Envoye, SCRAM!

Enfin, enfin, enfin, quelqu’un a osé le faire. On apprend dans le Journal de Québec que, suite à l’incendie qui a eu lieu à Lotbinière et qui a tué un jeune adolescent de 15 ans, le beau-père et les voisins s’en seraient pris aux journalistes. On peut lire :  La maison est en train de tomber, ils n’ont même plus de vêtements… Alors, est-ce que les journalistes peuvent leur sacrer patience avec la question : comment vous sentez-vous? Tellement, tellement raison là-dessus! Vous savez quoi? On ferait la même chose dans une situation semblable. On comprend toute l’agressivité qu’on peut ressentir quand t’as des colons avec leurs kodaks et leurs micros qui viennent te poser des questions idiotes. Quand la famille vous le demande, prenez donc vos affaires et partez.

Ça n’arrive pas assez souvent des situations comme ça. Voyez-vous, nos journalistes sont trop habitués à arriver sur les lieux d’un drame et à avoir la porte ouverte. On ne sait pas pourquoi, mais les drames arrivent toujours au petit monde (ceux qui sont toujours là pour parler à la caméra, un mardi après midi, quand tout le monde travaille.) Alors évidemment, quand ces mêmes journalistes arrivent chez des gens qui ne veulent rien savoir de leur présence, ça les choque… Imaginez pour un instant si, à chaque fois qu’une équipe de journalistes se pointait sur les lieux d’un drame, elle se faisait revirer de bord! Il y a des emplois qui disparaîtraient en crime. Mais là, aussi longtemps que des gens vont leur ouvrir la porte, ça va continuer. De toute façon, c’est bien plus facile, pas besoin de se compliquer la vie.

Chers journalistes,est-ce que vous dormez bien le soir quand vous vous couchez ou bien lorsque vous entrez chez vous à la fin de la journée , vous êtes fiers de votre travail?

Femme : pis mon amour, belle journée!
Journaliste : oui oui, t’as vu dans les nouvelles, l’enfant qui est mort?
Femme : oui
Journaliste : Ben, c’est moi qui a couvert ça aujourd’hui. On a vraiment eu de belles images, y avait des gens qui braillaient en masse. Comme d’habitude, la famille et surtout les voisins étaient vraiment ouverts à nous parler, même s’ils avaient rien vu!. Après, le caméraman et moi,on est allé prendre une petite bière. La routine quoi!

Question pour finir… Est-ce que l’équipe agirait ainsi si le même drame arrivait à la maison du boss de ces journalistes ou caméraman???

C’est quoi déjà l’expression… Traite les autres comme t’aimerais être traité.

P.S: Un peu ironique que la journaliste du Journal de Québec dénonce le fait que ce soit des méchants journalistes de Radio-Canada qui se sont fait expulsés. On sait tous que ce sont d’habitude des journalistes de Quebecor qui insistent toujours le plus pour avoir des images et des témoignages. Pas fort pas fort…

Commentaire inutile à m’envoyer :Ben nous justement, on en veut des images de pauvres gens qui pleurent!


publié le
30 juin 2010 - 10:07
sous
gros ego

110 réactions

sylvain f 30 juin 2010 17:55
Thumb up Thumb down

sauf si c’Est la belle Elizabeth Rancourt qui viens cogner à ma porte je l’Acceuile bras ouvert, mais pas sont caméraman je ne fait pas de film XXX lol

[Répondre]

Tony le Tigre 01 juil 2010 9:03

Tellement trop vrai….
C’est rendu que j’écoute Météomédia pour voir si c’est Julie Émond qui est en onde…

CHAPITEAUUUUUUUUUUUUUUUU!!!

[Répondre]

Léo, le léopard salopard 01 juil 2010 11:12

Ah, ah, ah, tu n’es pas le seul, Tony.

Malheureusement, je pogne toujours le frisé aux cheveux gris, la grosse Quiniou ou le gars en habits bruns aussi peu charismatique qu’un vendeur d’assurances.

[Répondre]

Une grosse full frustrée 01 juil 2010 22:49

Qu’est-ce que t’as contre les grosses????

les yeux de jean-luc 30 juin 2010 18:10
Thumb up Thumb down

enfin du monde qui s’abjectent devant ces colisses de sangsues a marde.on peu tu souffrir en paix ostie!!non mais,j’men crisse tu de l’ostie de monguol assis devant sa crisse de t.v.on veut voir si l’monde sont plusse dans marde que nous autres

[Répondre]

JF 30 juin 2010 10:17
Thumb up Thumb down

C’est l’offre et la demande. Si le public ne voulaient plus voir de reportages minables sur des faits divers sans importance (à part pour les quelques personnes touchées) il n’y aurait pas ces courailleux de camions de pompiers et d’ambulances. Moi le gars qui dit que le voisin qui vient de tuer sa famille à coups de hache:  »pourtant ça avait l’air d’un bon gars » pu capable.

[Répondre]

Juste comme ça 30 juin 2010 20:43

Ou encore « Il nous disait bonjour le matin »

[Répondre]

Croquette 01 juil 2010 7:33

Ou encore: D’ailleurs, je l’ai vu pas plus tard qu’hier, pis yavait l’air ben normal….

[Répondre]

Inommable 01 juil 2010 10:12

Right on!

