Est-ce que Washington s’approprie l’histoire des Expos?

Les fans des Expos sont en colère!

Commentaire inutile à m’envoyer: ça existe l’Expos Nation?

39 réflexions au sujet de « Est-ce que Washington s’approprie l’histoire des Expos? »

  1. Le sage Montréalais

    Personnellement, je me fous complètement que les Expos reviennent ou non à Montréal, cependant, s’ils reviennent, j’exige que ce soit à la stricte condition d’être aux frais seulement, uniquement et exclusivement du privé et qu’aucune autorité gouvernementale n’y consacre ne serait-ce qu’un seul sou.

    Un fiasco Videotron par siècle c’est plus que suffisant pour le pauvre Québec et aussi parce que je suis assuré qu’au final, ça virera en catastrophe, le baseball n’étant pas inscrit dans nos gènes et surtout, parce que c’est un sport platte à mort. Après 2 ou 3 ans, presque personne n’y sera plus intéressé.

    On a déjà le troisième lien dans l’attente des dépense inutile. C’est déjà trop!!!

    (40)
    1. ToughLuckSherlock

      Je suis pas mal en accord avec toi, par contre, je remplacerais “j’exige” par “j’espère”, car on s’entends que les autorités gouvernementales s’en branlent pas mal de tes exigences.

      (23)
      1. Grand bof

        Le gars parle au je et aime pas le baseball. C’est dommage qu’il pense que tous pensent comme lui. Le baseball fait partie de nos gènes beaucoup plus que le soccer et football.

        (9)
        1. Sage Montréalais

          Le soccer et le football sont encore présents à Montréal mais pas le baseball…

          Mais pourquoi diable?

          (-6)
        2. Hmm

          Et le basketball? Si c’est une invention canadienne, donc “dans nos gènes” (selon tes arguments), pourquoi que la NBA fonctionne aux USA et que le Canada a seulement 1 équipe?

          Tu parles d’un raisonnement bidon…

          (-7)
      2. Le sage Montréalais

        Ah…bon…et pourquoi diable les Expos (ainsi que tous les autres clubs) sont-ils partis déjà?

        (2)
    2. cutelin

      c’est 2 par siecle, le stade olympique n’est pas non plus un grand succes et on est encore loin de 2076

      (3)
  2. Aucune demande pour le baseball à Montréal

    Même si les petits journalistes sportifs sont en mission pour nous enfoncer le retour du baseball dans la gorge, il n’y a absolument aucune demande pour ce sport à Montréal et au Québec.

    1) Les commanditaires sont déjà très bien servis par les diverses propriétés sportives et culturelles estivales.
    2) Une génération complète a grandi à Montréal sans baseball. Et elle préfère de loin le soccer.
    3) L’été, les gens d’affaires ne brassent pas des affaires dans des loges de stades, mais sur des terrains de golf ou dans des vastes chalets d’entreprises.
    4) De plus en plus, les banlieusards se divertissent, se nourrissent et magasinent chez eux, évitant ainsi d’entrer en ville.
    5) Fiscalement, les loges corporatives ne sont plus aussi avantageuses qu’autrefois. Donc, moins d’attrait pour les entreprises à s’en procurer.
    6) Dans un stade de 35 ou 40 000 sièges, le prix moyen du billet serait très élevé, ce qui découragerait les familles d’y aller. Pas tout le monde qui peut claquer 260 $ pour une soirée de balle en famille.
    7) Une bonne partie de la population montréalaise provient désormais de régions du monde où le baseball n’est pas inscrit dans les moeurs sportives.
    8) Il y avait à peine 2000 spectateurs à la dernière année de baseball à Montréal en 2004. Pourquoi, y aurait-il mystérieusement un regain d’intérêt envers ce sport?
    9) De par sa localisation, le nouveau stade serait difficilement accessible, sans compter les multiples travaux routiers en été dans ce secteur et dans les quartiers avoisinants.
    10) En avril et en mai de cette année, les températures ont été nettement sous la moyenne. Par conséquent, un stade sans toit rétractable serait impensable. Or, Stephen Bronfman et ses petits copains n’ont pas budgété un tel ajout de plusieurs dizaines de millions de dollars.

    Bref, ne vous laissez pas influencer par des petits journalistes qui font campagne pour couvrir du baseball l’été à New York et Los Angeles plutôt que les Jeux du Québec à Sorel et à Victoriaville.

    (17)
    1. alain zouvi

      Les matchs de début de saison seraient à l’étrangés ou au stade Olympique (comme pour l’impact

      (0)
    2. Attention aux apparences

      La plupart de tes commentaires sont intéressants mais baissés sur pas grand chose. J’aimerais bien attendre le revers de la médaille maintenant.

      (-2)
  3. Allah Papanthoute

    L’Avalanche a fait la même chose, des joueurs ont porté le numéro 16 de Goulet et le 26 de Stastny alors qu’ils étaient retirés par les Nordiques.

    (10)
    1. Batoche

      On s’en calissait quand les Expos étaient là, on s’en calisse encore plus depuis qu’ils ne sont plus là.

      (7)
    2. m'en calisse pas!

      Non, tu t’en calisse pas!

      La preuve, tu as cliqué sur le lien, tu as probablement lu le texte et t’a même pris le temps de répondre!

      (2)
  4. J'aime les nymphettes blondes et plantureuses

    Ce qu’il importe de comprendre ici, c’est qu’à Montréal, il existe une règle d’or pour les équipes professionnelles : remportez des championnats, et la foule y sera. On n’a qu’à penser aux Alouettes, naguère une équipe dominante et ayant de bonnes assistances, qui se débattent comme des diables dans l’eau bénite ces jours-ci pour conserver une certaine respectabilité. Idem pour les Expos, s’ils sont de retour. Personne ne se plaignait d’eux, ni de leur domicile (le Stade olympique), lorsqu’ils avaient des chances de gagner la Série mondiale. Dans un tel contexte, pas étonnant que même le Canadien, au hocket, joue à fond la carte de la nostalgie d’un passé glorieux alors qu’il n’a à peu près rien fait qui vaille depuis le milieu des années 1990.

    (1)
  5. Le Malicieux

    Apparemment, Trump a commencé à drainer la swamp. ..

    Epstein arrêté pour trafic sexuel de mineures.ses amis vont bien dormir ce soir…

    (-3)
    1. Geez Whiz

      En plus, les “journalistes” essayent de nous faire croire qu’Epstein est un proche de Trump, ce qui mettrait la Maison blanche dans l’embarras selon eux. Pourtant, presque rien sur les Clinton, et surtout Bill, qui avaient l’air de frayer de pas mal plus près avec ce pédo.

      (5)
    1. Robert et son lion

      La quétiapine est un antipsychotique atypique utilisé pour traiter la schizophrénie ciblant notamment les symptômes positifs. À faible dose, il est prescrit en tant qu’anxiolytique, troubles bipolaires, les troubles anxieux et le syndrome de stress post-traumatique.

      (7)

Les commentaires sont fermés.