450$ par mois pour cette chambre à Montréal!

Ça l’air bien…😳😳😳😳😳😳

Commentaire inutile à m’envoyer: c’est sur le Plateau?

38 réflexions au sujet de « 450$ par mois pour cette chambre à Montréal! »

    1. Juliette

      Loin d’être légal et réglementaire et mériterait d’être dénoncé à la Ville.

      (23)
  1. le connard déchaîné

    GAB, ça veut dire quoi? Great, Auswitch Birkenau?

    Ou bien, le Mile-End était un quartier de Sobibor…

    Envoyer les pompiers OPC, ça pas l’air légal.

    (39)
  2. Jonathan

    Ce que l’annonce ne dit pas, c’est que c’était prévu à l’origine pour des courts séjours (l’entreprise a aussi placé ces lits sur Airbnb). Ils essayent donc de rentabiliser l’endroit autrement en raison de la crise du coronavirus, mais ça semble très douteux au niveau légal cette proximité…

    En fait, c’est une maison de chambres pour hipsters!

    (35)
    1. le connard déchaîné

      Toi, t’as pas compris, c’est carrément un “nic” à feu.

      Est-ce que tu sais comment est la rapidité de conflagration d’un matelas? De “ripe pressé”?

      (8)
  3. Sardine

    Mauvais choix de nom. Aurait dû s’appeler Plywood House… Entendre ronfler et péter tes voisins: la joie!

    (34)
    1. Patof

      Endroit magique et mystérieux? Ils voulaient sans doute dire “frugal et austère”. J’pense que la majorité des résidences religieuses ont l’air plus luxueuses que ça.

      (21)
    2. Mike

      Ce même endroit en Europe, le Québécois va faire c.h.i.e.r tous ses membres facebook qu’il vit le grand aventure (Auberge de jeunesse). Ici, il se plaint qu’il est sous le seuil de la pauvreté. Pauvre petit peuple de c.r.é.t.i.n.s.

      (-11)
  4. Youri

    Du bon formaldéhyde de contreplaqué que tu respires à grosse dose pendant tout ton sommeil. Le cancer doit être compris à ce prix là..

    (31)
  5. hellophone

    C’est le musée de l’holocauste ou quoi? Ils avaient les mêmes lits, “pods”, pardon.

    (22)
  6. Laine minérale rose

    Mon sous-sol non fini est plus invitant. Je sais qu’il y a une mode du minimaliste, mais on se rendra pas misérable non plus. Ce n’est pas super agréable pogner des échardes dans son sommeil.

    (20)
  7. moi meme

    illégal ce n’ est pas zoné résidentiel mais industriel
    non conforme aux codes de protection incendie
    non conforme au code du batiment qui exige un fenetre dans chaque chambre
    et insalubre
    je crois pas qu’ une compagnie d’ assurance responsabilité les protègent
    j’ espère que les inspecteurs du batiment et des incendies vont se pointer la rush

    (20)
  8. en bois toé

    Le nombre de bébittes à bois / blattes qui va y avoir dans ton lit ….
    C’est quoi l’idée??

    (17)
  9. Wunderbar

    Pour faire sensation et attirer plein de monde, le proprio devrait afficher une banderole à l’entrée disant:

    “ARBEIT MACHT FREI”

    (16)
  10. Postro-moto

    C’est comme en mission. Tu vis dans un crosse pit (terme militaire pour une un lit à deux étage où ta seule intimité c’est une couverture en guise de rideau) pendant 6 mois et si c’est luxueux t’as le droit à un mur de plywood.

    450$ Par mois pour vivre dans des conditions Conditions de déploiement c’est une aubaine! … NOT!

    (11)
  11. le travail rend libre

    Moi qui m’intéresse beaucoup a la 2e guerre mondiale, je trouve l’endroit parfait pour ressentir un peu comment les gens dans les camps vivaient

    (4)
  12. Lonely boy

    Comme dirait l’écrivain Réjean Ducharme, je compte bien m’ostenturber dans ce dortoire…

    (3)
  13. Le bon vétérinaire Arrouda

    « Selon mes grandes compétences, je pense que ça respecte le deux mètres de distanciations! Ça sera pas pire que dans nos CHSLD! Hehe! » – Horacieux Arrouda

    (2)
  14. hagen

    Méchant beau concept mystérieux: “amenez votre couple” J’ai le droit d’amener mes deux blondes là?

    Ça doit sentir la colle de presswood là-d’dans. Un mois là-dedans je meurs. Ça n’a aucun bon sens. C’est une joke.
    Ah! Les bobos et leurs idées à la con.

    (2)
  15. Martine Lefebvre

    Heu, je ne comprends pas……
    Quel est le but visé??? Quelle clientèle est visée?
    C’est pour y vivre à l’année???
    Un genre de commune?

    (1)
    1. le gars de villeray

      Ou plutôt, lorsque la Ville refuse de densifier les quartiers (“oN vEut UnE vIlLe à écHeLLe hUmaInE !!” , ça donne ça.

      (1)

Les commentaires sont fermés.