Ça c’est très canadien… et très gênant???

Imagine la ligne si le café était bon!

Commentaire inutile à m’envoyer: c’est pas très bon pour le Pacte un line-up comme ça!

30 réflexions au sujet de « Ça c’est très canadien… et très gênant??? »

    1. Cré Basile

      je comprends pas le succès de ti-motton, qui appartient d’ailleurs à des intérêts américains maintenant…

      (5)
      1. Brand Power vous aide à mieux consommer

        C’est la drogue qu’ils mettent dedans. Et l’incontournable besoin de suivre les autres dans une mode.

        (5)
    2. un connaisseur en pisse

      Non, mon commentaire mûrement réfléchi sur les pervers qui aiment boire de l’urine n’a pas passé. 🙁

      (4)
  1. Bonjour

    C’est quoi le trip exactement?? Je comprends pas… La tempête est passée faque tout le monde veut un café chez Tim ??? WTF?

    Je comprends rien

    (37)
  2. Ô Canada, erreur de nos aïeux

    Tim Hortons, le curling, Don Cherry, Rick Mercer, la GRC, les Blue Jays, Tragically Hip, la monarchie.

    Autant de choses qui obsèdent les Canadiens et qui confirment que nous n’avons jamais été, nous ne sommes pas et nous ne serons jamais des Canadiens.

    (29)
    1. Le Hibou à bout

      Encore là, tu énumères des points de convergence culturelle uniquement propres aux «old stock Canadians», autrement les WASP qui croient encore au Canada pré-1982. De nos jours, les Canadiens sont plutôt un mélange de peuplades venus de partout sur la planète vivant en parallèle et n’ayant pas grand chose en commun, un peu comme sur un terrain de camping. C’est le Canada post-1982 qui domine maintenant.

      (31)
    2. Le Canadien errant

      Nous n’avons jamais été des Canadiens ? Tu connais bien notre histoire toi. À la base c’était nous les Canadiens (nos ancêtres en fait). Les Anglais sont venus et se sont appropriés petit à petit notre histoire, dont le nom de Canadien et notre hymne national Ô Canada, et ils continuent de le faire. Aujourd’hui ils s’approprient notre poutine qui est devenu un mets canadien.

      (14)
  3. M. Constate

    Le Québec n’est pas mieux. Faire la file pour du mauvais café, on dirait que c’est le sport préféré de ceux qui peuvent arriver très en retard à la job !

    (17)
    1. Faire la file

      Faire la file pour acheter un billet de 6/49 quand le gros lot dépasse 10 millions.
      Faire la file pour assister à un simple entraînement du Canadien par un froid matin de janvier.
      Faire la file pour se procurer le nouvel iPhone à minuit.
      Faire la file à la caisse rapide de l’épicerie pendant qu’un tata cherche encore sa carte pour payer son carton de lait à 2$.

      (13)
  4. Ma vieille jument est pas ce qu'a a déjà été

    Maintenant qu’on sait que Tim Hortons est le Nickelback du café, pourriez-vous nous éclairer et nous dire où l’acheter?

    (6)
  5. Bob

    Quiconque à voyager un peu dans les Maritimes ou ailleurs dans le ROC sait très bien qu’il n’y a souvent que le Tim comme source de restauration abordable et mangeable!

    (5)
  6. Bla bla bla

    Facile de juger à voir l’image, mais quand 75% de la ville n’a plus de courant, les restos rapides sont la seule façon d’avoir un café/déjeuner chaud. À choisir entre un café pas terrible chaud ou rien pantoute, le choix est facile à faire, particulièrement pour ceux qui sont incapable de faire quoi que ce soit avant d’avoir eu une dose de café.

    (5)
  7. Un ami de bon conseil

    Si tu n’as pas d’électricité, tu fais chauffer de l’eau sur un feu, et tu le verses dans l’entonnoir de ta cafetière, avec un filtre direct dans un verre. Tu répètes l’opération s’il n’est pas assez fort. Tu évites d’attendre comme un épais.

    Et si tu as de l’électricité, et que tu fais la file au Tim comme ça ; hé bien, tu vas au Home hardware, tu achètes une corde solide, tu fais un nœud, etc., et tu te pends. Évite de le faire à la maison, si tu as une famille, parce que tu pourrais traumatiser tes enfants et ta femme.

    (3)
  8. C’est fort en café

    Une explication à cette dépendance au café Tim. C’est connu le café de THorton est de piètre qualité,
    on le fait donc plus fort pour lui donner du coffre… et du goût. Ce qui rends le commun des mortels
    accros à cette boisson. Il faut se méfier des endroits qui offre très peu de choix en matière de café.
    Mieux vaut encourager le café du coin s’il en reste chez vous. Et il y a une caratéristique commune
    à chaque T Horton; il y a toujours un/une employé(e) bête pour vous servir.

