Martin Juneau accepte bien la critique…

Méchant prétentieux: Bonne vie et prière de ne plus revenir chez nous pour …toujours!

Imaginez $$$$$ qu’il fait avec un groupe de 30!

 

Commentaire inutile à m’envoyer: Apothic Red c’est un vin nature?

27 réflexions au sujet de « Martin Juneau accepte bien la critique… »

  1. Max

    Martin “Natural wine lover 4ever” Juneau
    Comme si le français était une langue de seconde zone dans le domaine des vins.
    L’esprit de colonisé partout.
    Sinon, je me demande juste qui boit 7 vins en mangeant. Un bonne vin. de la bonne compagnie et du plaisir, c’est ça l’esprit.

    (41)
      1. Stéphane Travail

        Un vin nature c’est un vin du moyen-âge en quelque sorte, bien qu’il n’y a aucune garantie qu’il sera mauvais, c’est rarement un gage de meilleur goût parce que tout ce que l’industrie du vin a appris à bien faire depuis les années 1700 n’est plus mis en pratique.

        (0)
    1. Mephisto

      Ouais mais il est toujours obligé de partager le contexte, du genre “pendant que je me faisais masser les pieds par une super employée vietnamienne” ou alors “j’étais en train de me magasiner des jouets made in Québec”…

      (1)
  2. Prof Bof

    Juneau a été maladroit.

    Le gars s’exprime librement, correctement (ce ne sont pas des insultes gratuites), la moindre des choses est de respecter l’opinion de sa clientèle (même si elle vous déplaise).

    Encore moins envie d’aller au Pastaga. Je me sentirais obligé d’aimé son VIN NATURE sous peine d’y être banni pour toujours.

    (15)
  3. Samuel (6 ans à l'époque, aujourd'hui, ado de 19 ans)

    Un jour, j’avais pris des médicaments qui altéraient mes papilles gustatives. j’ai exigé du McDo qu’ils changent ma liqueur de couleur orange car ça ne gouttait que l’eau. Ils ne m’ont jamais mis à la porte, m’ont changé ma liqueur et ont espéré que je revienne souvent dépenser mon cochon dans leur resto. C’était pas leur faute.

    (14)
  4. hagen

    Est-ce que le gars qui critique les vins ne serait pas Wauthier, par hasard? Je sais qu’il aime les vins chers et que ses papilles sont très sensibles (à défaut d’être très sensible aux revendications salariales des autres.)

    (6)
    1. Question

      On connaît les trooooollls mais il y a aussi un autre genre qu’on voit de plus en plus souvent, quel nom leur donner ? Ce qu’ils disent n’est pas drôle, ce n’est pas créatif, juste du niaisage de sans dessein. Ils récupèrent un fait d’actualité et l’amalgament à autre chose, des fois sans aucun rapport mais même quand il y a un rapport c’est co—-n. Exemple ici, hagen. Autre exemple, une femme connnnnnne, appelons-la Sylvie, fait une vidéo et voilà qu’on vient écrire, « ce serait-tu Sylvie ? ». On fait aussi très souvent ça avec les politiciens : exemple, une crosse arrive et quelqu’un va dire « est-ce Lisée ? » (ou un libéral, peu importe). Pourriez-vous arrêter, servez-vous de votre cerveau au lieu de vos conn…eries qu’on dirait dites par la bouche d’un enfant. Et un autre point commun : c’est souvent écrit avec des fautes malgré le fait que ce n’est habituellement qu’écrit en borborygmes, en quelques mots seulement.

      (-2)
  5. Témoignage perso

    J’y suis allé une fois, au Pastaga. Mes proches et moi on a adoré la nourriture et l’ambiance, mais on n’a pas été capable de terminer la bouteille de vino, étant donné qu’il goûtait mauvais même si on aimait bien le concept de “nature”. Donc je peux comprendre le témoignage du client.

    C’est drôle que Juneau le prenne mal, car le vin, c’est pas mal la seule chose dont il n’est pas directement responsable dans ce resto ! C’est vraiment la moins pire des critiques je trouve…

    (6)
  6. Claude Crémeux

    Vous êtes obligé d’aimer ce que Martin vous sert, compris? Vous mangez dans son restaurant, alors aimez. Non, vous n’avez pas droit à votre opinion ni à vos propres gouts. C’est ceux de Martin qui comptent. Et puisque vous allez manger dans son établissement à lui, tous vos gouts tombent et n’ont plus aucune importance, c’est ceux de Martin qui comptent, uniquement. Bonne appétit dans le restaurant de Martin, et vous êtes mieux d’aimer ca, bande d’incultes culinaires.

    (5)
    1. M.Pipi

      C’est vrai que c’est rare un restaurateur qui n’essaie pas de se bâtir une clientèle. Forcer le monde à boire de la pisse et à aimer ça, bravo Martin!

      (5)
  7. Terraterre

    C’est qui Juneau? Quel inculte, un bon vin du genre Caballero de Chili, pas trop cher, idéal pour concours de calage et meilleur qu’un dentiste pour éliminer le tartre sur les dents!

    (0)
  8. Bérangère

    Je ne comprends pas l’obsession du critiqueu péteux de broue de commander SEPT bouteilles déséquilibrés alors qu’une bonne Henneken (ultra uniformisé) fait la job?

    (-2)
  9. ̶N̶é̶o̶p̶h̶y̶t̶e̶

    Pour moi, honnêtement, un vin doit être droit dans ses bottes : tendu, fébrile, vif, arrondi par la patine du temps, mais pas trop. Trop rond, il me roule dans la bouche et je n’ai pas le choix de le recracher, avec dédain, sur les gens qui m’entourent.

    Alors je peux comprendre.

    (-4)
    1. phil

      Moi, mes critères sont les suivants : ça doit pas lever le coeur être buvable), ça doit pas donner mal à la tête et évidemment, ça doit saouler.

      (3)
      1. N̶é̶o̶p̶h̶y̶t̶e̶

        Sincèrement, je ne veux pas faire mon “snob”, mais je ne conçois même pas que des gens dits “normaux” puissent porter ce genre de rinçure à leur bouche, alors, en tout respect, s’il fallait qu’un jour vous m’en servissiez et que j’en busse, je vous le recracherais immédiatement directement dans le visage et vous deviendriez pour moi un objet sans âme qu’on peut utiliser comme il nous plaît.

        (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *