L’opinion de Webster sur Slav!

Intéressant!

Commentaire inutile à m’envoyer: est-ce que la pièce va aller en Beauce?

41 réflexions au sujet de « L’opinion de Webster sur Slav! »

  1. Discrimination négative

    Son point de vue est bien exprimé et pourrait nous amener à penser que cette polémique autour du spectacle est justifiée, mais il manque un morceau essentiel à son raisonnement: pourquoi les artistes québécois de la communauté noire n’ont jamais pensé à prendre ce sujet en main pour en faire un spectacle? Qu’une chanteuse blanche y ait travaillé comme une forcenée pendant des années et qu’un réalisateur de talent qui s’adonne à être blanc, ait accepté d’y prêter son génie, n’enlève aucun mérite au spectacle, ils se sont appropriés un sujet que les artistes et créateurs noirs ont délaissé mais dont ils réclament aujourd’hui la propriété maintenant que l’oeuvre est terminée. Quant à la couleur de la peau des choristes, ils ont probablement retenu les meilleures candidates en ne faisant aucune discrimination sur la couleur de la peau, ce qui allait de soi pour un spectacle qui dénonce le racisme! Faut se brancher à la fin, si on est pour l’abolition du racisme, des critères raciaux dans la sélection des candidats et bien on ne peut prôner une sélection qui favoriserait une candidate parce qu’elle a la bonne couleur de peau.

    (67)
    1. Paragrahes

      T’as raison mais fait des paragraphes la prochaine fois.

      Les phrases se lisent mieux quand c’est espacé.

      (0)
  2. Vital Laforce

    1- Ils ont essayé d’embaucher des femmes noires, mais apparemment que celles-ci ont décliné l’offre.
    2- Les noirs n’ont pas le monopole de l’esclavage, d’ailleurs le spectacle fait aussi mention des esclaves irlandais et bulgares.
    3- Ça me fait toujours bien rire de voir certaines personnes de la communauté noire haïtienne vouloir s’approprier l’esclavage. Aucun d’entre eux ont un ancêtre qui aurait été esclave. La seule point en commun avec les esclaves afro-américain est la couleur de peau. C’est comme dire que parce que je suis blanc, je peut m’approprier la Shoah ou les purges staliniennes.

    (38)
    1. Gilles

      Pas d’esclavage en Haïti? La révolution Haïtienne, ça te dit quelque chose?

      Fait un peu de recherche au moins avant de commenter.

      (4)
      1. Vital Laforce

        Je voulais parler bien sûr des esclaves afro-américains, car c’est de ceux-ci dont il est question dans le spectacle et dont les méchants blancs se sont appropriés leurs chansons.

        Quant à l’esclavage, à un certain point, n’importe qui peut dire qu’il y avait des esclaves dans sa lignée, s’agit juste de reculer assez loin en arrière.

        La question demeure, jusqu’à où peut-on prétendre s’approprier les événements du passé? ou est-ce seulement une question de couleur de peau?

        (15)
        1. hagen

          @vital
          Exact, si l’on remonte assez loin, le système féodal nous fournit pleins d’exemples d’esclaves blancs. L’esclavage n’est pas que l’apanage des noirs. Je crois que tous ces phénomènes d’appropriation culturelle et autres niaiseries partent d’une inculture crasse. Quand les gens ne connaissent rien, ils imaginent ce qui les confortent dans leurs idées préconçues.

          (3)
    2. Vu de même

      « Aucun d’entre eux ont un ancêtre qui aurait été esclave »

      Eh bien, je ne savais pas que les Haïtiens étaient autochtones sur leur île. Moi qui pensais que leur population y avait été amenée à bord de navires négriers. On en apprend tous les jours!

      (2)
  3. Paul

    Le racisme, c’est de voir l’autre selon la couleur de sa peau.
    Ceux qui protestent contre SLAV sont des gros racistes qui ne voient pas le message universel et humain, juste leur petit nombril.

    (29)
  4. Leurre juste du camionneur

    Je n’ai pas vu la pièce, mais c’est supposé couvrir plusieurs formes d’esclavage (d’où le nom) et pas juste le noirs aux États-Unis.

    (13)
  5. Ziguezon Zinzon, de St-Dilon

    Webster??? Qui cé ça sacrement?
    Ajout: je viens de googler son nom et je ne comprends toujours pas pourquoi il faudrait lui accorder de l’attention.

    (10)
  6. En avant la révolution islamo-gauchiste

    Non, le nationalisme de la Coupe du monde, c’est plutôt :

    « Moi, moi, moi, je viens d’un pays de marde que j’ai fui pour venir m’installer au Québec, mais je vous chie à la raie petits Canadiens-français, je vous parle en anglais, je vote Trudeau-Couillard, et je fais flotter mon fanion de mon pays de marde aux quatre ans. »

    (9)
    1. Hey, les rapaces, branchez-vous

      Excellent commentaire sur les ethniques qui débarquent ici (sans être invités), qui se lamentent qu’on ne les considère pas comme des vrais Québécois, mais qui, à la première occasion (généralement un tournoi de soccer), sortent leurs drapeaux pour nous empester.

      (9)
  7. À première vue

    Occupe-toi du réel, des conditions d’existence, des rapports de production en général, des salaires qui permettraient d’aller voir le show, de l’égalité des chances à la racine, du racisme bien réel.

    C’est ce qui détermine et maintient en grande partie les « inégalités culturelles » et la perception de ces inégalités culturelles.

    Essaie d’agir sur les causes profondes de ce que tu veux modifier. Radicalise-toi !

    Ton malaise devrait être ailleurs.

    Dans ce dossier, ton action est réellement contre-productive.