    (0)
    1. Le vrai du faux

      “C’est connu le café de THorton est de piètre qualité”. Connu? De qui ? “C’est connu” donne à penser que tu évoques une vérité universelle. Quelques millions de Québécois/canadiens sont vraisemblablement ignorants ou c’est toi qui l’est.
      Le café du coin sera un meilleur café souvent parce qu’il est fait “à l’unité” et si c’est un bon barista, il moud le café juste au moment de faire une infusion. Contrairement à une grande chaîne qui prépare le café au volume. C’est deux mondes. Pas au même prix et pas au même temps de service non plus, si on a l’honnêteté intellectuelle de comparer les deux services.
      Ceci dit, ça vaudrait la peine un jour de faire le même exercice avec du café qu’un sommelier avait fait avec du vin. Servir un produit pas cher et réputé bas de gamme VS un produit cher et réputé haut de gamme. Dans une dégustation à l’aveugle. C’est très surprenant les gens qui n’ont jamais pu faire la différence

      (2)
      1. Mon grain de café

        Pour vous dire « vrai » je vais au deux endroits, à l’occasion : chez un
        Tim et au café du coin. Ok, mauvaise foi de ma part… si le café de
        chez Tim n’est pas de piètre qualité il est de qualité moyenne. Et ce
        étant, on le fait plus fort, ce qui créer une certaine dépendance chez
        le consommateur. Je ne suis aucunement un expert en café, pour
        vous dire je bois même de l’instantané à l’ocassion…

        (0)
  9. Qui est snob ici ?

    C’est fascinant pareil. La “clique du plateau”, c’est un peu beaucoup un lieu pour dénoncer les élites bien pensantes qui prennent le petit peuple ordinaire pour des clowns.
    Quand il s’agit de commenter le café Tim Hortons (et c’aurait pu être n’importe quelle grande chaîne de restaurant populaire), les lecteurs de la clique y vont de descriptifs tels “pisse”, “eau de vaisselle”, “m…”, etc.
    Y’é pt’être pas bon, pas à votre goût et en bon clique vous-même, vous prônez d’aller encourager le petit café du quartier (tel un bon bobo) qui pourtant, peine souvent à survivre même si son café est extraordinaire. N’empêche que c’est comme Wal-Mart, Costco, McDo et toutes les grandes chaînes. Forcément, ça doit être acceptable pour quelques-uns des habitants de notre belle société parce que c’est assez fréquenté merci, par des tatas mais aussi par des gens éduqués et qui sont capables de compter jusqu’à 20. Tim Hortons vend 75% du café consommé dans la restauration, soit plus d’un million de café par jour. Alors à tous ceux et celles qui se plaisent ici à mépriser le monde ordinaire, je vous suggère de prendre conseil sur Guy Mongrain, qui a longtemps traîné l’étiquette de M. Quétaine parce qu’il animait des émissions “populaires” dont la Poule aux oeufs d’or. À Guy A. qui s’était moqué des participants de la Poule, il l’avait appelé pour lui dire “Avant de te moquer des participants d’un jeu télévisé qui rejoint 1M d’auditeurs par semaine, pense au fait que parmi tout ce monde là, y’en a aussi qui sont tes propres auditeurs”.
    Autrement dit, gardez-vous dont une pt’ite gêne… ça fait dur de vous lire…

    (-1)
    1. White Widow

      lol. Je suis peut-être snob, mais toi tu es démagogue et ridicule. Les gens peuvent bien aimer Stephan King, mais je vais toujours trouver ça médiocre comparé à Victor Hugo ou Racine ; et si une foule de gens au QI de 90 veulent me convaincre que j’ai tort, je m’obstinerai dans mon opinion. Tu mélanges snobisme et critique justifiée pour flatter le dit ”peuple”, tu crées un homme de paille que tu combats ; tu mêles la culture, cuisine, etc. avec la réussite de certaines industries qui ont su triompher de la concurrence (Walmart) ; etc., etc.

      Mets de l’ordre dans ta tête avant de dire n’importe quoi, ou essaie de créer un plan dans cette même tête avant d’écrire aussi…

      (2)
      1. Sebastien Dumas

        Désolé de te contredire, mais j’ai en effet bien de l’ordre dans mes idées. Je me demande ce qui te motive de me lancer des petites attaques directes.Faut croire que tu t’es senti visé(e).
        Je parle de culture, je parle de cuisine, je parle d’entreprise qui ont réussi. Je ne vois pas où je “mêle” les concepts. Je ne suis pas un essayiste alors mes sincères excuses si je t’ai paru confus. Rassure-toi, ça va bien dans ma tête 🙂
        Je n’ai rien contre les gens qui n’aiment pas le café Tim. De la critique justifiée, bien parfait. Y’en avait pas beaucoup dans la file de commentaires, tu l’admettras avec moi.
        J’en ai contre ceux qui écrivent ici que c’est de la pisse, de la m… et autres termes vulgaires. On va s’entendre (par écrit, mais s’entendre quand même) que ce n’est pas une “critique”, mais du bashing gratuit. Moi, je vois ça comme du snobisme. Tu me trouves ridicule. Je vais bien vivre avec ta désapprobation. Ma perception, c’est que la très grande majorité de ceux qui écrivent ici se relancent sur les épithètes les plus disgracieuses et très peu font des commentaires constructifs. C’est probablement le propre des blogues. Tout ce que je n’aime pas n’est pas de la marde ou de la pisse. C’est juste que je n’aime pas ça. Ben oui, je fais dans la démagogie dans mon commentaire initial. J’imagine que c’est la forme littéraire propre à un commentaire sur un blogue comme la Clique du plateau.

        (-1)
  10. Collectionneur de chaussette salle et de filtre à café usagé

    Comment ça “si le café était bon” ?? C’est le meilleur café au monde chez Tim Horton!

    (-9)

Les commentaires sont fermés.