Une série devrait rester une série…

Il n’y a rien qui fonctionne dans ce film-là, ça va dans tous les sens, avec plein d’histoires, pour finir en queue de poisson. C’est comme si on avait droit à une saison complète d’Omerta, mais qu’on nous présentait seulement la fin de la série, le film étant une sorte de finale de 2 heures. Mais le hic, c’est qu’il nous manquerait les 10 premiers épisodes.

Heille sérieux, Rachelle Lefevre est de loin la pire actrice, c’est épouvantable. On comprend pourquoi la production de Twilight l’a flushée. C’est une injustice si elle ne reçoit pas une nomination aux Aurores 2012. La pire scène? Lorsqu’elle attend 2 heures au resto. Pour nous montrer qu’elle est tannée d’attendre, Rachel fait des genres de « ouf » en soufflant de l’air et hochant la tête de droite à gauche. Ha ha ha, ridicule!!  Mention spéciale à l’affreux lapdance devant Stéphane Rousseau qui sort de vraiment nulle part. La fille est dans un chalet, un peu réservée, un peu distante avec le mec et houpelaï, une dance sexy comme ça devant un chum de 2 jours…

L’acteur le moins pire: Huard!

On ne peut pas dire qu’Angelil est le pire acteur, car ce n’est pas un acteur.  Alors, Angélil est la pire personne qui parle dans Omerta, ça vous va, ça? C’est le René Angélil qu’on connaît tous et qui récite son texte entouré d’acteurs. Il n’y a aucune différence entre l’Angélil qui donne des conseils aux Académiciens le dimanche soir à TVA et l’Angélil qui est fâché fâché dans Omerta. C’est le même ton de voix!

La Denise Robert s’en est servi seulement pour attirer les matantes au cinéma! On aime mieux prendre une personnalité publique qu’un acteur d’expérience! L’argent au profit du talent; pathétique.

Le cliché incontournable: Le gars qui est assis dans sa douche tout habillé et qui réfléchit, tout mouillé. On a ça dans Omerta.

Est-ce que c’est obligé, à chaque film dans lequel joue Patrick Huard, que son personnage vive un petit drame avec ses enfants? Genre papa qui ne peut pas voir ses filles, bla bla bla, triste, bla bla bla.

Tellement d’invraisemblances… (ne pas lire si vous voulez garder le peu de suspense qu’il y a, même si ce ne  sont pas des scènes  importantes.)

Exemple 1: La fille passe un interview pour être comptable dans un bar. Des durs à cuire interrompent l’entrevue et demandent à la fille de quitter. Elle oublie son cell sur le bureau. Elle ne reste pas loin dans le corridor. Une fois que la fille a quitté le bureau, ça se bataille et on tire un coup de feu au plafond. Les gars se calment et continuent de parler et soudain, t’as la fille qui revient en innocente: j’avais oublié mon cell! Ben oui, elle entend un coup de feu et elle ne pense pas se sauver, mais bien à y retourner…

Autre exemple: Il y a un gros coup qui se prépare dans un entrepôt et t’as l’autre qui est caché au plafond sur un genre de système de ventilation. Il doit rester silencieux pour espionner. Hé bien, le système de ventilation commence à se décrocher tranquillement du plafond et ça fait ben du bruit. Le méchant en bas, entend ça et commence à s’approcher. Le système de ventilation décroche et descend encore plus avec plus de bruit que la dernière fois. Le méchant s’approche de plus en plus avec son fusil, mais tout d’un coup, il reçoit un appel. On lui dit de quitter immédiatement. Et comme ça, tout simplement, il quitte sans aller voir pourquoi le système de ventilation s’effondre à cause d’un gars caché dessus, ridicule.

On le regarde quand? On attend que ça passe à TVA, en primeur!

Commentaire inutile à m’envoyer: c’est vrai qu’il y a un chroniqueur qui fait un caméo à la fin?