Jean Pascal sur la journaliste qui dit le N word!

Il croit pas pantoute à l’erreur!

Commentaire inutile à m’envoyer: haaa les states!

38 réflexions au sujet de « Jean Pascal sur la journaliste qui dit le N word! »

  1. Avoir l'air cave in both languages

    La plupart des idiots qui écrivent et parlent en franglais sont aussi pourris dans une langue que dans l’autre. Jean Pascal en est le plus récent exemple.

    (79)
    1. Le petit nain, roux, qui pu des pieds, pis qui écoute du marie-mai

      Le probleme de nos jours, c’est
      “L’HYPER-AMPLIFICATION des réseaux sociaux”

      ce sont les médias qui font leur choux gras avec ca. Un tel à dit si, on monte un gros problème avec ca, on génére de la discution pis on fait un gros monstre avec une affaire qui était partie de zéro. Je veux dire qu’une affaire comme en 1990, ca aurait passé dans le beurre. Ca va de pire en pire, et c’est pas près de ralentir, les médias ont besoin de faire des monstres pour rouler la machine. Regardez l’affaire du corona virus, un autre monstre pour faire peur ! Un peu plus pis on va avoir l’hélicoptère de TVA au dessus du CHUM pour filmer des potentiels cas….

      Ce sont les médias qui controle tout. 3-4 personnes vont etre contre une patante, pis les médias vont récupérer ca pis dire (ou nous faire accroire) que tout le monde est contre ca…

      Tout n’est que manipulation maintenant. Nous vivons le roman 1984 en 2020.

      (3)
      1. .

        “Ca va de pire en pire, et c’est pas près de ralentir, les médias ont besoin de faire des monstres pour rouler la machine. ”

        Exactement.

        Maintenant, songeons au traitement médiatique constant que subissent les Musulmans depuis 15 ans, les médias surfant sur les déclarations et agissements d’une poignée de crackpots extrémistes (toujours les mêmes) qui passaient totalement sous le radar il y a à peine 20 ans.

        Les gens sont totalement manipulés.

        (-1)
    1. Reboot

      “On comprend très bien qu’elle dit Knickers au lieu de Lakers”

      Ce qui s’est passé c’est qu’elle a commencé à dire le mot Knicks (l’équipe de NY) et que sans prendre de pause elle s’est corrigé en disant le -kers de Lakers (l’équipe de LA)

      ça donnait Knicks-NO!-Lakers dans sa tête mais ça sonne Kniggers quand c’est sorti de sa bouche. G pas K

      Mais presque personne n’en aurait jamais entendu parlé si ça n’avait pas causé la “controverse” sur Twtter

      (8)
      1. Grégoire Gagarine

        Je n’entends aucun son de g quand elle prononce le nom de l’équipe et crois-moi je m’y connais en son de g.

        (0)
  2. Aléluä

    Je voudrais bien vous voir avec un quotien intellectuel de 85 et une trentaine de commotions cérébrales plus tard.
    Soyez indulgent.

    (43)
  3. Observateur

    J’ai cru entendre le même mot dans les 150000 dernières chansons rap\hip hop ect…mais pas entendu personne s’en plaindre

    (26)
  4. Lasscall Jean

    Jean-Pascal, le grand persécuté qui s’est rendu millionnaire dans un pays blanc. Tu parles d’une victime.
    On se souviendra des accusations de racisme à l’endroit de Kovalev.

    J’espère que TVA (et ces groupes affiliés) cesserons la publicité héroïque qu’il fournisse à ce traumatisé crânien par l’entremise de l’arrogant obèse écriveux de séries poches.

    (14)
  5. Indigné

    Journal de Montréal, vendredi, 11 août 2017
    [ Habitué à se défendre dans un ring, le boxeur Jean Pascal doit maintenant faire face à des accusations de voies de fait armées et de menaces envers une adolescente.
    Le boxeur de 34 ans a alors été informé qu’il était inculpé de trois chefs de voies de fait, voies de fait armées et menaces envers une adolescente. Notons que ce dossier n’a aucun lien avec l’histoire d’agression sexuelle alléguée pour laquelle le boxeur avait fait la manchette en janvier 2014. ]

    (14)
  6. Après les feux en Australie, Donald Trump (prise 250), les propos homophobes d'un conservateur...

    Et l’indignation de cette semaine sera…(roulement de tambour)…..un lapsus prononcée par une journaliste américaine! Indignez-vous, chers amis, on se revoit lundi prochain pour une nouvelle indignation!

    (7)
  7. Jarno Trulli

    On se demande qu’est-ce qui peut bien se passer (ou ne pas se passer) dans la tête des petits chiens de garde du vocabulaire qui veillent au grains de la sorte, façon Xavier Camus. Leurs vies est-elle aussi vide que leurs présences sur les réseaux sociaux le laissent paraître? Sont-ils à ce point en quête d’un sens métaphysique à leur existence?

    (6)
  8. Latrine Donrions

    Haha c’est vrai, on avait oublié l’histoire avec la nègre qui avait prononcé Kim Jong 2 , au lieu de il (II)

    Merci Jean-Pascal pour ce souvenir d’anthologie!

    (4)
  9. Leurre Juste du Camionneur

    Il y a des gens qui veulent toujours entendre ce mot.

    Même Saint Obama avait été accusé de dire “nigger” alors qu’il avait dit “niggardly”.

    (2)
  10. L'habitué des resorts

    Quand je vais dans le sud, je commande toujour mon café comme ça: Cafe negro por favor.

    Je dois être raciste envers le café non blanc.

    (2)
  11. Alain-Dave

    C’est quoi rendu quoi le “white privilege” si tu peux te faire congédier pour avoir mal prononcé un mot.

    (1)
  12. LOL les losers gauchistes

    Hey les afros-américains ou comment vous vous appelez, ça vous tente pas de vous en prendre à l’industrie de la musique qui est le plus grand promoteur de ce mot nauséabond?

    Ahhhhh ok ok appropriation culturelle quand un blanc l’utilise, c’est ça?

    (0)

Les commentaires sont fermés.