui étaient sold-out! Faut croire qu’il y a plusieurs parents qui ont amené leurs jeunes, mais surtout il y a énormément de jeunes filles qui amènent leur chum de force. Ça, c’est une maudite bonne chose!

Là là, le film The Avengers, on veut pas être plate, mais c’est pas si bon que ça. On le cote à 93% sur Rottentomatoes, les critiques d’ici tripent et tout le monde dit que c’est ben bon. Sans blague, il n’y a vraiment pas de quoi capoter. Avoir su, on aurait attendu au club vidéo. On n’avait pas vraiment tripé sur les autres films, mais là, le buzz était vraiment bon… mais non.

Message à deux champions d’animateurs entendus à la radio sur le film:
Premièrement, t’as l’animatrice dinde à la radio qui disait ce week-end, que ça n’arrête pas tellement il y a de l’action, qu’on peut à peine reprendre son souffle. Ça va chose, il y a une bonne heure et demie où il ne se passe rien… À part la fin, ya pas grande action.

Deuxièmement, t’as l’autre clown qui encore à la radio, nous disait qu’on pouvait amener ses enfants de 4-5 ans sans problème . Heille, ça va le cave? En passant, message au génie qui a amené son fils de 3 ans: pas fort. C’est pas compliqué, ils sont sortis a peu prêt 10 fois de la salle, tellement il braillait!

C’est tellement ridicule, t’as tous les superhéros avec leurs gros pouvoirs et leurs gadgets (un Dieu, Hulk et Iron Man) et t’as la Scarlett Johansson avec ses 2 micros-fusils qui tire sur les gros méchants, piou piou!
Au début, ça prend une bonne minute à Banner pour devenir Hulk, c’est long et pénible comme transformation, une vraie torture. Vers la fin du film, ça ne lui prend même pas 2 secondes… comme s’il y avait une switch sur lui (en bas: Banner, en haut: l’géant vert)

Les maudites lunettes 3D c’est de la bouette. Dès qu’il y a un combat rapproché, tu ne vois rien, et ce, même si t’es assis en arrière de la salle.

On est d’accord que le film vient de sortir? On est donc en 2012, hein? Imaginez-vous que dans l’histoire, on retrouve des cubes d’énergie dont le méchant veut s’approprier et des portails pour aller dans une autre dimension.

O-ri-gi-nal…

Commentaire inutile à m’envoyer: c’est important de rester après le générique (un geek).

Dérapages!
29 avril 2012 - film

Vendredi après-midi (jour de la sortie), Quartier Latin, 8 personnes dans la salle dont une tête blanche et un cycliste… On est tellement passé près de crier au cycliste : heille le casque, c’est pas pour toi ce film-là! C’est un film pour les conducteurs, chose.

C’est en entendant les différents récits qu’on se rend compte qu’il y en a dans la gang qui ont fait des moyens accidents!

Oui leur témoignage est intéressant, mais crime qu’on n’a pas toujours affaire à des lumières devant la caméra… C’est évident qu’il devait y avoir des gens censés qui ont refusé une entrevue, alors Arcand s’est retrouvé avec les pires clowns. Il y a des parents qui doivent tellement, mais tellement ne pas être fiers.

L’histoire de Mikael est selon nous la pire, tout simplement épouvantable, sérieusement c’est le pire passage. C’est lui qui est en chaise roulante et qui habite dans un CHSLD. On a entendu Arcand en parler sur différentes tribunes, mais de le voir, c’est autre chose. Il est tellement agressif avec ses parents, crime, il les envoie chier à tour de bras. Il a 24 ans et on lui donnerait facilement 40!

Histoire la plus triste : évidemment, celle de la petite Bianca 3 ans. La mère qui témoigne …

Une chose est certaine, ça va rendre certains parents paranos, ce film-là! Quoiqu’on l’est peut-être déjà…

Vers la fin, on nous garroche plein de statistiques. On aurait pu s’en passer, au pire, vous auriez dû les placer au début, car l’accumulation de chiffres comme ça, à la longue, ça ne veut plus rien dire.

Jacques Villeneuve témoigne dans le film, et chose surprenante, ses interventions sont pertinentes.

On nous dit que la majorité des jeunes n’ont pas vu les pubs sur la sécurité routière et que même s’ils les voient, ils trouvent ça ridicule. Oui c’est un film qui va peut-être sauver des vies et c’est ben correct. Même qu’en sortant de la projection, vous allez rouler moins vite pour votre retour à la maison, c’est évident. Mais l’affaire c’est, comme le dit un jeune, que les pubs de prévention, on ne les voit même pas! Désolé, mais c’est pas mal ça qui va arriver avec le film. C’est comme une grosse émission Enquête d’une heure et demie. Il n’y aura jamais un groupe de jeunes qui vont payer 15 $ chacun pour aller voir un film qui veut leur faire la leçon.