[Répondre]

pleinelune111 30 juin 2010 10:18
Thumb up Thumb down

Des vautours.

[Répondre]

Vio 30 juin 2010 10:19
Thumb up Thumb down

« Dites-nous, monsieur, le public veut savoir! »

Non. Je suis le public et je ne veux pas le savoir, car je m’en doute assez bien merci. Je suis tellement mal à l’aise quand les journalistes cherchent à obtenir ce genre de témoignage.

[Répondre]

pacha 30 juin 2010 13:02

Amen!!!

[Répondre]

Libou 30 juin 2010 21:04

Amen itou.

[Répondre]

Pierre-Karl 30 juin 2010 10:25
Thumb up Thumb down

Ça me rappelle il y a quelques années, quand Québécor était tellement fier de pouvoir filmer en direct avec son nouvel hélicoptère TVA l’arrestation costaude d’une femme après une courte poursuite policière. Toute la journée à LCN, on en parlait, on en reparlait et BOUM. Il s’agissait de Anne-Marie Péladeau la soeur déchue de PKP.

Oups, plus de reportages, plus d’analyses, plus d’invités, plus de témoignages, envoye à terre l’hélicoptère… rien niet nada.

Le lendemain ça avait fait un encadré minuscule à la page 14 du Journal de Mourial… quand on sait tous que ça aurait fait les 15 premières page et la couverture si ça avait été le junkie habituel.

Fais aux autres ce que tu n’oserais jamais faire à toi-même… voilà leur dicton.

[Répondre]

PKP 30 juin 2010 23:25

Mon hélico me manque tellement! Pas personne de mort ok buf ordinaire. Mais mon hélico à moi est perte totale et c’est scandaleux! Je vais aller brailler dans ma cravate.

[Répondre]

Fan de Lance et compte 01 juil 2010 18:43

Hein je ne savais pas ça.. en fait je crois en avoir entendu un peu parler mais à peine.. surment vu mon âge(17 ans) je ne suivais pas les nouvelles. C’est vraiment un double standard.

[Répondre]

Aaaarghable 30 juin 2010 10:35
Thumb up Thumb down

la Clique, on ne peut plus vraiment utiliser l’expression « journalistes de quebecor ». l’empire vient de quitter le conseil de presse.

[Répondre]

loulou 30 juin 2010 20:45

Mais ce sont des journalistes quand même

[Répondre]

bichte 01 juil 2010 8:02

Comme Richard Martineau? Ou c’est seulement un « chroniqueur »? Sinon, ça dévalorise la profession d’aplomb!

[Répondre]

Aaaarghable 01 juil 2010 16:37

non. si c’est pas un média géré par un conseil de presse, ils n’en sont plus.

[Répondre]

Pierre Bruneau 30 juin 2010 11:11
Thumb up Thumb down

Rigueur, rigueur, rigueur, rigueur, rigueur

[Répondre]

PKP 30 juin 2010 18:00

Oui mon ami!

[Répondre]

J'adore 30 juin 2010 11:12
Thumb up Thumb down

Moi, j’adore les interventions filmées du genre grosse bonne femme B.S. ou bonhomme à calotte qui se portent TOUJOURS volontaires pour se faire filmer en disant :  » Ça l’a pas d’allure des affaires de même ! On n’ose pus sortir de cheu-nous a c’t'heure, tsé … On a peur pour nos enfants qui jousent par là … »

[Répondre]

Donne un bec à matante 30 juin 2010 11:50

Ouais on a peur asteur que le feu y pogne dans nos maisons.

Le malheur c’est vendeur !
Le bonheur rend jaloux!

Analysons, parlons, décortiquons, soulignons, cherchons, fouillons le malheur vendra ….

un p’tit bonheur, une bonne nouvelle, bof!

[Répondre]

Bière Pruneau 30 juin 2010 13:07

Il existe effectivement des personnages typiques qui adorent livrer des témoignages à la télé lors de faits divers :

- Le bonhomme en camisole ou en bédaine qui reste planté dans son cadre de porte, qui n’a rien vu de l’événement, mais qui jure que le tueur/pédophile/trafiquant de drogue voisin était un gars tranquille.
- La bonnefemme qui a choisi d’élever sa famille dans le quartier des putes et qui chiale parce que «mes-zinfaaaaaannnnts-ont-ramassé-trois-seringues-en-jouant-dans-la-cour-à-matiiiiiiiin».
- L’ethnique, qui a tout vu et qui nous le raconte dans un anglais impeccable (puisque 25 ans au Québec, ce n’est pas assez pour apprendre seulement un mot de français).
- Le flic responsable des communications, qui parle en multipliant les clichés du genre «Les policiers ont procédé à l’arrestation de…», «L’alcool et la vitesse seraient en cause» et «Heureusement, on ne craint pas pour sa vie».

[Répondre]

cousinmachin 30 juin 2010 17:36

@ pruneau

Il existe effectivement des personnages typiques qui adorent livrer des témoignages à la télé lors de faits divers :

je répondrais:

Il existe effectivement des personnages typiques qui adorent livrer des opinions lors de faits divers :

Même combat!!!!!

Commentaire inutile……Ca parrait que tu connais rien la dedans!!!!!!

[Répondre]

L'autrecousin 30 juin 2010 17:37

Fectivement Lionel!!!!!!

Croquette 01 juil 2010 7:36

Tellement vrai! Amen!

[Répondre]

La Clique Montérégienne 02 juil 2010 5:30

La Bonne Femme ne choisis pas d`habiter dans le quartier des putes,elle n`a pas le choix,c`est dans ces quartiers que les loyers sont les plus bas.A Mtl-Nord,il est encore possible de louer un 41/2 pour 500$/mois chauffé…sauf qu`on parle du quartier ou des `émeutes`ont eu lieu en août 2008!
Faut pas oublier que 46% des Québécois ne paient d`impots.On dirais qu`il y a des gens qui n`ont jamais entendu parler de pauvreté!

[Répondre]

mon ameth monphallus dansmouth 30 juin 2010 14:14

ou genre le branché du plateau plein de tatous ..

[Répondre]

Camouflage 30 juin 2010 18:25

Ouin, pis le maire qui en rajoute en disant: on né même pu en sécurité la nuitte dans notte litte..

[Répondre]

dictionnairedelalanguefrancaise 30 juin 2010 11:22
Thumb up Thumb down

Les journalistes sont tous des charognards.
Définition de charognard: Personne qui exploite les malheurs d’autrui.

[Répondre]

Oui mais ... 30 juin 2010 11:23
Thumb up Thumb down

Quand on connait l’arrogance de certains journaleux, je ne serais pas surpris que les victimes fassent l’objet de poursuites pour « assaut et bris de matériel appartenant à l’État » !

[Répondre]

Cliché Hot 30 juin 2010 11:27
Thumb up Thumb down

Quel bon move de la part de Monsieur Rhéaumme! En espérant que les foutus journalistes vont en retenir une leçon. Moi je ne suis pu capable de voir du monde brailler aux nouvelles. Les journalistes sont supposés être là pour rapporter des faits et non pour nous livrer des émotions.

[Répondre]

Chudaccord 30 juin 2010 11:29
Thumb up Thumb down

Maudit qu’ils ont bien fait! Je n’ai jamais compris pourquoi c’est un fait public, une maison privée qui brûle. Pourquoi? Pourquoi s’acharner sur des pauvres gens qui n’ont plus rien? Les préférés, c’est toujours ceux qui répondent non à la question: aviez-vous des assurances? C’est déjà crissement poche de tout perdre, autant le faire en privé. Je trouve ça dégueulasse. Ok pour un édifice public ou une compagnie, mais pas des maisons privées. Ça pis les pauvres petits qui se noient dan les piscines chez les gens. Quand je vois un journaliste aller demander au mononcle comment il se sent d’avoir trouvé son neveu noyé, ça m’écoeure tellement.

[Répondre]

PKP 30 juin 2010 18:08

Tout comme moi, mes journalistes n’ont pas de coeur. Confidence: je vous avoue que ma préférée est Maryse Gagnon… non mais elle a un ton de voix idéal pour les drames! Tout a l’air dramatique avec elle et j’adore ça!

[Répondre]

bichte 01 juil 2010 8:16

Ça ne bat pas les anciens de TQS que tu as repêchés, comme Anne Préfontaine ou Élizabeth Rancourt, entre autres, et qui ont de la misère a cesser de parler saccadé, style robot. « Demain, les-heu-en-fants-retournerons-à-heu-l’é-col…-le ». Maryse Gagnon devrait annoncer les déces à la radio comme jadis. Elle ne connait qu’un signe de ponctuation: le point. Entre sujet et verbe et complément, elle fait des pauses. Pour retenir ses larmes, probablement.

[Répondre]

PKP 01 juil 2010 18:27

Tu viens de me donner idée toi là! Je pourrais ouvrir un canal qui annonce que les décès! Ouais, c’est bon ça! Maryse Gagnon à l’animation bien entendu! Évidement ce canal-mort serait disponible exclusivement aux abonnés de Vidéotron!

julien couillard III 30 juin 2010 11:55
Thumb up Thumb down

Moi aussi, je commence à en avoir plein le cul des:
- C’était une p’tite famille tranquille
- Encore hier il travaillait sur son terrain
- J’ai entendu un gros boum
- Y avait beaucoup de va et vient chez-eux
- C’était quelqu’un de tellement gentil

Si vous voulez lire un bon livre à ce sujet: Les Oiseaux de malheur, André Pratte,

[Répondre]

Aaaarghable 30 juin 2010 12:15

wow, bon livre et andré pratte dans la même phrase…

[Répondre]

Gomez Addams 30 juin 2010 13:15

Attention, il n’a pas écrit:
André Pratte et honnêteté intellectuelle;
André Pratte et esprit critique face aux libéraux;
André Pratte et analyse objective et factuelle;

En revanche, on peut écrire:
André Pratte et lèchage quotidien du péteux de Charest;
André Pratte et lèchage quotidien du péteux de Desmarais et de Power Corp;
André Pratte et aveuglement volontaire face à l’anglicisation rapide de Montréal;
André Pratte et asservissement docile;
André Pratte et fort penchant pour la position du laquais.

[Répondre]

Aaaarghable 30 juin 2010 14:54

bien dit.

Ceci n'est pas un un Pratte 30 juin 2010 20:43

André Pratte n’est peut-être pas un modèle d’impartialité, mais en même temps, j’ai l’impression que beaucoup de ses lecteurs (ou de ceux qui prétendent le lire) sont de mauvaise foi ou à tout le moins très partiaux. Étant certains de ce qu’ils trouveront chez Pratte, j’ai l’impression que certaines personnes ne font plus l’effort de le lire vraiment. Par exemple, un titre traitant de Pauline Marois= ah le maudit Pratte, encore en train de basher sur le PQ, espèce de lèche cul de Power Corp…

Aaaarghable 01 juil 2010 16:38

@Ceci n’est pas un Pratte

continue à avoir tes impressions. je le lis, c’est un vendu, point. crisse, yé pour la reine.

Oui mais ... 30 juin 2010 12:17

J’ajouterais, dans le cas d’un « individu embarqué par la police » :

- C’est vrai qui parlait pas beaucoup
- On le voyait pas bin bin
- Y avait l’air soucieux, ces derniers temps
- Le couple venait de se séparer

[Répondre]

julien couillard III 30 juin 2010 12:30

Les fins de reportage où on zoome sur:
- un soulier d’enfant
- un vélo écrabouillé
- un toutou
- les larmes d’un proches

[Répondre]

PKP 30 juin 2010 18:11

Bein quoi, les matantes aiment ça! Les nouvelles à mon TVA s’adaptent pour l’auditoire. Aller, venez me remercier à genoux, je suis un Dieu!

[Répondre]

bichte 01 juil 2010 8:19

Julie, pourquoi tu fais de la promo pour les autres? Toi aussi, tu as intégré le monde littéraire.

[Répondre]

Wayne 30 juin 2010 12:13
Thumb up Thumb down

Demander a tous les rats de journalistes qui sont aller faire du gros sensasionnaliste a Haiti au lieu d’aller bouger des roche et reconstruire des maison.

Se sont tous tout la gang des vautours dieu merci l’helico tva est pas reparer sais deja ca de moins

On as tu demander live a Rejean Leveillé comment il se sentais alors qu’il avais le corp pogné dans l’helico pisd mon Réjean comment ca va???????????

Gang de vautour..

[Répondre]

Cliché Hot 30 juin 2010 15:31

Comme Richard Latendresse pendant deux semaine à haiti qui allait voir les pauvres gens et leur demandait :  »ok j’veux savoir monsieur, tout ça ces décombres c’est à cause du tremblement de terre n’est-ce pas? » Tsé au pire tayeule pis aide-les!!

[Répondre]

bichte 01 juil 2010 8:33

Ou, en vedette, Richard Latendresse: « Ça fait trois jours, monsieur, que vous n’avez rien mangé et que vous n’avez pas accès à l’eau potable? ». Hors d’ondes, pendant le topo et toujours en compagnie de la victime à moitié morte: « Aïe..! J’peux-tu avoir une bouteille d’eau? Froide, si possible. On a-tu de l’Évian? Surtout pas celle de l’évier! » Remettant sa bouteille au technicien, toujours aux côtés de la victime épuisée, lui, bien désaltéré: « Vous êtes donc affamé et assoiffé depuis trois jours et vous n’avez même pas reçu ne serait-ce qu’une seule petite bouteille d’eau?… Voilà mesdames et messieurs la situation déplorable de milliers d’Haïtiens, en ce moment. On a le coeur serré devant tout cela et on se sent impuissant. C’est très dur à vivre.

[Répondre]

Osti!Guy 30 juin 2010 12:18
Thumb up Thumb down

Le caméraman a été ébranlé…son trépied et sa caméra ont été lancés dans le clos.
Hey,le vautour, tu pourrais aussi être ébranlé par la mort du petit gars, pas seulement ce qui est arrivé à ta petite personne.
Maudit empathie! Le respect ca existe pas au Québec.

[Répondre]

La Honte 30 juin 2010 12:26
Thumb up Thumb down

Les journalistes sont à l’instar des acteurs, chanteurs, reality people, restaurateurs, fonctionnaires (vous en avez d’autres?) : il y en a trop, beaucoup trop, donc énormément de scrap et trop peu de joyaux souvent bien ensevelis sous toute cette merde.

[Répondre]

Blah 30 juin 2010 12:37
Thumb up Thumb down

Entièrement d’accord ici La Clique.
Journalistes = vautours

[Répondre]

Laurence 30 juin 2010 12:48
Thumb up Thumb down

J’aime bien le bout de phrase suivante dans l’article: « L’homme, qui est aussi ami avec le propriétaire de la ferme qui a vu son beau-fils périr, … ». Wow! Tout pour pas redire beau-père…

[Répondre]

Laurence 30 juin 2010 12:48

*bout de phrase suivant (pardon)

[Répondre]

j'aime les grilled cheese 30 juin 2010 12:52
Thumb up Thumb down

je crois qu’il y a deux volets: premièrement, oui, la over-exposure de ce genre d’événements, mais aussi la connerie des questions des journalistes.

comme vous l’avez dit, des questions du genre « comment vous sentez-vous? » alors que la maison de quelqu’un vient de bruler/son père s’est tué/il vient d’apprendre que son fils mène une double vie/autre situation dramatique.

bref, une question tout à fait insipide, mais qui est sûre de générer des phrases du genre « oh mon doux, on s’y attendait tellement pas, c’était tellement un ti gars tranquille, un bon ti gars ». le genre de phrases qui alimentent les conversations entre matantes « as-tu vu le pauv’ ti gars aux nouvelles? aille apparemment qu’y était ben tranquille »

[Répondre]

Je me souviens 30 juin 2010 13:17
Thumb up Thumb down

Le grand pédant-intello-gaugauchiste Gil Courtemanche du Devoir a souvent mentionné qu’il adorait lire les faits divers du Journal de Montréal.

Faut donc croire qu’il y a de l’intérêt pour cela même chez les cuculs prétentieux so-so-solidaires.

[Répondre]

Le Glauque 30 juin 2010 13:19
Thumb up Thumb down

Ça me rappelle le bébé qui fut attaqué par les deux huskies il y a quelques semaines et toutes les niaiseries qu’on a entendu sur l’affaire.

Semblerait-il (selon une source près des policiers)que les chiens avaient été dressés pour l’attaque pour protéger des plantations de pot derrière la maison.

Au lieu de ça on à eu droit à des pages d’insignifiances, genre, c’était une bonne mère ou encore, on ne comprend pas, les chiens n’étaient pas agressifs et la cerise sur le sundae, l’entrevue de la mère à Denis Levesque.

On fait plus dans le¨sensas¨ que dans l’information par les temps qui courent.

[Répondre]

frec57 30 juin 2010 13:30
Thumb up Thumb down

La Clique est dans le mile avec ce billet… Pu capable de ce genre de reportage…

[Répondre]

À bas les journalistes pourris 30 juin 2010 13:43
Thumb up Thumb down

Les journalistes violent l’intimité des citoyens!

À bas la trop grande latitude qui leur est permise, dans leur demande au droit de savoir au nom de la populace!

Il devrait y avoir un encadrement sur les limites minimums qui leurs sont alloués!

Ils détournent l’essentiel de la nouvelle, son sens sacré, pour n’essayer que d’aller arracher du sensationnalisme émotionnel aux victimes sous le choc!

Sans coeur!

[Répondre]

Cousinmachin 30 juin 2010 17:42

Pas besoin des journalistes pour réaliser que l’homme aime se fouttre le nez partout…..on veux savoir, notre curiosité nous amène même a s’arreter pour un rien……j’ai déjà entendu un bon terme pour ca…les wouèreux d’amérique!!!!!

[Répondre]

Luk 30 juin 2010 14:59
Thumb up Thumb down

Moi c’est surtout lorqu’ils font une entrevue avec des très proches, dans les heures qui suivent le drame. Ex. L,homme et sa fille tués en moto cette semaine. La mère qui les accompagnait était en «entrevue exclusive» le soir aux nouvelles !!! Je trouve cela charognard pas mal ! Que dire du «chum» de la petite qui a laissé son bébé avec son chien, entrevue le jour même ! Criss, c’est le père du bébé, on peut-tu le laisser tranquille une couple de jours ! Je le sais qu’il a l’air innocent mais c’est pas une raison pour en abuser !

[Répondre]

Oui mais... 30 juin 2010 15:46

Tout cela est bien vrai, mais faut surtout blâmer les zoufs qui, au lieu de vivre leur deuil, se garrochent pour passer à la télé ou encore étaler leurs états d’âme sur Facebook ou Twitter.

Quand un individu mentalement équilibré perd un proche, la dernière chose qu’il désire, c’est d’aller faire des sparages à la télé dans les heures qui suivent.

Faut croire que certains losers trouvent leurs 15 minutes de gloire où ils le peuvent.

[Répondre]

Oui mais ... 30 juin 2010 16:44

T’as parfaitemnt raison ! Tellement que je suis prêt à te pardonner l’utilisation de mon surnom !! (Maudit voleur ! ;-)

[Répondre]

Oui mais... (fils adoptif du vrai Oui mais) 01 juil 2010 9:21

Désolé pour cet emprunt involontaire, mon ami. Je vous redonne l’exclusivité de ce nom et je m’empresse de chercher une identité unique, originale et inédite.

D’ailleurs, trois noms me viennent en tête: La Honte, Ma tuque est une perruque et Julien Couillard III. Je suis certain que personne n’y a pensé avant moi.

Bons déménagements et bon congé à tous (il n’y a rien d’autre à célébrer en ce 1er juillet)

pacha 30 juin 2010 16:51

Et vlan dans les dents ou drette din chicklets! C’est comme vous voulez!:)

[Répondre]

laramy 30 juin 2010 17:55

Durant les tragédis c’est souvent le festival du dentier slaque.

Des gens de toutes sortes connaissant rien de l’histoire mais essayant d’expliquer la tragédie. Souvent ça se termine par une phrase philosophique du genre:  »C’était une ben bonne personne qui avait rien à se reprocher » (même si je la connais pas)

[Répondre]

PKP 30 juin 2010 18:19

Pis nous autres chez Québécor, on aime ça ce monde là! Cela nous facilite la job c’est bien sur!

[Répondre]

Camouflage 30 juin 2010 18:33

Et oui, et le meilleur exemple est le juge qui a tué sa femme par « compension ».. il n’y a pas un proche de son entourage qui ont voulu commentern ni lui d’ailleur. C’est dire que les malheureux (lire: les miséreux) sont avares de leurs 5 minutes de gloire ou trop innocent pour envoyer promener Claude Poirier pis sa gang.

[Répondre]

M. Ramat 30 juin 2010 17:15

Les proches ne sont pas obligés d’accepter ce genre d’entrevues. Personne ne les y oblige. Comme dit Oui mais, une personne équilibrée, comme l’homme dont il est question dans le texte de M. Clique, aurait refusé l’entrevue. C’est comme pour les funérailles. Pourquoi se sent-on obligé de nous parler des funérailles, de nous les montrer, de voir les parents en pleurs sur le parvis de l’église (comme pour la famille morte lors du glissement de terrain), etc.? Qui a demandé ça?
Ma préférée à titre de Vautour toute catégorie, c’est Michèle Ouimet de La Presse qui a littéralement harcelé la mère du tueur de Dawson. Elle voulait l’exclusivité! Elle ne voulait surtout pas passer à côté de cette belle chance de mousser sa carrière! Pensez donc, la mère du tueur! Je l’ai entendue raconter ça à Christiane Charette l’an dernier.

[Répondre]

Fan de Lance et compte 01 juil 2010 19:17

C’est certain que c’est moins grave mais parlant de journalistes fatiguants.. lors du décès de la mère de Joanie Rochette, sa famille et elle avaient bien dit aux journalistes de s’en aller et qu’ils n’avaient pas leur place.. bin sti ils ont prit des photos d’elle devant le cimetière( photo prise de loin à l’insu de Joanie).

[Répondre]

Libou 30 juin 2010 21:13

Luk, le papa du bébé mort par des chiens avait le pouvoir de dire « Merde » aux vautours de la nouvelle mais ne l’a pas fait. Même sans des mots il aurait pu, un bébé mort dont il était le père, franchement… Ils se sont exhibés pareils. Pas plus fort que leurs animaux va résumer plus tard le journal qui les a approchés sur le moment.
Nausée…

[Répondre]

le vieux du bas du fleuve 30 juin 2010 15:28
Thumb up Thumb down

C’est avec mes impôts que Radio Canada se paye des belles grosses caméras. Ménagez-moi!

[Répondre]

Chantal de Laval 30 juin 2010 17:05

c’est avec mes impots que je paye ton allocation…

[Répondre]

JeVeuxUnNainDeCompagnie 30 juin 2010 18:03

On as-tu choisi d’avoir une télévision d’État?
ou on est obligé de payer pour cette merde…

Je me suis toujours demandé c’est qui, qui choisissait quelles émissions qui passe à Rad-Can?

ça ferait longtemps que j’aurais enlevé Kiwi et des ho…….ou on a pas le choix?

[Répondre]

Camouflage 30 juin 2010 18:35

Pis si vous voulez encore mon avis, c’est que les gens se sont fait bien écoeurer toute la journée par TVA, alors quand les journaleux de radio-canada se sont pointés, et bien ce sont eux qui ont écopés.

[Répondre]

Maitre Ménator 30 juin 2010 18:41

Ca a pas d’allure! Dire qu’un dixième de cenne que t’as payé d’impôt l’an dernier a été utilisé pour payer une caméra à Radio-Canada. Le gouvernement nous vole encore avec toutes ses compagnies d’État! Si seulement le marché était plus libre au Québec et vide de toute dérive socialiste.

[Répondre]

le vieux du bas du fleuve 01 juil 2010 9:13

Oh boy! On voit que Maître Ménator n’a pas encore saisi ce qu’est un commentaire ayant un second degré à moins que ce soit le sien qui comporte ce second degré…

[Répondre]

La clique de NDG 02 juil 2010 1:15

Maître Ménator est toujours à prendre au deuxième degré.

RatQuiBatLeBoa 30 juin 2010 16:24
Thumb up Thumb down

Ca me rappel un segment à Enjeux quand il questionnait le rôle des journalistes. Ils prenaient en exemple la frustration de certaines victimes lors de la tuerie de Dawson.

Leur conclusion?

« C’est triste pour les victimes, mais notre rôles est de rapporter l’information. »

Évidemment, personne ne leur explique ce qu’est l’information.

[Répondre]

Michèle Richard 30 juin 2010 16:35
Thumb up Thumb down

tous comme les journalistes à mon mariage royal!

[Répondre]

Le Chat 30 juin 2010 17:04
Thumb up Thumb down

Bravo au pere et au voisin et mes sympathie. :(

C’est ben bon pour Julie Marceau et son chinois.

[Répondre]

Mohammed Gendron 30 juin 2010 17:09
Thumb up Thumb down

Encore une fois,La Clique lance un os à sa meute qui, dans un bel élan de solidarité intellectuelle, se complaît à approuver bonassement les dires du triste sire.

Ça a déjà été amusant, La Clique, mais c’est rendu un peu facile. C’est devenu une version bizarroïde du blog de Martineau, à la différence près que vos lubies respectives diffèrent.

[Répondre]

Guy 30 juin 2010 17:15
Thumb up Thumb down

Tant qu’il y aura du monde pour ralentir lors d’un accident sur le bord de l’autoroute, il sera justifié pour le sérieux monde de l’info de faire chier les gens qui ont vécu un drame.

[Répondre]

Cayouche 30 juin 2010 17:18
Thumb up Thumb down

J’aime bien le nom Steven Bacon dans l’article !

« Aller écœurer le père pour lui demander comment il se sent, ça me met en maudit. Il vient de perdre son fils qui est mort brûlé, pis l’autre, il arrive avec sa caméra pour le filmer… Eh bien, il mérite juste de la perdre sa caméra à 15 000 $! » nous a dit dans un accès de colère Steven Bacon

[Répondre]

Gatomou 30 juin 2010 17:28
Thumb up Thumb down

Cela arrive peut-être plus souvent que l’on le croit.

C’est comme les farces et attrapes de la télé, je ne peux pas croire que 100% des gens sont épais. Ils ne montrent ce qu’il veulent bien.

[Répondre]

PKP 01 juil 2010 22:47

En tout cas moi, je les ai bien averti de ne pas me pogner sinon ils (Les gags JPR) ne seront plus diffusés sur mon canal bon! Pis pas question de pogner ma chérie non plus!

[Répondre]

hohoho 30 juin 2010 18:36
Thumb up Thumb down

Femme: Et puis qu’est-ce que t’as fait aujourd’hui?
Clique: J’ai chié sur toute la colonie artistique, blessant au passage des gens qui n’ont rien fait de mal.

[Répondre]

Jay 01 juil 2010 3:02

Tu dois tellement avoir des mèches mauves et regarder La Poule avec ton gratteux entre les jambes en te disant qu’un jour ce sera toi qui choisira l’oeuf.

[Répondre]

Rgarde toé 03 juil 2010 12:13

Tellement vrai! Ce que pond la Clique, c’est aussi gênant.

[Répondre]

La clique du Carrefour Laval 30 juin 2010 20:53
Thumb up Thumb down

Content de voir que je suis pas le seul à qui ce type de reportages donne des boutons.

Ces fameux reportages à la sauce TVA.

Je partage la plupart des avis ici.

Malheureusement, il semble bien que si ce type de reportages persiste, c’est qu’il y a une forte demande pour ca.

Je vais probablement faire un jugement de valeur et arriver avec mes préjugés, mais nous savons tous que TVA + journal de mourial = les médias les plus regardés et lus au Québec.

Et que des gens pas de classe, sans éducation, il y en a en masse au Québec.

Donc, tant que ceux ci sont au RDV, il va y avoir ce type de reportage, avec tous les patterns ici mentionnés, c’est tellement vrai que c’est pas mal toujours la même affaires.

[Répondre]

La Clique Montérégienne 02 juil 2010 5:08

Tu m`enlèves les mots de la bouche« Carrrefour Laval« tellement vrai ce que vous écrivez.
J`ajouterai simplement que l`on ressemble tellement aux Américains avec« CNN est sur les lieux« mais on le sait pas qu`on leur ressemble.
CNN+U.S.A.Today=médias les plus regardés et lus aux U.S.A.
Maudit qu`on fait dur(je parle pour la majorité du peuple et non des gens de ce blog)

[Répondre]

Carte-Soleil 30 juin 2010 20:59
Thumb up Thumb down

Totalement d’accord avec ce post!

[Répondre]

Fred Gignac 30 juin 2010 21:55
Thumb up Thumb down

Word.

[Répondre]

anoukette 30 juin 2010 22:47
Thumb up Thumb down

les journalistes… surtout ceux de quebecor je ne suis pas capable. Ma belle-famille a fait la une il y a pres de 10 ans selon l’article, la veuve avait discuter longuement avec le journaliste et lui avait montrer des photos.

dans les faits, il n’a jamais mis les pied dans la maison et il a été « bousculé » par un des fils parce qu’il insistait trop.

comme quoi que meme lorsqu’ils ne trouve personne pour leur parlé, il invente. Qui a part les principaux concerné peuvent le savoir?!

[Répondre]

Balloune verte en forme d'hamster 01 juil 2010 0:04
Thumb up Thumb down

Ça me rappelle quelque chose… Une jeune mère de deux enfants qui revenait de son travail de nuit (va savoir c’était quoi..) et qui avait retrouvé son appartement brûlé et dont les petits étaient morts… Les caméramans l’avait filmée, elle, au moment où elle se faisait dire que ses enfants étaient morts brûlés!! Et elle de s’effondrer, de se rouler à terre, d’hurler, etc. Je pouvais pas croire qu’on avait accès à ça!!! :/ Dégueulasse…

[Répondre]

Lord Haché 01 juil 2010 7:39
Thumb up Thumb down

Avez-vous lu le nom du voisin?

STEVEN BACON

AHAHAHHAHAHAAHHAHAHAH

[Répondre]

Marie-Madeleine 01 juil 2010 8:17
Thumb up Thumb down

Écrivons tous en groupe à chaque fois qu’ils nous présentent ces conneries!