    (4)
  8. An other day an other nobody ...

    Avant la fin du premier paragraphe, j’avais déjà cessé de lire ce Webster-machin. Dans mon dictionnaire à moi, ce type n’a aucune importance ni influence sur quoi que ce soit …

    (4)
  9. Paskee the Fucker

    Pour des Noirs qui vivent au Québec, il faudrait, dans leur tête, que la colonie tartistique soit composée de 80 % de Noirs. Batinse, ils sont en minorité ici. C’est tout aussi impensable que d’avoir 80 % d’Asiatiques ou d’Arabes en ondes tous les soirs dans vos bons programmes à la tivi! Mais je dois avouer que d’avoir des Noirs dans SLAV aurait sans doute été une belle occasion. Encore là, certains auraient gueulé :  » Ça n’a pas de bon sens, des Noirs pour jouer des esclaves, ils sont toujours cantonnés dans ce genre de rôles, ce n’est pas comme ça qu’on va s’intégrer « , etc. etc. Tsé à un moment donné, c’est ben platte, mais le rôle de Maurice Richard dans une éventuelle télésérie ou pièce de théâtre ou quoi que ce soit, ben il peut pas être donné à Widemir Normil ou à Gregory Charles. C’est un peu comme choisir un bègue (on peut encore dire ce mot en 2018?) pour succéder à Pierre Bruneau ou un aveugle pour monitorer les caméras de surveillance au Casino ou dans une prison. De toute façon, tous ces porte-parole de groupes qui disent représenter le monde entier mais qui ont à peu près 100 membres cherchent un moyen de garder leur job, donc ça se fait en gueulant même si ça ne vaut pas toujours la peine…

    (1)
  10. Ian Orapa de Facile

    Que le spectacle ne soit pas apprécié par des noirs et qu’il les choque, je peux le comprendre. Là où j’ai un problème, c’est qu’en raison du fait que ça choque, qu’il faille tenir compte de leurs états d’âme et faire les choses autrement. On peut faire un spectacle sur les noirs fait entièrement par des blancs et qui ne plait qu’à un public blanc. Si un auteur veut transmettre sa vision d’un sujet à travers son art, ça ne passera pas nécessairement par un consensus populaire, ni par le bon goût, ni par l’objectivité, ni par le traitement factuel d’une réalité et ni par un portrait complet du sujet avec toutes ses nuances.

    Alors que si l’auteur veut d’abord un succès populaire, au contraire, il aura avantage à se plier à toutes les jérémiades des uns et même à celles des outrés professionnels. Du moment que c’est fait dans le respect de nos lois, nous avons tous, sans exception, carte blanche. Ça ne nous soustrait pas à la critique, mais ça devrait nous soustraire à la censure. Une censure qui s’exprime de plus d’une façons.

    (1)
  11. bon...

    Ben… on va se le dire, c’est l’opinion la plus pondérée, la mieux exprimée et la plus sensée que j’ai vu sur le sujet. Pas entièrement d’accord avec lui, mais ça fait du bien, c’est mieux que des manifestants qui hurlent à la suprématie blanche.

    (-1)
  12. Le Malicieux

    coudonc, depuis quelques temps, il y a plusieurs messages du même genre qui surgissent… troll tu pour clique?

    (-3)
    1. Bérangère

      Je rêve du jour où le système des commentaires soit sous Facebook. On y verrait plus clair

      (-3)
  13. Beaulieu

    Sous entendre que Webster n’est pas un créateur est une excellente manière de souligner ton ignorance 🙂

    (-9)
    1. Bérangère

      Je sous-entend que c’est un gars qui joue à la victime. N’est pas Martin Luther Kong qui veut.

      (2)
  14. Bérangère

    « T’en sais rien », voilà ce que j’ai retenu de ton commentaire (trop long).

    Vas à Montréal-Nord, ramasse une dizaine de désœuvrées dans rue (il y en, j’en sais quelque chose) et forme les.

    On ne leur demande pas de jouer du Corneille, mais de jouer dans une pièce. Rien de plus.

    (-14)
    1. Yannick

      Pour quelqu’un qui se contente dans 90% d’un « brrrrrr » ou de « tout est dit », je peux comprendre qu’un texte d’à peine 90 mots soit trop long.

      (16)
  15. Le Chat su’ l’divan

    Ceux qui ne comprennent pas que ça puisse faire ch!er les noirs, imaginez vous un instant une pièce montée par des Albertains anglophones qui s’appelerait, mettons, 1837, traitant de la révolte des Patriotes avec seulement des comédiens anglo Canadiens qui se déguiseraient en Papineau en chantant « c’ee en revunante de Rigooow, akrik kaput kawpwet, c’eeeeee en revunante de Rigoooow….. »

    Got the picture?

    (-27)
    1. Bahhhhhhh

      Hamilton est une comédie musicale dans laquelle les pères fondateurs des Etats-unis sont tous des gens de couleurs.

      Prix, adulation et salles combles.

      Got the picture?

      (5)
    2. quelle proportion?

      >que ça puisse faire ch!er les noirs

      Tu veux dire une minuscule proportion des noirs. La plupart d’entre eux ne sont même pas au courant que la pièce existe.

      (5)
    3. cutelin

      en meme temps qui care? c’est pas comme si les noirs se souciaient du sort des amérindiens qui ont été les premiers esclaves dans les amériques

      (1)
      1. Le Chat su’ l’divan

        Moi j’te dis que le gros Bock-Côté nous ferait une crise d’hyperventilation pendant 8 chroniques pour encore se plaindre du racisme anti québécois…

        (-3)

Les commentaires sont fermés.