Alors, c’est quoi la solution? Nous, on aurait jamais mis ça au cinéma. C’est un film qui doit être distribué gratuitement en streaming sur le net ou dans les écoles. Sinon, obligatoire dans les cours de conduite, mais au cinoche avec un gros pop-corn? Non.

Mais bon, il n’y a rien qui empêche un père d’amener son jeune un dimanche après-midi.

Nous entk c’est ça qu’on ferait.

À voir…

Commentaire inutile à m’envoyer : moi j’ai une date mardi, et je pensais l’amener voir ça!

Léger conflit…
18 avril 2012 - gros ego, La vie d'artiste

Hier, au show de Paul Arcand Puisqu’il faut se lever au 98.5 FM…

L’ordre n’est peut-être pas identique…

Marie-France Bazzo et Mario Dumont étaient avec Paul pour la commission, comme à chaque matin. Ils ont parlé du film Dérapages pendant prêt de 11 minutes. Ils ont tous les deux beaucoup aimé ça. Même que Mario Dumont, qui était à la projection de presse, a dit: j’ai jamais vu ça, à la fin du film, tout le monde en sortant de la salle ne parlait que du film. Ha oui, Mario? C’est rare ça en sortant d’une première…

Plus tard, dans sa chronique Web, Dominic Arpin a lu différents tweets écrits par des “veudettes” à la sortie du film. Évidemment, tous des tweets louangeaient le film Dérapages.

Encore plus tard, la belle Pascale Lévesque nous parlait, dans sa chronique, du film Dérapages pendant près de 5 minutes. Elle est allée interviewer différentes personnalités qui étaient présentes au visionnement de presse.

Hé hé hé… c’est-tu pas beau ça! On imagine Arcand assis sur sa chaise, penché par en arrière avec les deux mains derrière la tête se dire: crime que je suis hot. Imaginez la situation dans laquelle sont placés les moutons de l’équipe de Paul Arcand. Ils doivent parler d’un sujet autour d’une table où l’animateur vedette de l’émission (Arcand), qu’ils cotoient à chaque jour, est aussi le réalisateur\producteur du film en question. C’est comme si le grand boss d’une compagnie réunissait ses employés dans la salle de conférence pour leur montrer des photos de son dernier voyages à Paris. C’est pas mal certain que les employés vont dire: wow, sont tellement belles vos photos.

Évidemment, que le dernier film d’Arcand est sûrement un bon documentaire, mais c’est pas ça le point. Il y en a pas un de son équipe qui a eu un petit commentaire négatif. Aucun: très bon film, mais j’ai pas aimé telle affaire… Marc Cassivi dans la Presse à beaucoup aimé le film et se permet quand même de souligner des points négatifs à la fin de son article, et c’est ben correct.

Est-ce qu’on en aurait parlé autant et surtout est-ce que les commentaires auraient été les mêmes si ça n’avait pas été Arcand qui l’avait réalisé…

Certains nous diront: ben non, c’est sûr.

Justement, c’est là le problème…

Commentaire inutile à m’envoyer: Claude Poirier a aimé ça, lui?

Tout un crescendo!
4 janvier 2012 - La vie d'artiste, Pauvre gars

Même si les acteurs ont l’air meilleurs, ce n’est pas une suite de Nitro qui mettait en vedette Guillaume Lemay-Thivierge et Martin Matte! La bande-annonce ci-dessus est le nouveau documentaire de Paul Arcand sur les jeunes et la conduite dangereuse!

L’idée est bonne et le sujet du film est excellent! Ça va sûrement faire de l’effet!

Une chose cependant… les jeunes que l’on voit dans cette bande-annonce, c’est du vrai monde ou bien ce sont des acteurs?

Sinon, faut être cave en crime pour accepter d’être à visage découvert dans un documentaire sur des jeunes et la boisson! Vos parents vont être fiers de vous! Imaginez le lendemain matin avec la gueule de bois: qu’est-ce que j’ai fait hier soir… est-ce que je me suis fait filmer en train de conduire chaud, moi-là?

Qu’est-ce que la production a fait? Elle a demandé l’autorisation une fois que les jeunes étaient ben saouls? Si oui, c’est assez ordinaire…

Ça mériterait des explications, ça…

Commentaire inutile à m’envoyer: c’est moi qu’on voit jouer au Beer pong, aussi appelé le bière-pong!