[Répondre]

Inommable 01 juil 2010 10:11
Thumb up Thumb down

Bravo la clique! Tout à fait d’accord…chaque fois qu’un bloc brûle, les journaleux de TVA trouve toujours le BS qui n’avait pas d’assurance, ça fait des années que je porte attention à ça et c’est automatique…Mais que veux-tu, les gens aiment ça passer à la télé…eh misère…

[Répondre]

Imbuvable 01 juil 2010 11:17

Exact! Et habituellement, le bloc en question a brûlé parce qu’un osti d’épais:

A) s’est fait cuire des patates frites dans l’huile en pleine nuit.
B) a fumé une dernière Export A avant de s’endormir.
C) a laissé traîné une demi-douzaine de briquets dans la chambre de son enfant de 3 ans.
D) utilisait sa salle de bain pour faire pousser du pot avec 300 lampes ultra-puissantes.

[Répondre]

PKP 01 juil 2010 18:42

Moi j’ai tellllllement pas d’arrières pensées. Je veux seulement que chaque personne ait sa minute de gloire en passant à mon poste.

[Répondre]

dc0dr 01 juil 2010 19:33
Thumb up Thumb down

Je n’aime pas voir la souffrance des gens telle que rapportée par les journalistes. Par contre, ça ne me dérange pas du tout de voir un journaliste s’en faire sacrer une.

[Répondre]

Capitaine Crounche 02 juil 2010 13:20
Thumb up Thumb down

Il y a une chose qu’il faut savoir. Un journaliste ne décide pas de son propre chef d’aller couvrir un évènement. Le boss, c’est l’affectateur, et c’est lui qui envoie le journaliste sur le terrain. Alors, quand ton patron de demande de faire quelque chose, tu le fais, comme dans n’importe quel travail. Le journaliste à reçu l’ordre de couvrir l’incendie et doit le faire sinon il est viré. Avant de critiquer le métier de journaliste, il faut savoir de quoi on parle.

[Répondre]

Comte Chocula 02 juil 2010 16:21

Ahh que je te comprend!
Laisses moi donc juste deux petites minutes le temps que je vire une petite famille de sa maison..
Ouais! Le pauvre mari n’avait pas pris d’assurance vie, pas assez d’argent une fois toutes les factures payées sûrement?..
Et la veuve et ses quatre enfants en bas âges doivent quitter les lieux parce que la banque saisie la piole!
À ça ne tient pas à moi tu sais, c’est ce que le big boss veut à banque!
Bon â y est! ils sont dehors de leur ex maison’ hahah que je suis bon pour faire des blague!! ex!! t’as pognes-tu!?

Bon asteurs, je peux brailler avec toi sur le fait qu’on a pas le choix..
La peur de se faire « virer » si on obéit pas, nous enlève le peu qui nous restait de semblant d’conscience…

C’est triste mais c’est de même,,, hey si tout le monde fait pareil, (se fermer les yeux tant que ça ne le touche pas directement sur le moment) ben,, where is the problem!!!?

[Répondre]

PKP 03 juil 2010 2:33

Voilà pourquoi je t’ai mis à porte!!!!! C’est MOI le boss fait que…..

[Répondre]

Heather H 03 juil 2010 0:51
Thumb up Thumb down

Je suis journaliste pour un grand média anglophone de Toronto. J’ai souvent eu à couvrir des évènements de la sorte, et je dois te dire que tu es dans le champ.

On se forme une carapace sur place, comme les flics, les pompiers et les ambulanciers. Mais laisse-moi te dire que quand on rentre à la maison, on parle rarement de notre boulot. Éprouvant, déprimant, et choquant. Je ne connais personne qui se comporte comme tu l’avances. On a des enfants, on craint pour eux quand des drames comme celui-la se produisent.

Ce n’est quand même pas pour rien que les journalistes aux faits divers tombent souvent en maladie et en burn-out. PERSONNE n’est insensible à la douleur et la peine des autres.

Est-ce qu’il y a des insensibles parmis nous? Surement, souvent chez les jeunes loups qui commencent.

Mais alors, pourquoi se ruer sur les victimes lors d’un drame? Premièrement, les gens qui nous critiquent, comme tes lecteurs, sont les PREMIERS à se garocher sur leur journal ou leur tivi pour avoir les détails.

Deuxièmement, t’as pas idée du nombre de victimes qui VEULENT parler. Qui veulent se vider le coeur après un drame, et qui veulent mettre les gens en garde pour ne pas que cela leur arrive.

J’ai des victimes de drames encore plus horribles que celui-ci, qui sentent souvent que les journalistes sont les seuls qui savent les consoler et les rassurer. J’ai encore des parents et amis de victimes de tragédies qui me téléphonent, juste pour parler, des années après le drame.

C’est normal qu’il y a des gens qui ne veulent pas. Mais de la à traiter tout le monde de vautours, il y a quand même des limites.

[Répondre]

Je respire mieux 03 juil 2010 13:11

Enfin un commentaire intelligent et sensé.

[Répondre]

Melrobi 26 nov 2010 0:26
Thumb up Thumb down

Votre travail est génial!! Enfin, une nouvelle façon de voir les choses et ce n’est qu’un début, je l’espère… Je suis réellement tannée qu’on nous impose une manière de penser, et même, CE à quoi penser! Merci pour votre travail que je trouve tout de même professionnel!Juste un petit commantaire… c’est intéressant et même important de signer son nom en bas d’une nouvelle… comme ça, on sait qui a écrit ces commentaires et c’est une gande preuve de respect pour vos lecteurs!
Merci!

[Répondre]

Votre réaction




* REQUIS
haut de page