Le journaliste Daniel Leblanc sur Martineau!

Outch!!!!

Lorsque Daniel Leblanc tweet l’article de Richard Martineau… il en ajoute un peu!

Commentaire inutile à m’envoyer: il a raison!

42 réflexions au sujet de « Le journaliste Daniel Leblanc sur Martineau! »

  1. phil

    Daniel Leblanc travaille au “Globe and Mail”, un organe anti-québécois canadien-français virulent. Qu’il se garde une petite gêne.

    (83)
    1. L'épinette

      Le pouvoir impérial, anciennement britannique, aujourd’hui mondialiste, s’appuie toujours sur ce genre d’individu semi-lettré prêt à se prostituer au pimp le plus offrant, dans le seul but de nourrir son immense ego.

      (22)
      1. Le Malicieux

        Quelqu’un lui a pissé dans l’oreille… c’était une commande, de toute évidence.

        (12)
  2. Bock la graine

    Dans les milieux bon chic bon genre, on refusera toujours d’admettre que Richard est l’indispensable relais entre la stratosphère intellectuelle et l’homme ordinaire.

    Si Richard n’existait pas, le commun des mortels croupirait dans l’ignorance la plus abjecte.

    (29)
    1. La Grande Noirceur pré-Mardetineau

      Je suis fier d’être né à une époque où Richard Martineau a sa chronique quotidienne dans le Journal. Je frissonne quand je pense à la Grande Noirceur pré-Mardetineau.

      (6)
      1. Dessine-moi une conseillère municipale du dimanche

        Je ne m’ennuie pas du tandem Franco Nuovo/Marie Plourde d’il y a 20 ans. Deux beaux téteux dont les routes se sont séparés à 180 degrés l’une de l’autre.

        (3)
      1. Bock la graine

        Le mépris de l’homme ordinaire ne vous étouffe visiblement pas.

        Allez, bon vent !

        (3)
  3. Capitaine

    Quand un journaliste se sent obligé de dire tout ce qu’il considère avoir fait de bien dans sa vie, ça part mal.

    (28)
  4. Si ça sent la merde, que ça ressemble à de la merde et que ça goûte la merde, c'est sans doute Leblanc

    Daniel Leblanc est ce colonisé rampant méprisable qui, après un débat des chefs lors de la campagne électorale québécoise de 2003, avait rendu service à Jean Charest en harcelant sans arrêt Bernard Landry à propos de Jacques Parizeau.

    Leblanc accusait alors faussement Parizeau d’avoir repris ses paroles (justes) de 1995 sur l’argent et les votes ethniques. En somme, Leblanc maîtrisait déjà l’art de la fausse nouvelle au service de ses petits amis politiques libéraux.

    (27)
  5. Ginette Paquette

    Yves Boisvert parle de boutons de manchette ce matin alors tout ça commence à devenir ridicule! Tout le monde sait ce qu’est un signe religieux et on ne commencera pas à faire des finasseries là-dessus et à s’enfarger dans les fleurs du tapis!

    Il y a le voile islamique, la kippa juive, le turban sikh et la croix chrétienne. Le reste, c’est juste du bruit ambiant pour noyer le but de ce projet de loi. D’accord pour le baillon, ça fait trop longtemps que ça traîne cette histoire-là!

    (16)
    1. Honte au Québec

      Trop longtemps? On enlève des DROITS à une minorité parce que ça «  fait trop longtemps qu’on en parle »? Calv*ire, on se croirait en Allemagne sous Hitler.

      Donnez-moi un exemple d’un problème qui serait advenu, réel et concret avec liens sérieux à l’appui, un seul, que cette loi règlera.

      Jusqu’à date, personne n’en a trouvé. Personne!!!

      Quand la CAQ était dans l’opposition, ça gueulait fort contre le bâillon… Maintenant, ils l’utilisent 2 fois en 2 jours. Du jamais vu dans l’histoire parlementaire du Québec.

      Imaginez maintenant avec la proportionnelle…

      (-14)
  6. Capitaine Évident

    Un commentaire brave, nouveau et qu’on a jamais entendu avant. Un peu comme “Trump est un gros pas fin” mais plus révolutionnaire.

    (13)
    1. Allah Papanthoute

      C’est comme dire qu’on est un média “alternatif”, alors qu’on sait que le propos va être quand même à la sauce Elkouri/Cassivi…

      (7)
    1. Ceci est un message codé à l'intention de Kim Jong-Un

      Les carottes sont cuites. Je répète: les carottes sont cuites.

      (3)
  7. Le Malicieux

    #1 Non, c’est le symbole d’une union.
    #2 Non,seulement ceux des autres religions, nous sommes chez nous icitte; avant la gauchiasserie, personne ne s’offusquait d’une croix, peut importe l’endroit où elle se trouvait…

    (3)
  8. Globul

    En même temps, il est vrai que ce projet de loi est mal écrit et laissera la place à de trop nombreuses contestation et interprétation. En laissant de côté l’argumentation POUR ou CONTRE, il est vrai qu’en inscrivant simplement les signes religieux au sens large ça laisse place à une dérive. Contrairement au projet des péquistes qui parlait de signe ostentatoire qui, au moins, limitait un peu la portée, ici on utilise un terme large. Si on utilise les jugements de la Cour suprême qui indiquait que l’application d’une religion est propre à chacun et que si une personne décide que sa religion lui dicte de porter un chapeau de poil et que sa croyance est sincère cela est considérer comme une application de sa religion, nous nous lançons dans une série de cas qui durera au moins dix ans.

    C’est là la difficulté de ce type de sujet. Si tu précises, tu es discriminatoire, si tu es large, c’est trop difficile à interpréter. Dans les faits, si nous lisons les attendus du projet de jugement, dès les premières lignes on comprend que le véritable objectif est d’enrayer le voile islamique et rien d’autre. Restera à savoir s’ils réussiront à justifier l’atteinte à la charte suivant les critères de l’atteinte minimale, de la justification dans une société libre et démocratique ainsi que démontrée qu’il y a un véritable problème à régler qui ne saurait être réglé sans une atteinte à un droit fondamental.

    Juridiquement ce sera intéressant

    (3)
    1. Yannick

      C’est vrai, il y a place à interpretation. L’important, c’est d’avoir une loi suffisamment élaboré pour qu’elle se tienne et qu’elle comporte une idée plutôt précise de ce qu’elle veut accomplir. On appelle ça “l’esprit de la loi”. Après, c’est justement la fonction des juges d’interpréter les lois et de les appliquer en respectant l’esprit de celle-ci. Il serait quasiment impossible, et excessivement inefficace, de tenter de faire des listes exhaustives de tous les cas de figure pour toutes les lois. Si tel était le cas, chaque lois prendraient plusieurs décennies à voir le jour et au final, il manquerait inévitablement des cas de figure.

      En fait, cette liste se fait au fur et à mesure que les causes se présentent. Ça s’appelle la jurisprudence.

      (8)
      1. Globul

        Je demeure très sceptique de l’applicabilité de cette loi. MAIS, Legault a possiblement trouvé, sans le savoir peut-être, le moyen de faire mousser le mouvement indépendantiste au Québec. Quand cette loi sera démolie par le plus haut tribunal du pays en raison de la charte canadienne je m’attends à une montée du mouvement qui y verra l’argument de vente pour convaincre des Québécois de la nécessité de l’indépendance. Encore une fois, on jase pour jaser, je ne prends pas position, mais j’ai l’impression que ce sera une des conséquences possibles.

        (5)
        1. Yannick

          C’est pas fou se raisonnement sur la promotion de l’indépendance sur le dos de cette loi.

          On verra bien.

          (3)
  9. Richard Oc-e-No

    Bonjour lectorat de la clique!

    Sur le fond de la question vous en pensez quoi?

    Un jonc de marriage pour un chretien:

    (1) Est-ce un symbole religieux? Oui ou Non

    Si vous avez repondu oui a (1)
    (2) Devrait-on l’interdir aux fonctionnaires puisque tous les symboles religieux devraient etre interdit selon le project de loi? Oui ou Non

    Si vous avez repondu Non a (2)
    (3) Expliquez pourquoi?

    Beaucoup de gens on beau trouver le sujet ridicule, il illustre la difficulte de definir clairement ce qu’est un symbole religieux

    Merci lectorat de la clique de repondre respectueusement a mes questions!

    (-20)
    1. Queue Molle

      Ça devient lassant un moment donné des cons comme vous et Sol Zaneti qui complexifient inutilement un enjeu pourtant simple:
      On ne veut pas de religions dans l’espace public. On est majoritairement mal à l’aise à la vue d’une femme qui porte le voile et du masochisme épouvantable qui se cache derrière ce geste.

      Vous avez entièrement raison dans votre réflexion mais personne n’est mal à l’aise avec une femme qui porte une bague. C’est ça la différence.

      (18)
      1. Honte au Québec

        Lassant? Oui mais c’est exactement le genre de chose qui se retrouvera en Cour et face à laquelle la CAQ perdra sa cause et la face.

        Cette loi est totalement absurde et règle un problème inexistant. C’est comme les Pinault-Caron au pouvoir.

        By the way, quelles punitions ont-ils prévu dans leur loi, contre les récalcitrants? Aux dernières nouvelles, ils avaient malencontreusement oublié cet aspect.

        La police viendra arrêter et menotter les profs pendant leurs cours?

        (-10)
        1. Queue Molle

          Les récalcitrants se feront probablement payer leur amende par les frères musulmans ou une entité quelconque provenant d’un havre de paix et de liberté comme l’Arabie Saoudite. Une idée comme ça, pourquoi ne ferait-on pas payer l’amende par le mari d’une voilée?

          (8)
        2. Yannick

          Quelle punition? Bien, ça ne sera pas criminelle, à ce que je sache.

          J’imagine que ce sera des avertissements, suivies de suspension et éventuellement d’un renvoie. C’est bien assez.

          Tu imaginais quoi? La prison?

          (6)
    2. Prolétariat

      On peut se marier au civil, même les gays le peuvent ; c’est l’alliance de deux personnes pour former un couple point que ce soit devant l’état où l’église il symbolise l’union de deux personnes. Ça a pas été long hein champion. Va falloir aux pro-Islam radical se trouver une autre poigné.

      (17)
    3. Yannick

      Non, le jonc n’est pas un symbole religieux. C’est un symbole d’union.

      C’est la cérémonie qui est célébré dans un cadre religieux ou pas. Le jonc n’est que le symbole de l’union entre 2 personnes et ne revêt en lui-même aucune signification religieuse. Si vous avez célébrer votre mariage dans un cérémonie religieuse (peu importe laquelle), le jonc et l’union reste valide même si vous renoncez à votre foi ou la changez dans le futur. Combien de gens de la génération des baby-boomers ont célébrer leur mariage à l’église alors qu’ils y allaient à chaque semaine et était plus ou moins pratiquant, alors qu’aujourd’hui, il ne foutent plus les pieds là-bas et considère leur foi comme une chose du passé? Aucun d’eux n’a remis en cause leur union ou retirer leur jonc pour cette raison. Dans l’esprit des gens, le jonc de mariage n’est clairement pas associer à la religion.

      Je comprends que c’est subtil, mais je suis tout-à-fait confiant que quelqu’un qui a un niveau de discernement suffisant pour bien fonctionner en société comprendra très bien cette subtilité et arrivera à trancher cette question sans difficulté. Seule les personnes de mauvaise foi qui veulent pousser un agenda quelconque en utilisant des raisonnements fallacieux, ou qui sont très pauvrement pourvue en discernement, ne feront aucune distinction entre un jonc de mariage et une kippa.

      (16)
      1. Globul

        Justement, la religion est dans le regard de celui qui porte le signe. Même si pour moi mon jonc n’est pas religieux, le Curé lors de mon mariage le décrivait bien comme un signe religieux. Si j’étais croyant peut-être que je le verrais comme un signe. Un autre exemple. Les Dreads portés par les rastas. Je doute fortement que toutes les personnes portant ces dreads soient croyantes, mais ça demeure un signe religieux pour plusieurs. Pour bien des gens, ce n’est qu’une coiffure.

        Oui l’argument du jonc était une tactique de diminuer l’argumentation par une exagération, n’en demeure que ça démontre que nous sommes dans une situation complexe. Tout ça pour enrayer le voile islamique.

        (-6)
        1. Yannick

          Entièrement d’accord avec toi que l’aspect religieux est dans le regard de celui qui le porte. Cependant, cette loi permettra de situer la religion sur l’échelle de valeur d’une personne donnée.

          Par exemple, si une personne enseignante qui porte n’importe que symbole religieux (turban sikh, chapelet, hijab, etc.) est appelé à le retirer durant ses heures de travail, en conséquence de quoi, elle ne pourra plus pratiquer son travail et que cette personne décide que ce compromis est inacceptable et préfère se retirer de sa profession, cela démontre sans équivoque que sur son échelle de valeur, sa religion est au dessus sa vocation d’enseignant. C’est pas anodin, comme position! La personne préfère se retirer de la mission noble de former les esprits de demain au profit de conviction religieuse.

          Pour la plupart des métiers, je ne vois pas de problème à ça. Par contre, pour une profession tel qu’enseignant, je ne peux pas cautionné le fait que des gens mettent leur conviction religieuse au dessus de la mission d’enseigner aux enfants.

          Dans mon esprit, ça ne fonctionne pas, c’est illogique et grotesque.

          Qu’on soit clair, je comprends très bien que cette loi cible les voiles plus que tout autre chose. N’empêche qu’une fois devant la loi et son intention, je ne peux pas être contre. Ce serait renié ma vision d’une société moderne et évolué.

          (3)
    4. À bas les religions.

      Si c’est un mariage religieux, à l’église, oui c’est un symbole de cette union dans le cadre d’un processus religieux. Il faut l’interdire car il entre dans la définition de “symbole religieux” de la loi 21.
      Si c’est un mariage “full” civil, dans un terrain de camping, où le célébrant est ton chum de brosse, non ce n’est pas un symbole religieux. Si c’est un maire qui marie une Julie et un Pierre Karl, non, ce n’est pas un symbole religieux. c’est un bijou. La preuve, leur mariage n’a pas tenu.

      Donc la solution: poser la question: où t’es-tu marié ?

      (-5)

Les commentaires sont fermés.