Heuuuu… il n’y a pas un interdit de publication?!?!?

Sur l’identité de la jeune victime????

Un tour de passe-passe, Richard?

Commentaire inutile à m’envoyer: techniquement il a le droit!

16 réflexions au sujet de « Heuuuu… il n’y a pas un interdit de publication?!?!? »

  1. Jeanvingt23

    La clique tu es cheap, rendons hommage à cette fillette, elle ne mérite pas de mourir dans l’anonymat le plus complet. Je ne peux pas croire que cette pauvre petite a été torturé et malmené, comment de tels monstres ont-ils pu faire ça. Cette mort est d,une tristesse sans nom et me donne des nausées.

    (85)
    1. Le Gauchisme judiciaire en vue (ou la Honte)

      L’anonymat doit être conservé le plus longtemps possible, jusqu’à temps d’être sûr que ses tueurs, avec encore du sang sur les mains, soient scientifiquement prouvés 100% coupables…Et puis, on pourquoi pas maintenir l’anonymat indéfiniment, de façon à laisser aux tueurs une 36e chance au crédit, de les protéger contre d’éventuelles représailles qui irait à l’encontre de leurs droits et libertés et surtout de leur éventuelle réintégration dans la société: après une grosse sentence quasi-inhumaine de 20 ans, ils pourraient peut-être sortir au bout de 10 ans pour bonne conduite et jouir de la sécurité de l’anonymat et, qui sait, se refaire une petite famille, comme Guy Turcotte l’a déjà affirmé? Oh! On m’avertit que le père est schizophrène: donc il n’est pas responsable de ses actes, ce ne fut qu’une crise passagère et que l’on relâche immédiatement cet individu innocent dans le public!

      (-3)
      1. Take a kayak

        Jamais personne n’écoperas de 20 ans dans cette affaire ”inhumaine’,justement parce que c’est inhumain et donc les accusés seront déclarés ”irresponsables” par un habile avocat.

        (2)
    2. Batoche

      J’ai entendu dire que le père et la belle-mère votaient libéral. Qu’est-ce que t’en penses mon Jean?

      (-33)
      1. Cosima

        Moi, je suis plus curieuse de savoir ce qu’il pense des coupures sauvages du parti libéral dans les services sociaux.

        On a beau mettre le blâme sur les parents; il n’en demeure pas moins qu’on veut une société qui se donne les moyens d‘intervenir quand les parents ne sont pas aptes dans leur rôle.

        (6)
  2. Capitaine Évident

    C’est un avis public, il a le droit.

    Et, contrairement aux colons, la maison funéraire ne publie pas l’adresse des parents, leur numéro de téléphone et tout autre information privée.

    (23)
  3. Leurre Juste du Camionneur

    C’est l’annonce de la maison funéraire. Il aurait fallu qu’eux aussi cachent le nom? La fillette aurait aussi été exposé avec un linge noir sur le visage?

    (17)
  4. Justice de Banane

    C’est l’avis de décès qui est public .

    Il n’y a pas les noms des assassins qui eux sont protégés, la petite elle est malheureusement décédée .C’est quand même une curieuse idée que de protéger l’identité des assassins en disant vouloir protéger les victimes, alors que c’est justement en publiant les noms des assassins que l’on pourrait protéger et assurer une surveillance de leurs enfants et potentielles victimes.

    Encore une fois certains agitateurs d’extrême gauche comme Camus tentent de se servir de cette nouvelle contre Martineau à des simples fins partisanes de leur agenda d’extrémisme de gauche, quelle mauvaise foi ,malhonnêteté et hypocrisie de leur part .

    (11)
  5. Baroness

    comme c’est l’avis de décès qui est dans le journal penses pas que sa compte

    (9)
  6. Le papet

    Sous prétexte de protéger le frère de la fillette, on protégeait par la bande les monstres qui ont fait ça. Honte pour les règlements trop rigides. Grand respect pour la petite martyre.

    (5)
  7. La petite a l'écoutait pas

    Il va falloir aller a l’extérieur du Québec pour voir ce que l’on fait dans ces cas extrêmes parce que,de toutes évidences,les Québécois sont incapables de gérer la DPJ efficacement.

    (0)

Les commentaires sont fermés.