25 réflexions au sujet de « Ben lâche Spotify alors! »

  1. Yannick

    Je parle peut-être à travers mon chapeau, mais je serai prêt à parier que dans tous les autres aspects de sa vie, elle est une femme bien de son temps et adopte les nouveaux modes de consommations; Amazon, Uber, Apple TV, Netflix, Air BNB, marché GoodFood, etc.

    C’est assez hypocrite par la suite de décrier le modèle de Spotify, alors que tu mords à pleine dents dans les autres services.

    Parallèlement, comment se fait-il que pour la télévision, le modèle de la diffusion en continu ne semble pas poser problème et que le milieu semble s’être adapté à merveille, alors que pour la musique, on dirait que c’est l’armagedon. Peut-être qu’il serait temps qu’ils pensent sérieusement à comment faire valoir leurs intérêts dans cette nouvelle réalité au lieu de jouer aux pleureuses à la moindre occasion.

    (30)
  2. Andrew

    La meilleure façon de l’encourager est de ne pas acheter ses albums
    pour qu’elle se trouve une job dans laquelle elle est bonne et compétente.

    (29)
    1. Catherine Dorion, Manon Massé, Valérie Plante, Mélanie Joly, Justin Trudeau, Carey Price, François Massicotte, Denis Lévesque, Isabelle Maréchal, Jean-Philippe Wauthier, Marie-Claude Lortie

      «… pour qu’elle se trouve une job dans laquelle elle est bonne et compétente.»

      Il faut être bon et compétent dans nos jobs? Depuis quand?

      (13)
  3. Langue sale

    Elle devrait s’abstenir d’acheter une soupe tonkinoise si chère. Elle n’a pas pensé à combien de soupes Habitant elle aurait pu s’acheter à la place ? Elle en aurait assez eu pour passer l’hiver.

    (14)
  4. Diogène

    Qu’on aime sa musique ou pas, elle a raison. Le streaming n’est rentable que pour ceux qui sont déjà installés depuis longtemps. Quand on écoute de la musique sur notre 3G et qu’on manque de données mobiles, on n’hésite pas à payer notre fournisseur téléphonique pour continuer à écouter de la musique, mais on daigne rarement payer les artistes directement pour écouter leur musique.

    (8)
  5. Expert culinaire

    Tu nous inclus pas le post facebook de Francois Lambert sur le sujet? Come on. C’est pas comme si Francois se prononçait continuellement sur tout.

    (5)
    1. Caboum

      Des idiots du Québec et peut-être du Canada en voyage quelque part sur la boule qui ne se pouvaient plus et devait écouter Chose Pelgag à l’endroit ou ils se trouvaient…..

      (9)
  6. **sigh**

    Elle paye sa soupe tonkinoise avec l’argent de spotify et vit de sodeq, socam et festivals subventionnés. Elle peut bien détester le capitalisme.

    (4)
  7. Billy Bob

    Bin plate pour les musiciens, mais quand on peut payer 15$ par mois pour presque toute la musique imaginable, c’est bin difficile de nous demander de payer 10-15$ pour 1 seul album après…

    On a beau aimer votre musique, on nous habitue à tout avoir pour pas grand chose, alors avoir une seule chose pour le même prix qui nous donne tout, ca marche comme pu.

    Et tout est plus facile à gérer avec Spotify, quand on download des mp3 on the side, ca demande un peu de gestions de fichiers. Encore là, on nous habitue à l’extrême facilité.

    Alors encore une fois, c’est bin plate, mais le monde la musique change… Il faudra faire votre argent avec les shows et les tshirts. Je trouve ca bin domage moi-même, mais c’est de même. La musique c’est plus comme avant, tout est très éphémère comparé à il y a quelques années. Bienvenue à l’ère du numérique où on scroll et on scroll et on scroll … de la nouveauté, toujours de la nouveauté. Plus rien de dure.

    (1)
  8. Claude Crémeux

    L’équation est vraiment simple à faire, ce n’est pas de la physique quantique. Quand ta musique est bonne, tu vends des disques. En masse. Ce qui ensuite engendre encore plus de popularité et la vente de billets de spectacles.

    (-1)
  9. Paul Dimitri

    Le meilleur moyen d’encourager un artiste maintenant c’est d’aller le voir en spectacle.

    Si j’achète un CD ou les chansons en numérique pour l’encourager, c’est vraiment pour l’encourager car le CD va prendre la poussière et les chansons numériques ne seront jamais écoutées pour la simple et bonne raison que maintenant, je ne jure que par mes listes de lecture sur Spotify. Pas le temps de niaiser à changer d’application pour écouter une chanson. Elle n’aura pas le choix de s’adapter ou choisir un autre métier.

    (-1)
  10. Pseudo-flyée avec un nom à coucher déyore

    Je déteste tout ce que chante cette fille.

    First: elle est tout, sauf flyée.
    Second: ses chansons sont plates
    Third: elle bouge comme une coincée qui se force à bouger

    (-1)
  11. Mam Cousineau

    À-part de vieilles matantes boomers pékistanaises unilingue, ça existe encore du monde qui achète des CD ou des DVD en 2018??? Elle devrait pas se plaindre car avec un nom de marde de même, c’est sûr qu’elle est subventionnée par l’ADISQ et le gouvernement

    (-4)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *