Ho boy… ça… ça fait mal!

Ça c’est non!

Commentaire inutile à m’envoyer: c’est “We the North”

55 réflexions au sujet de « Ho boy… ça… ça fait mal! »

    1. Aux poubelles les poseurs

      Même Kijiji / Ebay s’en mêle c’est leur bannière ce matin.

      Surfer sur la popularité d’un truc pour prétendre être “cool” c’est pathétique.

      (4)
  1. Le Malicieux

    L’air particulièrement con.

    Des gens suivent ce tawoin je présume?

    “Le malheur des jeunes generation est que les modèles qu’on leurs propose sont invariablement des dégénérés “.

    (47)
    1. Archive

      ” Des gens suivent ce tawoin je présume? ”

      Beaucoup d’Indiens et d’Indonésiens je présume:

      http://archive.ph/bDLlN

      ” Un forfait promet 15 000 abonnés en échange de 55 $US (75 $CAN). (…) The Pretty Runner vient de passer de 294 à 15 500 abonnés. Et son compte est encore actif sur Instagram.

      Mais 24 % de ses nouveaux abonnés viennent de l’Inde et 23 % de l’Indonésie. Le Canada n’apparaît pas dans la liste des pays d’origine de ses abonnés. ”

      Acheter des suiveux ça doit être le secret le moins bien gardé des zinfluenceurs.

      C’est comme les stéroides dans les concours de musculation: tout le monde est sur la ‘sauce’.

      (14)
    2. Le problème

      Les gens suivent n’importe quoi, faute de mieux.

      La voie est grande ouverte pour un leader charismatique et malveillant.

      Look Who’s Back (2015) pourrait s’avérer le film prémonitoire de notre temps.

      (5)
    3. La Chasse Galerie

      J’y ferais éclater un sac à pet dans la face. Méchant insignifiant, en effet.

      (5)
  2. Mr B

    C’est fou à quel point les instagrammeux surfe toujours sur leur petite vague de tendance. Si les Raptors n’auraient jamais été qualifiés pour la finale, jamais on aurait vu ce genre de personne poster des photos sur leur fil Instagram. Cette hypocrisie me fait vomir…

    (42)
    1. Kewahaie Lénorde (C'est ben çà son nom hein?)

      OK P.O., nomme moi un joueur du Spurs….
      Maudit suiveux! Çà, c’est comme quand soudainement, tout le monde aime le football pour le Superbowl.

      (12)
        1. Petit monde

          Dans la même catégorie de minables losers, ajoutons les fefans du Canadien qui, en raison de leur haine juvénile des Bruins de Boston, sont soudain devenus des fefans des Blues de St-Louis.

          (1)
  3. Vital Laforce

    Comptez sur nos influenceurs qui n’ont jamais regardé une partie de basketball de leur vie mais qui viennent surfer sur la vague des Raptors juste pour paraître cool.

    (31)
  4. Leurre juste du camionneur

    “We the north” alors que Toronto est là deuxième ville la plus au sud du Canada après Windsor et que plusieurs équipes de la NBA sont au nord de Toronto.

    Un peu ridicule, mais au moins ils gagnent.

    (22)
    1. M. Constate

      Malgré tout ce marketing à la con pour plaire aux USA, certains tarlas américains doivent penser encore que Toronto est situé dans un état au nord des États-Unis. Sont tellement caves pour ce qui est de l’extérieur de leur pays, c’est incroyable.

      (4)
      1. La misère

        “Les Américains sont caves mais si quelqu’un ose dire quoique ce soit contre les Québécois, je serai outré”.

        (6)
    1. Yannick

      J’ai pas besoin d’un article pour me rendre compte que c’est de la bouette. Et encore, la bouette, ça peut être pratique. Prends les cochons, par exemple. ils se roulent dedans pour se rafraîchir. C’est toujours ça de plus utile qu’un influenceur.

      (8)
    2. Archive

      Intéressant mais la prochaine fois fais une copie de sauvegarde avant avec Achive.today (ou .ph ou .is )

      Ça beau être un bon reportage ça demeure La Prêche malheureusement alors pas de clics pour l’OBNL de la paroisse du Plateau.

      http://archive.ph/bDLlN

      ” Quinze mille abonnés achetés. Des mentions « J’aime » générées par des robots. Des photos truquées. Notre journaliste a multiplié les méthodes controversées pour faire mousser la popularité de son personnage créé de toutes pièces, The Pretty Runner, sur Instagram. En quelques mois, des entreprises et la Ville de Montréal lui ont offert plus de 3500 $ en argent et en cadeaux. “

      (7)
  5. L'épinette

    Le «nation-building» instantané autour des Raptors depuis 2 semaines est pathétique et ne ramasse que les plus niais d’entre nous. La plupart des Québécois (et des Canadiens hors-Toronto en général) n’ont jamais écouté un traître match de basket de toute leur vie, mais du jour au lendemain, pour bien paraître, il faudrait soudainement se mettre à vibrer derrière ce club qui nous est étranger et prétendre qu’on est vraiment intéressé par quelques congoïdes millionnaires qui dribblent et qui prétendent représenter le nord via le slogan «We the North»? Bel exemple de nationalisme à usage unique, pour ne pas dire de nationalisme à usage strictement commercial…

    (16)
    1. le monon'c qui payera pas une cenne pour assister à un match

      JVeux le retour des Expos!!! Russell Martin!!! Nous sommes tous des Blue Jays!!

      Ah oups la frénésie de 2016-2017 est disparue aussi vite qu’elle n’est apparue…

      (3)
      1. Tracteur

        Lors du buzz Blues Jays c´était presque non-canadien d´être partisan des Jays, une sorte d´ennemi du peuple. Le plus drôle se sont les nouveaux convertis qui écoutait que 5 ou 6 matchs de baseball par année qui était les plus agressive. Je suis un partisan des Red Sox et j´ai trouvé que certains nouveaux fans des Blues étaient plus agressif que les partisans des Yankees.

        (0)
    2. cutelin

      ca fait un sacré bout de temps qu’un club canadien n’a pas remporté de championnat dans un des 4 sports majeurs en amerique du nord, avant les raptors faut remonté au blue jay en 1994 avec le base ball

      aussi les clubs montréalais font dur dernierement, seul le hockey mineurs nous permet encore d’avoir un peu de fierté avec la coupe mémorial

      en effet le basket ball n’est pas si populaire comme le hockey, mais ca n’empeche pas nos clowns en politique de souhaiter le retour des expos pour le base ball et je suis a peu pres certain que l’interet au base ball au quebec doit etre aussi grand que celui au basket ball

      (-4)
      1. feu M. Labitte

        Astie que tu dis n’importe quoi toé.

        Les Jays ont gagné en 92 et en 93. S’ils ont gagné en 94, c’est ben en jouant seul, les autres étaient en grève pauvre cave.

        Awèwe pauvre cave, pogne les nerds.

        (0)
  6. PO Laiddouin

    Je me demande, il est assis sur quoi pour avoir une face de constiper comme la sienne.

    (9)
    1. Tracteur

      Il y a autant d´ethnies chez les Celtics de Boston

      – Allemand
      – Australien
      – Dominicain
      – Français
      – Néo-Zélandais

      Un espagnol et un Britannique sa compte comme une ethnie?

      (3)
  7. Ah bon !

    Tiens, quelqu’un qui est revenu à la raison…être basketball, c’est pas être Canadian…c’est être basketball…point…

    (0)
  8. Tracteur

    Lors du buzz Blues Jays c´était presque non-canadien d´être partisan des Jays, une sorte d´ennemi du peuple. Le plus drôle se sont les nouveaux convertis qui écoutait que 5 ou 6 matchs de baseball par année qui était les plus agressive. Je suis un partisan des Red Sox et j´ai trouvé que certains nouveaux fans des Blues étaient plus agressif que les partisans des Yankees.

    (0)
    1. La 12 cross-side.

      Pour faire ta fausse ironie de
      passif-agressif, je te crois que
      tu sois très très choqué. Ce
      qui se rend au bout de tes doigts
      quand tu écris est toujours de
      l’effet du pisse-vinaigre. Y’a un
      mot en psychologie pour expliquer
      cela: un blocage. C’est toujours
      infantile. En répondant, je suis
      certain que tu serais incapable
      de sortir des paramètres que je
      viens d’établir. Un fond de vinaigre
      est une odeur qui colle.

      (-6)
      1. Ton prof de psycho du CEGEP qui t'a recalé.

        De la fausse ironie ? L’ironie est l’action d’exprimer le contraire de ce que l’on pense, si tu fais de la «fausse» ironie, il faut comprendre que c’est dire ce que tu penses. Déduire qu’un individu est passif-agressif se fiant a un seul énoncé de 5 mots, loufoque (d’ailleurs le dx du tr. de perso. pass-agr est un fourre tout dans lequel tu peux discerner des attitudes-comportements de 95% de la population, toi y compris) La défense du Soi, de type «blocage» n’est absolument pas à propos ici, je te laisse le soin de référer a Dr Google pour t’instruire sur ce qu’est un «blocage». Par-contre, en ce qui te concerne, il appert que tu es affligé de logorrhée verbale, et je te recommande vivement de cesser la fréquentation de médias sociaux pour t’éviter une décompensation de type maniaque.

        (-2)
        1. La 12 cross-side.

          Que tu veuilles me préserver
          d’une décompensation de type
          maniaque, je t’en serai éternellement
          reconnaissant. C’est la plus belle
          attention qui me soit offerte depuis
          longtemps.

          La fausse ironie, c’est comme le
          faux rire, la personne ironise, ou
          rit, alors que son réel désire n’est
          ni d’ironiser ni de rire. La personne
          se retient pour dire sa pensée
          véritable. Son ironie est un masque.
          Un masque de pisse-vinaigre.
          Comme un idiot qui se tortille
          pour cacher son envie de pisser.

          Le passif attend toujours que le
          vent lui soit favorable pour se
          lancer à l’attaque. C’est la rumination
          entre les deux moment qui en
          fait un passif-agressif. C’est dans
          cette rumination qu’on fourre tout.

          Un énoncé de 5 mots? Quand ça
          fait 357 fois ( comme ce type ) que
          t’écris le même énoncé, tu peux
          te faire croire qu’il n’a pas de blocage,
          mais même le Dr. Google va rire de
          toi.

          (-5)

Les commentaires sont fermés.