Avec une plaque laide comme ça, il mérite son ticket!

Douch???

Commentaire inutile à m’envoyer: le “Je me souviens” est important!

19 réflexions au sujet de « Avec une plaque laide comme ça, il mérite son ticket! »

    1. Speak white

      Mais non, mais non, car le très honnête Philippe Couillard nous a répété que 94,5 % des gens qui habitent le territoire du Québec peuvent soutenir une conversation en français. Ça inclut:

      – Les Grecs de Parc-Extension
      – Les sympathiques Indiens de Kahnawake
      – Les Cris dans le nord du Québec
      – Les Chinois de Brossard
      – Les octogénaires anglophones de Westmount, Pointe-Claire, Beaconsfield, etc.
      – Les Italiens de St-Léonard
      – Les Pakistanais et les Hindous installés dans Notre-Dame-de-Grâces
      – Le personnel des restaurants sales du Quartier chinois

      (60)
      1. Monsieur Massé

        les blancs devraient avoir le droit d’exister aussi

        pourquoi se faire remplacer démographiquement et perdre notre héritage ethnique et par ce fait ; possiblement notre culture

        au profit de qui ? des (((banquiers))) ?

        les blancs devraient avoir le droit d’exister eux aussi

        (-2)
    2. Résident de Kirkland

      J’en reviens pas du p’tit peuple comme vous.

      Les “anglo” du westisland sont ceux qui parlent le mieux le français et contrairement à la croyance populaire, ils aiment beaucoup les Francophones. Beaucoup sont parfaitement bilingues et ils te parlent en francais ou se forcent pour parler en français.

      Mais selon encore la croyance de marde des commentateurs de la clique: JE SUIS UN COLONISÉ!

      (-3)
        1. Résident de Kirkland

          Premèrement, pour ton information, les Québecois ce n’est pas une race. Tu peux être Québécois Francophone, Anglophone ou Allophone.

          Deuxièment, tu as probablement rencontré des redneck anglais, au même titre que des Redneck francophones venant de la Beauce ou du Saguenay qui pensent que les Anglais veulent assimiler tous les francophones.

          La communauté du WestIsland est tissée serrée peu importe la couleur/la langue.

          L’entraide dans le WestIsland est 1000 fois plus élevée que dans les régions éloignées du Québec. Mes amis Franco et Anglo (Blancs/Bruns/Noir/jaunes) du WestIsland ont été 1000 fois plus proactifs pour aider la communauté que tous les autres endroits du Québec où j’ai habité.

          Comme le dit Elvis Gratton, quand un Québébois réussi à se sortir la tête de la marde, les autres Québécois (francophones) se dépêchent de le recaler! Parce que le Québécois de souche qui pense encore qu’on veut l’assimiler n’est qu’un pauvre type.

          Mes enfants seront parfaitement bilingue dans un environnement où tous et chacun parle très bien les 2 langues et se fout éperdument de ce que les autres font/pensent.

          Lorsque tu sortiras de chez vous et que tu contribueras à ta communauté et que tu viveras en harmonie avec les autres, tu enlèveras tes lunettes brunes.

          (-6)
  1. phil

    Beaucoup d’anglophones et/ou de fédéralistes utilisent des contours de plaque en plastique qui couvrent expressément les mots “Québec” et “Je me souviens”, ne laissant voir que le numéro de plaque. Il est temps que la police applique la loi.

    (32)
  2. DURA LEX SED LEX

    2] Dans le cas des mots « Je me souviens », ceux-ci sont peut-être moins pertinents ou stratégiques aux fins de la sécurité routière, mais le Tribunal retient que l’article 32 al. 2 du Code de la sécurité routière ne prévoit aucune exception ou exemption. L’article n’indique pas que le nom « Québec » et les mots « Je me souviens » peuvent être cachés en totalité ou en partie.

    [13] En l’absence d’exceptions à l’article 32 al. 2, le Tribunal est d’avis que tout ce qui peut faire l’objet d’une lecture et qui est inscrit sur la plaque doit pouvoir être lu. Tout objet pouvant empêcher de lire les lettres, les chiffres, le nom « Québec » et les mots « Je me souviens » est donc interdit.

    [14] De plus, il ne suffit pas que la plaque soit lisible seulement lorsqu’elle est vue de face, mais il faut aussi qu’elle soit libre de tout objet ou de toute matière qui pourrait empêcher la lecture de tous ces éléments (lettres, chiffres, nom et mots), sous tout autre angle. Le Code de la sécurité routière ne précise pas d’angle minimum pour la lecture de la plaque d’immatriculation. Dès qu’un objet quelconque peut empêcher la lecture de celle-ci, le Tribunal est d’avis qu’il y a infraction à l’article 32 al. 2 du Code de la sécurité routière.

    (14)
  3. Mike

    $63 + son contour de plaque en plastique, $12 chez canadian tire, qui va terminer au poubelle. L’abrutis aurait dû aller travailler au lieu de rester dans la rangée automobile à chercher une cochonnerie à mettre sur son char de m.e.r.d.e

    (0)
  4. Un automobiliste-cycliste

    Commentaire inutile a m’envoyer:il a juste a contester,la contravention étant en français uniquement, tout
    a Montréal est bilingue

    (-15)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *