Pense que Monic la trouve pas drôle!

Le regard à la caméra toi!

Tassez-vous!

La journaliste Monic Néron 98,5 dénonce les propos sexistes à son endroit qui se sont retrouvés dans une déclaration sous serment de Service de police de Laval présenté en Cour du Québec pour avoir un mandat et trouver les motivations de l'un de ses sources policières.Le juge Jacques Chamberand a lui-même qualifié les propos de l'enquêteur Hugues Goupil de vulgaires et a demandé aux médias de trouver une façon respectueuse de rapporter la thèse d'un enquêteur visiblement d'une autre époque

Posted by ICI Pascal Robidas on Thursday, June 1, 2017

Commentaire inutile à m’envoyer: ils ont dit quoi les policiers?