ZZZZZZZZZZZZZZZZZ!



Gerry Boulet est victime, comme plusieurs autres, du syndrome : j’ai été une vedette, j’suis mort jeune, donc, j’ai le droit à un film! Un peu comme Dédé Fortin en fait! Soyons clair, si Dédé ou Gerry avaient fait comme d’autres vedettes et sorti un disque de temps en temps, tombant dans l’oubli tranquillement avec les années, il n’y aurait jamais eu de film sur ces deux-là aujourd’hui! Si Michel Rivard était décédé à l’âge de 45 ans, ça serait sûrement un film sur Rivard qu’on serait aller voir hier!

Bref, nous, on l’a vu Gerry, pis crime que c’est plate! Faut dire que ça vient du même réalisateur que Nitro! À quelques occasions vers la fin du film, on se levait debout, ramassait nos affaires en croyant que le générique arrivait. Ben non, ça continuait… interminable! Le pire c’est que ça commence bien, mais dès le moment où il arrive en France, ça devient lassant!

On n’a pas connu beaucoup Gerry Boulet et Offenbach,  mais on a tendance à croire que le groupe a quand même été une figure marquante dans les 70 et 80. L’affaire qui cloche, c’est que le film ne nous donne pas cet effet-là. Gerry donne plutôt l’impression que ça ne marchait jamais leur affaire et qu’il n’était pas si populaire que ça!

Message à Jonas: on sait pas trop ce que tu fais dans la vie, mais continue de le faire. Acteur c’est pas pour toi!

Mario Saint-Amand: Un des problèmes avec Mario Saint-Amand c’est que même lorsqu’il ne se force pas, il a l’air gelé comme une balle! Alors, évidemment qu’il  paraît stone dans son rôle de Gerry! Le hic, c’est qu’on a des doutes sur le fait que Gerry était toujours comme ça (un sourire dans la face et les yeux tout petits) dans son quotidien. Nous, on n’a jamais oublié l’acteur, on voyait juste Mario Saint-Amand avec une perruque frisée qui parle comme Elvis Graton! Ça agace!

En passant quelle était l’utilité de filmer en 3D? Oui quelques scènes ressortent bien, mais pour le reste, on repassera!


Suivi de post!


Jean-Christophe Laurence? Hein? C’est qui lui? Celui qui passe la moppe dans le département des Arts et Spectacles de la Presse et on lui a offert la critique du Gerry? Ha ben ha ben, les 4 noms proposés dans notre post de lundi n’ont pas osé se prononcer? On lit pas mal toutes les critiques cinéma de la Presse et c’est bien la première fois qu’on en voit une de Jean-Christophe Laurence!

Hmm bizarre…

Commentaire inutile à m’envoyer : T’as tellement pas de coeur,la Clique, Gerry Boulet c’était un de nos grands!