Faudrait pas exagérer…

Clown…

Tant qu’à ça, lire Éric Duhaime c’est comme lire le Summum; ça rend les lecteurs…

Commentaire inutile à m’envoyer: me semble qu’il prend le métro, lui!